Critique La maison du soleil 5

S’imposant rapidement comme l’une des plus belles découvertes de cette année 2017, la maison du soleil continue de nous envoûter de sa douce mélodie de la vie rythmée par ses nombreux instants de joie cédant de temps en temps leur place à un air plus triste. Une jolie note de suspens venait clore le précédent volume nous donnant alors qu’une seule envie, celle de se replonger dans l’ambiance de ce moment magique empli de romance et de tendresse.

En effet, il n’y a rien de plus beau et de plus émouvant que de voir des personnages s’avouer leur amour. Sans toutefois qu’ils y parviennent totalement, la magie de Taamo durant ce passage opère encore une fois mettant en scène une héroïne trognonne à souhait tiraillée entre l’envie d’entendre Hiro lui confirmer ses sentiments à son égard et le fait d’être consciente que ce n’est pas encore tout à fait le bon moment pour laisser libre cours à leurs sentiments. Même son de cloche pour Hiro qui éprouve de plus en plus de difficulté à contenir ce qu’il ressent pour la jeune fille. L’auteure nous a suffisamment expliqué l’état d’esprit dans lequel se trouvent ses personnages pour qu’on comprenne la raison qui les pousse à attendre que leur situation se débloque pour s’avouer leur amour, Hiro ne veut pas entrer dans le jeu du père de Mao et notre héroïne veut se sentir digne des sentiments de son bien aimé.  On est une nouvelle fois totalement conquis par ce très bon passage qui nous donnera quelques frissons tant il se révèle romantique à souhait. Mais combien de temps la raison l’emportera t-elle sur le désir ? Taamo s’amuse à créer de nombreux moments de complicités et de rapprochements ne facilitant pas la tâche à nos deux tourtereaux. Les voir devenir de plus en plus connecté l’un à l’autre et toujours plus désireux de toucher l’autre est un véritable régal pour les yeux surtout avec cette auteure aux commandes qui a le chic pour ne commettre aucun faux pas et attendrir profondément ses lectrices. Mao devient ainsi très réceptive à la détresse d’Hiro pour qui le projet de réunir sa famille ne se passe pas aussi bien qu’il ne l’espérait, elle n’hésite pas à aller vers celui qu’elle aime, à le rassurer avec tendresse trouvant les gestes et les paroles qu’il faut pour l’apaiser durablement. En tant que fan de shojo, j’ai rarement ressenti autant de chaleur dans un titre.

La jeune femme reste d’ailleurs toujours aussi déterminée à prendre son envol croyant agir au mieux pour Hiro, il en sera de même pour Daiki qui en passant du temps auprès de frère a sans doute pris conscience de tous les efforts et sacrifices fait pour que la fratrie vive de nouveau sous le même toit. Il est toujours très plaisant de voir un personnage auquel on s’est grandement attaché réaliser ses rêves. Suite à cette décision, Hiro et Mao continueront de s’ouvrir l’un à l’autre sans toutefois s’avouer l’essentiel. C’est alors qu’un nouveau changement bouleversera le quotidien des deux jeunes gens nous donnant l’occasion de constater à quel point leurs sentiments se sont amplifiés en comparant l’avant et l’après leur cohabitation avec Daiki, la séquence pour l’illustrer nous fera rougir de plaisir tant l’auteure excelle pour rendre ces moments d’acoquinements adorables et cocasses !

Comme toujours, cette dernière trouve également le temps de faire évoluer ses autres intrigues amoureuses qui ne connaissent pas toutes une conclusion très heureuse. La collègue d’Hiro passe d’ailleurs à l’offensive, la réaction du jeune homme très pressé de retrouver Mao se veut très attendrissante et on reste impatient de découvrir ce qu’il se passera lorsque la jeune femme lui fera sa déclaration.       

Enfin, la confrontation avec un personnage vient à nouveau bouleverser Mao ouvrant de nouvelles perspectives au récit qui nous rend alors très intéressé de découvrir où tout ceci mènera les personnages. 

8
La romance de Taamo continue de toucher notre cœur de lectrices à travers ses nombreux tendres moments de rapprochements entre des personnages toujours sincères et incroyablement attachants. L’intrigue poursuit ainsi son cours sur un rythme très doux similaire à celui de ses débuts sans toutefois faire du surplace amenant de petites évolutions de-ci, de-là au détour de pages qui défilent et ne déçoivent jamais. Le titre presque à mi-parcours reste une très belle surprise !

Achetez La maison du soleilT.5 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

La maison du soleil (Manga), La maison du soleil T.5

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire