Critique Ken'en - Comme chien et singe 1

FUETSUDO et ICHIMURA Hitoshi nous racontent et illustrent les aventures abracadavrantes d'un homme-singe et d'un chien chasseur de démons avec Ken'en, Comme chien et singe ! Le manga, édité en France chez Doki Doki, compte à ce jour 5 tomes au Japon ; le deuxième volume étant prévu pour début juin dans notre langue. Alors qu'ai-je pensé de cette histoire aux airs bien singuliers...?


Ce que l'on remarque au premier coup d'œil, c'est le style mignon et coloré de l'illustration de couverture. Un style qu'ICHIMARU Hitoshi entretiendra tout au long du récit, et qui se mariera très bien avec le ton humoristique des dialogues de FUETSUDO. Durant ce premier volume, il n'y a pas de réelle ligne directrice. L'introduction passée, nous suivons simplement les péripéties des deux personnages, chacun plus étonnant l'un que l'autre. Parlons-en des personnages tiens :

D'un côté, nous avons Mashira, un jeune humanoïde mi-homme mi-singe qui se pose plein de questions sur le monde et les humains, n'ayant connu que sa montagne et son village. On nous dit que les homme-singes ne peuvent être que mâles. De ce fait, ils doivent enlever des jeunes humaines afin de se reproduire et perpétuer l'espèce. C'est de cette mission que sera chargé Mashira, au début du récit. Pour lui, c'était plutôt normal. Il fallait se reproduire, et les homme-singes ont toujours enlevé des femmes humaines... Seulement, à force de rester à proximité d'humains et de sentir leurs craintes et peurs, il ressentit de la compassion. Etait-ce vraiment nécessaire ? Se demandait-il... Nous suivons là un jeune personnage, que nous verront mûrir et évoluer...

Et de l'autre, Hayate, un chien chasseur de démons doté de grands pouvoirs. Suite à un piège tendu par les villageois, c'est lui et non une jeune humaine qui sera "enlevé" par Mashira. Bien que chiens et singes ne fassent pas bon ménage, le jeune homme-singe sera plutôt heureux d'accueillir son nouveau compagnon. Du moins, jusqu'à ce qu'il découvre que celui-ci peut se transformer en une silhouette humanoïde et le menace de mort... Effectivement, Hayate est telle une bête sauvage qui, sans aller jusqu'à être gratuitement cruelle, ne répond à aucune règle si ce n'est les siennes, et ne fera rien qui ne satisfasse pas ses intérêts personnels.


Avec un duo pareil, il y a nombres de possibilités de situations saugrenus et amusantes. Et les auteurs ne manqueront pas de créativité à ce niveau là... Cependant, une telle approche est comme une épée à double tranchant. C'est ce que j'ai ressenti en lisant ce livre ; autant l'humour est bien maîtrisé dans la plupart des scènes, autant cela empiète sur le réalisme et l'aspect dramatique. Car rappelons-le, on parle d'une situation où les villageois sont dans l'anxiété et la crainte constante de voir arriver des démons enlever leurs filles ; et où un village d'homme-singe et presque pris en otage par un chien exorciste, alors que seul Mashira est conscient de cette situation et peut y remédier... Certains dialogues essaient maladroitement de nous faire comprendre cela et de recréer une ambiance plus sombre, mais entre deux gags, ça ne fonctionne pas.

Alors au final, Ken'en, je recommande ? Et bien oui ; mais je ne pense pas qu'il faille s'attendre à une histoire très poussée, avec du suspense, beaucoup de reflexions, des retournements de situation ou des combats badass. Après, à voir ce que donneront les prochains volumes. Mais pour l'instant, je dirais que c'est un manga qui est agréable à lire, et que l'on feuillettera avec le sourire aux lèvres. Les dessins sont assez uniques, et s'accordent bien avec l'histoire ; bien qu'ils aient des défauts, comme les visages, qui ne sont pas toujours très expressifs... Les dialogues ne sont pas spécialement remarquables, mais il y a toujours une vanne qui nous attend au dos d'une page... Bref, c'est sympathique, et sans prise de tête. A feuilleter !

7
Ken'en est un manga sympathique, que l'on lira sans se prendre la tête. Il ne faut pas s'attendre à un chef d’œuvre du genre, mais il vaut certainement le détour. Les illustrations sont belles et techniquement très correctes, et les dialogues sont pleins d'humour, quitte à sacrifier le côté réaliste. A voir comment l'histoire se développe dans les prochains volumes, mais pour l'instant, c'est franchement pas mauvais.

Achetez Ken'en - Comme chien et singeT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron.

Contenu associé

Ken'en - Comme chien et singe (Manga), Ken'en - Comme chien et singe T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire