Critique Stray Souls 8

On tient désormais le dernier tome de l’aventure épique que fut stray souls avec une première partie sympathique reposant sur une bonne dose d’humour et un univers un brin original et une seconde partie tranchant nettement avec ses débuts nous faisant d’ailleurs très vite déchanté devant la pauvreté du scénario et de ses gags qui n’ont plus du tout fait mouche donnant ainsi l’impression que l’imaginaire de l’auteur s’est barré entre-temps. Enfin, c’est ce qu’on croyait car une très mauvaise surprise nous attend à la toute dernière page !

On retrouve Nigi débutant son entrainement auprès de Jon Doe dans le but de parvenir à fusionner avec Chocho ayant perdu ses précédents compagnons. L’auteur nous ressert une recette très similaire à la simulation amoureuse employée pour convaincre son fiancé de lui faire traverser la soupe des âmes précédemment. Un passage tout aussi déprimant et répétitif pour ne pas dire chi…euh… barbant, restons correct. On y verra notre héroïne tentant par le biais d’une simulation de découvrir l’identité de Chocho autrefois, l’idée est déjà trop extravagante ajouté à cela une Nigi peu éclairée, très lente à la détente, donnant l’impression que même un enfant de cinq pourrait mieux faire et vous obtenez des scènes vide au possible et la désagréable impression d’avoir perdu quelques neurones en cours de route.  Malheureusement l’entrainement version Jon Doe étant encore mois passionnant qu’un frotter/lustrer de Karate Kids, Saruta-Iko ne fera pas bien mieux durant ses épreuves notamment lorsqu’il devra convaincre un esprit d’éveiller sa nageoire de serpent. On se retrouve encore une fois avec un personnage totalement idiot et toujours à côté de la plaque, l’auteur excelle dans cet art depuis l’arc Ranmaru. Déjà que les deux premières épreuves ne nous paraissaient pas très élaborées, celle-ci ne nous marquera pas non plus de son ingéniosité.  

S’ensuivit de plusieurs retournements de situations qui ne nous feront que bien peu d’effet avec une trahison prévisible à des kilomètres à la ronde et un ennemi toujours aussi bête qui change de stratégie et décide de foncer dans le tas. Seule la réapparition d’un personnage qu’on appréciait nous fait plaisir. C’est un peu près tout ce qu’il se passera dans ce qui était censé être l’ultime tome de Stray Souls, l’auteur nous plante au milieu de toutes ces confrontations et nous donnent rendez-vous à la prochaine saison. J’avoue avoir eu comme une absence à ce moment là, je suis d’ailleurs sûre de ne pas avoir été la seule à bugger…

2
En plus d’être mauvais et de continuer à filer sur la mauvaise pente, on se sent quelque peu entubé puisque la série était soi-disant bouclée en huit tomes alors qu’il s’agit en fait d’une première saison. Je me trompe peut être mais il ne me semble pas avoir lu cette information quelque part, je n’aurai sans doute pas commencée la série sachant que la seconde saison n’est même pas débutée au Japon. Si vous possédez une quelconque information à ce sujet, ce serait très sympa de venir la partager ici car je n’ai absolument rien trouvé sur cette dernière. Quoi qu’il en soit, on ressort de ce tome encore une fois très déçu et le mot est faible ! Damned…

Achetez Stray SoulsT.8 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Stray Souls (Manga), Stray Souls T.8

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire