Critique Citrus 3

C'est certainement le tome qui détermine la direction que prendra dorénavant la série. Citrus, c'est le genre de série à laquelle on devient très attaché, comme si on en faisait presque partie. Pourtant, c'est assez simple en soi... De mon côté, ça doit être le deuxième manga qui me marque autant. Ce doit être sûrement en partie grâce à Mei, qui a typiquement un caractère que j'adore malgré ses longs moments d'hésitation à l'égard de Yuzu.


Jusque-là, on avait encore du mal à comprendre ce qu'elle voulait, si elle aimait Yuzu ou si elle cherchait seulement à passer le temps. Et même si ce tome ne nous donne pas toutes les réponses, un élément déclencheur vient accélérer le rythme de la série... A la fin du précédent tome, Yuzu et Mei se sont embrassées intensément, à tel point qu'elles en étaient toutes deux choquées. Mais le lendemain : rebelote, Mei redevient de glace et dit à Yuzu qu'elles doivent arrêter tout ça parce qu'elles sont sœurs, et deux filles. C'est alors qu'on se dit « retour à la case départ » mais que nenni ! L'amie d'enfance de Yuzu, Matsuri, fait son entrée. C'est un peu une fille renfermée mais très immature qui va vouloir mettre des bâtons dans les roues dans leur relation. J'ai beaucoup de mal à l'apprécier, personnellement, car c'est typiquement le genre de personne que je déteste : est capable de détruire quelqu'un pour arriver à ses fins, réagit comme une enfant et prend les autres de haut. Rajoutez à ça qu'elle veut tout faire pour avoir Yuzu pour elle seule, et finit par l'embrasser devant Mei sans que Yuzu ne s'en rende compte.


Et c'est ça, l'élément déclencheur : Suite à ça, on va clairement voir une Mei jalouse, qui ne comprend d'ailleurs pas très bien ce qui lui arrive. Et j'ai envie de dire : Enfin. Elle va devenir assez hostile envers Matsuri qui l'est tout autant, et va finir par se faire piéger. Et c'est là qu'on se rend vraiment compte que Mei n'est pas indifférente envers Yuzu, puisqu'elle va suivre à la lettre les indications de Matsuri pour éviter que Yuzu apprenne le piège dans lequel Mei est tombé. Et cela, même si ça implique de devoir rencontrer un inconnu à l'hôtel. Je pense que Mei ressent quelque chose pour Yuzu mais fuit ses sentiments : Tout devrait les éloigner, c'est un peu un amour « impossible » et pourtant ni l'une ni l'autre n'arrive à s'en détacher. Et c'est beau, en soi. Un amour grandissant assez complexe qui finira par aboutir, j'en suis certain !


Et le final de ce tome... Que dire ! Mei décide enfin de s'ouvrir à Yuzu, ce qui devrait -je l'espère- finir par aboutir à une relation sérieuse. Le développement du personnage de Mei est encore assez timide mais tellement doux à suivre, et les dessins jouent un très grand rôle à ce propos : Même si Mei est quelqu'un qui ne dit pas les choses, on la voit de plus en plus rougir, ou avoir le regard doux, elle qui reste de marbre en temps normal. Hâte de voir si ces deux-là vont enfin se mettre d'accord !  

9
J'aime de plus en plus cette série. Citrus te prend au coeur, et tu t'immerges totalement dans l'univers, et t'attaches aux personnages. Un tome essentiel pour l'avancée de la relation des demoiselles, très bien amené et toujours avec finesse. Un nouveau personnage, un peu détestable mais qui a un rôle très important à jouer... Plein de bonnes choses dans ce tome !

Achetez CitrusT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Citrus (Manga), Citrus T.3

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire