Critique Shonan seven 7

Alors que le sixième volume de Shonan Seven avait le mérite d’exposer une courbe d’évolution intéressante pour plusieurs de ses personnages, ce septième tome fait avec surprise totalement le contraire. Nous nous retrouverons donc pendant un long moment en compagnie d’Ikki, celui-ci ayant pour objectif de recevoir sa fameuse "récompense" signée Madoka.

Résultat des courses ? Une ridicule balade à la fête foraine avec les deux tourtereaux, et des situations laborieuses qui défilent mais aussi s’enchaînent à une vitesse folle. C’est pourquoi nous avons droit à un Kurokami qui toutes les deux secondes a pour objectif de sauter sur la jeune fille, des Shô et Ryôma qui de leur côté affrontent puis battent un ours, ou encore un Kuryûin assumant son rôle de grand-frère de la pire des façons possibles. Bref, un véritable désastre s’étalant sur de nombreuses pages.

La fin du récit vient alors apidement en essayant de sauver comme elle peut le naufrage se déroulant sous nos yeux. La lutte finale pour nommer les représentants du lycée débute, et plusieurs combats suivent logiquement le chemin. Et pourtant, sur ce point, ce nouveau volume déçoit également. Les affrontements sont brefs et ne dégagent vraiment rien de transcendant. Chose très rare sur les précédents tomes.

En somme, seulement le trait de Takahashi et le face à face opposant le boss du bahut à notre protagoniste sont à retenir de notre lecture. Heureusement que la fin offre une dose de suspense permettant de patienter jusqu’à la suite.

 

4
Très décevant voir même alarmant, ce nouveau chapitre des aventures de Ikki fait retomber la série dans ses premiers travers. Un humour potache et risible, des combats ennuyants et un héros toujours aussi décevant à voir évoluer. Espérons que le prochain volume rectifie rapidement le tir.
  • Le style de Takahashi.
  • Le dernier face à face.
  • Ikki.
  • Madoka.
  • Les combats.
  • 80% de ce volume.

Achetez Shonan sevenT.7 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Asagari

Vraisemblablement passionné par le manga mais aussi la culture japonaise depuis mon enfance, je demeure ainsi un féru de la lecture papier au-delà d'un consommateur invétéré de ce genre. Sans réel style favori prédéfini, j'apprécie la majorité des titres car ils sont la recette d'une évasion réussie pour les lecteurs. Une opportunité alors agréable surtout durant des périodes bien sombres comme aujourd'hui.

Contenu associé

Shonan seven (Manga), Shonan seven T.7

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire