Critique Master & Slave 1

Bien qu’évitant très souvent les Shojo pour la simple raison que je n’en raffole pas, j’étais cependant très curieux de découvrir ce one shot qu’est Master & Slave. Fut-ce par le fait qu’il est une histoire courte ou bien parce qu’il a été écrit par Ai Hibiki, l’auteure de Teach Me Love… certainement pour ces deux raisons à la fois ! 

 

Un Shojo pour tous

Comme dit dans l’entête, je ne suis pas un adepte des Shojo, et pourtant ! Master and Slave plaira à tous, que vous aimiez les Shonen ou les Seinen. En effet, l’auteure évite réellement un schéma narratif simpliste (voire à l’eau de rose), et fait donc de cette œuvre une véritable histoire que l’on pourrait caractériser de sympathique, d’agréable et même intéressante à bien des égards.


Même si l’intrigue initiale peut être bateau (« les esclaves deviennent les maîtres », et la maxime inverse), ce sujet reste cependant très bien traité ce qui maintient le lecteur qui sera plein d’exigences pour la suite de l’aventure. Par ailleurs, nous pouvons remarquer une très belle leçon de vie interlinéaire.


Ne tombant pas dans le piège simplissime de mettre en avant une demoiselle fortunée qui réalise soudainement que l’argent n’est pas source de tout, celle-ci préfère admettre qu’elle aime profondément ses deniers, et qu’elle fera justement tout pour les recouvrer. Ainsi, nous n’avons aucune critique facile d’un mode de vie quelconque, et l’auteure nous fait bien comprendre que nous pouvons aimer une vie aisée sans pour autant être un odieux sagouin. 

 

Un manque de "je ne sais quoi"

 

Même si nous relevons de nombreux éléments qui font de Master & Slave une belle œuvre, il manque cependant un brin de quelque chose pour avoir un coup de coeur. De cette manière, les flash-back auraient mérité d'être davantage travaillés pour accentuer l’effet mélo-dramatique de l’enfance des deux protagonistes.


Pour finir, la fin, loin d’être bâclée, pourra en décevoir plus d’un. On aurait espéré plus de romance, plus de difficultés à surmonter de la part de l’héroïne… bref, plus d’émotions. A la fin de notre lecture, nous ne sommes pas transcendés, bouleversés, ni même heureux. Nous avons juste lu un bon manga, sans prétention, qui se suffit à lui-même, et qui n’exploite malheureusement pas assez son potentiel. 

6
Master & Slave est une œuvre qui conviendra à tous, que vous soyez adepte du genre ou non. Il vous fera passer un agréable moment, même si certains points auraient pu être développés plus longuement !

Achetez Master & SlaveT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Ashitaka

Lecteur de mangas depuis mon plus jeune âge. Certains ont grandi avec Disney, moi ce fut avec Ghibli !

Contenu associé

Master & Slave (Manga), Master & Slave T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire