Critique Lovely Fridays 9

L’impression de retrouver les récits attendrissants d’Arina Tanemura s’est clairement fait ressentir dernièrement. Elle s’était risquée à développer plus en profondeur une héroïne, qui jusqu’alors s’état révélée trop simpliste, tout en restant très fidèle à la personnalité de la jeune fille qui ne se réalise qu’à travers l’amour qu’on lui porte; le proverbe « vivre d’amour et d’eau fraîche » lui sied parfaitement d’ailleurs. On est alors enfin sorti du carcan des dialogues trop doucereux qui souvent sonnent creux pour laisser place à l’émotion. Même si le revirement concernant Mike fait quelque peu mélo dramatique facile et que la suite semble assez prévisible, l’envie de découvrir la fin de la romance imaginée par l’auteur se fait bien plus ressentir qu’en tout début d’aventure.  

Les premières pages emplies de nostalgie et de doux sentiments relatant un petit bout des moments partagés dans le passé entre Mike et Ai alors enfants sont clairement là pour nous convaincre du lien fort qui unit les deux jeunes gens mais aussi de la légitimité des sentiments de notre héroïne incapable de tourner le dos à celui qui lui a fait ressentir pour la première fois le précieux sentiment de se sentir aimé et d’être spéciale aux yeux d’une personne. L’auteur sait mettre les formes et nous ramène instantanément dans l’émotion qui battait son plein dans le précédent tome. Vient alors le moment fatidique d’annoncer la nouvelle à Nekota, la réaction de ce dernier aurait pu nous sembler trop excessive sauf qu’on savait ce jour très spécial pour lui. Il a beau être très mature pour son âge, il ne peut s’empêcher d’être terriblement frustré et de faire un énorme caprice. Impossible de toujours réussir à contenir ses émotions, sa réaction rend ainsi le personnage plus crédible à nos yeux.

Même si tout ceci était prévisible, le fait que Nekota soit désarçonné par les réactions de Ai et déballe ce qu’il a sur le cœur notamment le sentiment douloureux que son amour est plus grand que celui de l’autre rend ce passage beaucoup plus intéressant qu’une simple querelle d’amoureux. Nos deux tourtereaux vont donc réfléchir chacun de leurs côtés et la réconciliation se fera désirer, ce qui évite le happy end trop mielleux et permet de rester dans l’émotion jusqu’à la conclusion de cette histoire avec Mike. L’auteur permettra également à ce dernier d’aller de l’avant.

Enfin et alors qu’on pourrait croire l’ambiance en fin de tome beaucoup plus légère, la tension régnera de nouveau au sein du couple. Espérons qu’il n’y aura pas de fausses notes d’ici la fin de la série à savoir dans deux tomes. Petit remarque par rapport à l’édition, j’ai remarqué une petite erreur concernant les illustrations de la franche et sans doute de la quatrième de couverture qui appartiennent à une autre série de l’auteur en cours chez l’éditeur (I dream of love).

7
Lovely Fridays se révèle être une lecture assez agréable dans sa dernière ligne droite, ce neuvième tome poursuit sur la bonne lancée des précédents et l’émotion est à nouveau au rendez-vous. Espérons que la conclusion nous enchante tout autant !

Achetez Lovely FridaysT.9 chez nos partenaires

pub

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Lovely Fridays (Manga), Lovely Fridays T.9

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire