Critique Chronos Ruler 2

Une suite qui améliore la série


Ce deuxième tome de Chronos Ruler commence en trombe avec la confrontation de Victor et Kiri avec le Hora (les démons qui dévorent le temps des humains) qui a volé le temps de Victor. Arrive aussi un nouveau personnage féminin, Mina, qui va être très important pour la suite de l’histoire étant donné qu’elle prétend être ni plus ni moins que la femme de Victor, qui normalement devrait être décédée. Est-ce un mensonge ou la réalité? Nous ne pouvons pas le savoir. Dans tous les cas, elle semble largement plus à l’aise dans le combat contre des Horas que Victor et Kiri. A ce moment-là, en tant que spectateur, on se rend compte que nos deux protagonistes ne sont en réalité que des amateurs.


 Après la confrontation terminée avec le Hora qui se retire sur ordre d’un supposé supérieur (qui serait donc le méchant de l’histoire), l’univers de Chronos Ruler se développe avec la découverte pour nos deux héros d’une organisation millénaire qui se bat contre les Horas. Tout ce petit monde se rend donc au quartier général des Chronos Ruler : Chronos. En effet, Mina les a convaincus de la suivre pour retrouver le registre détaillé de Victor, apparemment un ancien Chronos Ruler de l’organisation. Victor apprend également qu’il a une forme très spéciale de Ruler, le Pacte Unique, le premier pacte qui a permis aux humains de se battre contre les Horas et donc la plus puissante des armes. Or, l’organisation ne semble pas vouloir lui prendre le pacte de manière douce. Ainsi, la suite verra nos deux protagonistes essayer de s’échapper et trouver des réponses à leurs questions.


Des personnages moins bipolaires (ou c'est moi qui me suis habituée)


Grâce à ce deuxième tome, j’ai enfin pu m’attacher aux protagonistes. En effet, dans le premier tome, je trouvais les personnages illogiques dans leurs réactions et un peu bipolaires. Et dans ce deuxième tome, le fait de passer plus de temps en leur compagnie m’a permis de mieux les apprécier. J’ai en revanche de la peine avec la nouvelle héroïne de l’histoire, Mina, mais apparemment c’est normal selon l’auteur car il a voulu en faire un personnage-défi : il a voulu qu’elle soit détestable au début, puis, peu à peu, que le lecteur la comprenne et éprouve de l’empathie pour elle. On verra donc si son pari réussit ! Pour le moment j’en suis au premier stade ! Si j’avais un autre soucis à soulever, ce serait la logique derrière le rajeunissement et l’amnésie de Victor. Il est censé oublier au fur à et mesure qu’il rajeunit, pourtant on dirait qu’il conserve des souvenirs. Tout bêtement, le matin en se levant il se souvient qu’il voyage avec Kiri pourtant il devrait l’oublier non ? En tout cas, c’est pas très clair tout ça !


 Un air de déjà-vu #DGM


Un nouvel échelon se pose dans ce deuxième tome pour agrandir l’univers. On apprend que les Horas sont combattus depuis au moins 1000 ans par une organisation. A cela le personnage de Mina, et je me crois furieusement dans D.Gray-man. Il y a entre les deux œuvres énormément de points communs, que ce soit dans l’univers (des démons qui profitent des humains, une organisation millénaire composée de soldats dotés d’armes divines, ...) ou les personnages (Mina et ses bottes magiques, la section technique de l’organisation avec un pervers à sa tête, … ). Au début d’une œuvre, il est difficile de ne pas y voir des références, tant nous sommes dans une société archiviste où chaque spectateur a un énorme bagage d’œuvres en tête. C’est seulement avec le temps que les nouvelles séries peuvent se détacher avec par exemple D.Gray-man qui était comparé à ses début à Fullmetal Alchemist. Ainsi en va de même pour Chronos Ruler avec lequel nous devrons attendre de voir s’il s’émancipe bien de son paternel.


Pour la suite 


Pour la suite de l’histoire, cela s’annonce de nouveau très intéressant car comme à la fin du premier tome, nous avons encore droit à un cliffhanger avec un personnage principal dans une position très délicate et face à un nouveau personnage très puissant. Nous devrions donc en apprendre encore davantage sur l’organisation Chronos.

7
On a ici une bonne suite qui ajoute une couche à l’univers avec l’apparition d’une organisation de Chronos Ruler. Les personnages de Victor et Kiri sont devenus aussi plus attachants et la suite de l’histoire s’annonce assez prometteuse. La comparaison avec D.Gray-man est par contre inévitable et nous pouvons seulement attendre la suite pour voir si Chronos Ruler arrive à tirer son épingle du jeu.

Achetez Chronos RulerT.2 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par mimy28

Baignant dans les mangas depuis maintenant plus de 10 ans, j'ai progressivement ouvert mon panel d'intérêt des shonen aux seinens en recherchant des histoires bien ficelées qui proposent d'intéressantes pistes de réflexions et avec plutôt de beaux graphismes.

Contenu associé

Chronos Ruler (Manhua), Chronos Ruler T.2

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire