Critique Terra Formars Asimov 2

Après un premier volume de très bonne facture, on s’attendait à un second tome spectaculaire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la couverture annonce la couleur. Qu’en est-il réellement ? Nous allons le voir tout de suite !

Dès le début, nous sommes plongés dans de l’action pure et les combats sont démesurés. La mise en scène est, une fois de plus, sensationnelle. Le personnage d’Asimov est toujours aussi bien exploité et l’auteur fait l’effort d’approfondir sa personnalité. Les relations avec son entourage sont notamment bien travaillées. Le récit est bien rythmé et reste cohérent avec l’œuvre originale. Ce spin-off apporte même quelques informations et donne bien évidemment davantage d’importance à Asimov.

Intéressons-nous dès à présent au dessin qui est le véritable point fort du titre. Autant vous dire que Boichi se surpasse dans ce tome et nous offre des planches somptueuses. Les scènes d’action sont un pur régal. Les visages des personnages sont également très détaillés ce qui accentuent chaque émotion des protagonistes. Bien entendu, nous retrouvons toujours un peu de fan-service, qui en soit ne fait pas avancer le scénario, mais ravira les pupilles de certains lecteurs.

La tension est à son apothéose dans cet opus et la narration est saisissante. L’auteur nous offre tout de même une légère touche d’humour agréable qui fait retomber la pression à certains passages. Néanmoins, nous assistons à de violents affrontements. Ayez le cœur bien accroché car parfois, cela tourne à la boucherie. Tout est grandiose, époustouflant et on ne laisse que très peu de répit au lecteur.

L’intrigue est bien construite et on saisit parfaitement les motivations des protagonistes. L’auteur nous dénonce par ailleurs l’atrocité de l’homme et comment il peut sombrer dans le désespoir. Les technologies de pointes vont également être à l’honneur ce qui ravira les fans de science-fiction.

Le final de cet opus est tout simplement épique et mémorable. Emotionnellement parlant, certaines scènes sont très fortes.

 

 

 

Commentaires (0)