Critique Levius est 4

Levius Est revient avec ce quatrième tome ! Pour moi, ça aura été l'occasion de rattraper cette saison, redécouvrant ainsi la superbe et unique ambiance du récit, avec des nouveaux personnages et enjeux. Vous l'aurez compris, j'adore Levius ! Mais alors qu'en est-il de cette suite...?

!Attention au Spoil!

Ca y est ! Le Southern Slam, la plus grande compétition de boxe mécanique jamais organisée, est ouvert ! Pendant quatre jours, des dizaines de combattants vont s'affronter avec pour objectif, l'accession au niveau supérieur ! Au terme de ce tournoi sanglant se déroulera un deathmatch entre deux représentants du niveau I, le n°13 Levius Cromwell et le n°1 Oliver E. Kingsley, vers qui tous les regards se sont trounés ! Au même moment, nous apprenons que le Dr Clown Jack Puting, scientifique aux commandes de la plus grande et redoutée organisation militaire nommée "Amethyst", est maintenant vice-président de la fédération de boxe mécanique... Bien sûr, il n'est pas venu seul. Il a amené avec lui comme son représentant lors du tournoi Balthus J. Randgon, le jeune frère d'A.J. utilisant non pas de la vapeur, mais une force terrifiante et inconnue... Levius va devoir se contrôler et user de patience afin de ne pas avoir de regrets lors de cette compétition tendue... Mais que trame Amethyst dans l'ombre de ce gigantesque tournoi, tant pour ses combats et son publique, que pour son importance économique et politique...?


Le tome débute directement avec le discours d'ouverture du président de la fédération. Nous auront d'ailleurs enfin la possibilité de découvrir ce personnage dont on avait seulement entendu parler jusqu'alors. On sent très vite que c'est un homme de caractère, avec une certaine prestance et un certain charisme. Je pense que le plus intéressant concernant ce personnage, ressenti que l'on retrouve avec d'autres personnalités de pouvoirs, c'est que l'on ne sait pas où le placer. C'est à dire qu'on ne s'attache pas à lui, on peut même arriver à s'en méfier, mais on ne le déteste pas non plus. On n'arrive pas à savoir s'il est fondamentalement bon ou mauvais. Cela fait écho avec l'histoire en elle même. Celle-ci ne délivre certainement pas un message manichéen ; car pour rappel, nous avons trois grand groupes dans le récit : les combattants, qui pour différentes raisons et pour atteindre différents buts se battent violemment et vont parfois jusqu'à tuer leurs adversaires...; les profiteurs, c'est à dire les écuries, organisateurs, politiques et organisations telle Amethyst qui utilisent la boxe mécanique à des fins personnelles et pour faire de quelconques profits...; et le publique, qui crie dans les stades, réclamant le sang et acclamant les survivants, sans se soucier du reste... Mis à part quelques exceptions comme Levius que l'on ne peut qu'apprécier et respecter ou Amethyst et ses représentants que l'on ne peut que détester, il nous est plus ou moins impossible d'émettre un réel jugement quand à la grande majorité des personnages. Le meilleur exemple reste Hugo, dans la première saison de la série...

Parlons un peu des combats, qui, tel un chef d'orchestre, imposent le rythme tout au long du volume. Bien que ceux-ci ne soient que des petites rencontrent entre personnages d'arrière-plan, ils n'en restent pas moins spectaculaires et beaux à voir. Il y a notamment le match amical entre le n°3 et le n°7 du niveau I, qui plus qu'un prétexte pour continuer de nous présenter les différents champions du premier palier, est magnifique est surtout palpitant.
En parallèle de cela, nous suivront les personnages principaux qui se préparent à leurs combats. Il y a Levius bien sûr, qui doit mettre toutes les chances de son côté pour vaincre le champion des champions, l'homme qui siège sur le plus haut trône de la boxe mécanique ; et il y a Natalia, la jeune femme qui a commencé à pratiquer ce sport aux côtés de Levius, puis qui est tombée éperdument amoureuse de lui. Ce personnage qui nous avait été présenté au début de 'Est' pouvait parraître plutôt banal et cliché, et à raison. Natalia n'est ni très intélligente, ni très forte, ni très originale... Mais c'est finalement ce qui fait, avec son caractère bien trempé, son charme. Dans ce tome, l'histoire se focalise sur elle, dus aux choix importants qu'elle devra faire. En effet, elle a été désignée pour combattre le fameux Balthus J. Randgon, qui a jusque là gagné tous ses matchs, tuant chacun de ses adversaires. Les nombreuses scènes où l'on verra la jeune fille, notamment aux côtés de son coach Balt ou de Levius, apporteront une touche de fantaisie, d'humour et de dramatisme. Elle qui est à la veille du combat qui lui sera peut être fatal, crée en quelque sorte les couleurs qui embellissent les nuances de gris de ce volume.

 

Avec ce quatrième tome de Levius Est, Haruhisa Nakata nous montre encore une fois l'étendue de son talent et nous prouve qu'il maîtrise presque parfaitement que ce soit l'écriture, l'illustration, tout ce qui se rapporte aux arts du manga et de la littérature, ainsi qu'évidemment l'évolution de son histoire et de ses personnages. Le réalisme du récit et de la patte graphique de l'auteur ; l'univers Steampunk peu représenté dans le monde de la bande dessinée japonaise ; et la boxe mécanique qui rythme l'histoire et permet plus de spectacle ; créent un contraste intéressant qui fonctionne excellemment bien.
Pour ce qui est de l'édition, pas de surprise, c'est comme d'habitude. Les éditions Kana nous offrent un tome de 200 pages, un peu plus grand que la moyenne permettant une lecture agréable. Il n'y a qu'une double page couleur au début, mais ce manque est compensé par la superbe couverture en papier cartonné. Et parce que c'est important de le rappeler : la série est traduite en français par Thibaud Desbief.
Bref, Levius était pour moi un chef d'œuvre, et cette deuxième saison 'Est' continue de me rassurer dans cet avis ! Hâte de lire la suite !

9
Dans la lignée des précédents, ce quatrième volume de Levius Est est remarquable, tant pour l'évolution du récit que pour le plaisir qu'on a à le dévorer. L'histoire se concentrera sur les personnages nouveaux ou qui avait l'habitude d'être un peu plus en second plan. Les combats les plus importants du Southern Slam se dérouleront dans le prochain tome, mais les quelques scènes d'action de celui-ci sont déjà palpitantes. Haruhisa Nakata m'a une nouvelle fois conquis !

Achetez Levius estT.4 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron.

Contenu associé

Levius est (Manga), Levius est T.4

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire