Critique Chihayafuru 21

Même si l’intrigue donne parfois l’impression de perdre un peu de son souffle, l’auteure  parvient malgré tout à maintenir un vif intérêt chez ses lecteurs notamment grâce aux personnages qui continuent de nous surprendre à travers leurs choix et leurs évolutions. Avec un Taichi en grande forme et un Arata en proie aux doutes, cette compétition en vue de se qualifier pour devenir les représentants de l’ouest et de l’est s’annonce assez prenante. Qui l’emportera au prix de gros efforts de stratégie et de concentration ? C’est que nous invite à découvrir ce très agréable vingt et unième tome.

On se retrouve avec un volume très riche en phase de jeu puisque entièrement consacré à la compétition débutée dans le précédent tome. Le fait de suivre l’intrigue sur de multiples fronts permet à celle-ci de grandement gagner en intensité emportant facilement les lecteurs dans le flot de sa belle énergie. On ne s’ennuie pas une seule seconde puisque les matchs renouent avec leur côté stratégique qui donne tout l’intérêt au Karuta et qui avait été délaissé précédemment. Que ce soit Taichi, Arata, Docteur Harada ou Murao, ils possèdent tous leurs propre style, leurs propres armes/faiblesses et se distinguent tous par les raisons qui les animent les poussant à donner à chaque instant le meilleur d’eux même.

Beaucoup de bonnes surprises nous attendent ainsi au détour des pages, la rage de vaincre du docteur Harada m’a particulièrement plu ainsi que la remise en question d’Arata même si je m’attendais à ce qu’il dépasse ce stade moins vite. Son match contre Murao fut de loin le plus passionnant, la bienveillance de l’un, l’esprit vif de l’autre et la particularité du déroulement du match l’auront rendu assez excitant à suivre avec sa dose de bon suspens. Ce dernier aura même permis à Murao de se montrer attachant notamment dans sa volonté de démontrer que « l’expérience » peut très bien rabattre le caquet au « talent ». Après un petit coup de mou, l’auteure revient ainsi peu à peu à son meilleur niveau lors des phases de jeu. Une fois les noms des challenger connu, c’est un mélange de tristesse et de joie qui nous envahit même si on sent que le maître et la queen conserveront leur titre en attendant de pouvoir affronter leur véritable adversaire. Bien sûr, je peux me tromper mais je serai bien déçue de ne pas assister à une finale opposant Shinobu à Chihaya et Sûo à Arata/Taichi.

Par contre côté dame, l’absence de Chihaya se fait grandement ressentir et fait que l’auteure ne s’attardera pas plus que cela aux matchs visant à qualifier les représentantes féminines. On prendra sans doute moins de plaisir lors de la final contre le queen sauf s’il s’agit de Mme Sakurazawa qui tiraillée entre sa passion et son job de maman à plein temps sera la seule a avoir réussi à capter notre attention et donc la seule qu’on prendra par conséquent plaisir à suivre. Cela dit, on ne peut s’empêcher de trouver tout ceci bien dommage puisque Chihaya ne semble pas avoir tiré de son voyage scolaire de merveilleux souvenirs. A la place de l’auteure, j’aurai justement marqué le coup pour donner plus de sens à sa décision de ne pas participer à la plus importante des compétitions de l’année. Dans l’état des choses, on a juste l’impression que cette dernière voulait retarder certains évènements le plus possible sans doute pour permettre à ses challengers d’acquérir davantage de technique et d’expérience.

Enfin, on verra les qualifiés se préparer afin de mettre toutes les chances de leurs côtés. Le docteur Harada se montrera d’ailleurs particulièrement habile puisqu’en lançant un sacré défi à Chihaya/Taichi, ces derniers lui seront alors d’une grande aide. Une excellente façon de remotiver les troupes mais aussi de leur ouvrir de nouvelles perspectives de jeu qui serviront dans l’avenir.

7
Yuki Suetsugu nous livre un bon tome dans l’ensemble, doté d’un ryhtme assez cadencé puisqu’on suivra les qualifications des représentants de l’ouest/de l’est en même temps et de bonnes surprises concernant certains personnages comme le Docteur Harada dont la détermination nous en bouche un coin. Chaque match disputé arbore ses propres nuances et nous raconte une histoire différente du précédent, on ressort alors agréablement divertit et impatient de voir jusqu’où nos favoris iront même si on devine quelque peu la suite au vu des récents évènements. Espérons que la surprise sera au rendez-vous ! Note : 7,5/10

Achetez ChihayafuruT.21 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Chihayafuru (Manga), Chihayafuru T.21

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire