Critique Les 7 princes et le labyrinthe millénaire 1

Peu friande du genre survival game comme vous le savez déjà, certains titres comme Online the comic parviennent toutefois à attirer mon regard. Manquant souvent d'originalité où on retrouve un peu toujours le même cadre et le même genre de protagonistes, Doki Doki semble avoir mis le doigt sur une petite perle se démarquant nettement des autres œuvres du style. Terminé en quatre tomes, on retrouve aux commandes un duo composé de deux jeunes mangaka, Harumo Atori et Yu Aikawa, qui signe avec ce titre leur première série. Autant charmée par l’intrigue façon roman policier que par le cadre incitant à la rêverie, ce premier tome m’a donc complètement captivé de la première à la dernière page et ce en réussissant à me plonger dans une ambiance au parfum totalement unique.


« Si seulement l'unique prince héritier n'était plus de ce monde trois petits points alors l'un d'entre nous pourrais monter sur le trône impérial ! »


8 prétendants au trône enfermés dans un château truffé de pièges. Qui en sortira vivant… et sera désigné empereur ? 
Un beau jour, une poignée de jeunes gens triés sur le volet se retrouvent enfermés dans un château et sont invités à choisir parmi eux le prochain empereur, une tradition en place depuis 400 ans dans cet empire. Mais ce qui semblait n’être qu’un processus classique de nomination du souverain, dégénère très vite en sanglante machination ourdie par une main invisible. Nos valeureux prétendants au trône pourront-ils sortir vivants de ce château maudit ? 


« Il était une fois »


Dès le début, on sent que l'auteur s'est appliqué à plonger ses lecteurs dans son récit. En effet, l'introduction met facilement en appétit avec un il était une fois façon Game of Thrones donnant rapidement à l'intrigue un petit côté conte effrayant et lui conférant ainsi une aura différente de ce qu'on a l'habitude de lire. De plus, qui n’a jamais rêvé de se retrouver dans un château théâtre de meurtres sanglants et truffé d’intrigues à résoudre? Le récit vend du rêve à ses lecteurs qui prennent immédiatement un plaisir certain à voir évoluer les personnages dans un beau cadre dépaysant et enchanteur avec ces grandes salles, ses pièges et ses pièces secrètes. On troque donc les jeux macabres sur smartphone pour une palpitante course contre la montre où le moindre faux pas conduit à une mort certaine. Voila déjà une bonne raison de vous laisser tenter surtout que sous ses airs de shonen et même à quelques reprises de seinen, ce titre est en réalité un josei.


« Mystère et boule de gomme »


On fait ensuite rapidement connaissance des différents protagonistes avec une entrée en scène soignée et en deux temps. D'abord, le jeune Yuan qui se réveille pris au piège dans un endroit inconnu mais qui reçoit heureusement très vite de l’aide pour se sortir de ce mauvais pas. Les deux jeunes gens vont ensuite échapper à une mort certaine avant de rejoindre le reste du groupe.


Un élément fort appréciable ressortira tout au long de ce premier tome à savoir cette sorte d’oppression qui va venir sans cesse attirer notre attention avec d'une part la mise en place d’un huis clos bien huilé et d’autre part la sensation que les personnages devront lutter sans cesse pour leur survie en prenant des décisions rapides et difficiles. Ce qui est très intéressant également sera de constater que le sort des personnages dépendra fortement du choix des autres ajoutant ainsi une dimension plus qu’angoissante au récit avec cette sensation de devoir se méfier les uns des autres et donnant ainsi naissance à d’étranges et complexes liens entre eux. L’objet de la quête nous est d’ailleurs rapidement dévoilé de sorte que le lecteur n’aura pas cette désagréable impression de nager dans le brouillard le plus complet concernant le but de tout ceci le laissant ainsi davantage se concentrer sur les différentes énigmes qui vont s’offrir à lui.


Pour en revenir aux différents protagonistes, on a déjà une première bonne surprise en découvrant leurs identités respectives puisqu’on se retrouve avec une belle brochette de personnalités éclairées au fort charisme et tous dotés soit d’une intelligence raffinée soit d’une habilité peu commune leur permettant de se distinguer très nettement du commun des mortels. On évite ainsi une certaine redondance dans le cas où ils auraient  été tous des princes ayant reçus le même genre d’éducation en vue de devenir roi, ils nous font donc tous une forte impression mais pour des raisons totalement différentes. C'est exactement à ce moment-là que l'intrigue prend une tournure des plus palpitantes car tous ces personnages ont devinés la raison pour laquelle ils ont pris part à ce jeu macabre et surtout ils se connaissent tous entre eux à l'exception de Yuan qui détonne dans ce paysage de personnalités célèbres car  complètement inconnu au bataillon et qui contrairement aux autres n’a absolument pas saisi à quoi il avait pris part attirant ainsi l’attention sur lui et ne montrant aucune méfiance diminuant ainsi ses chances de survies. On aura alors tendance à penser qu'il s'agit du personnage niais et  incompétent de la bande mais ce sera à tort puisqu'il va se révéler d'une grande utilité grâce à certaines de ses compétences par la suite et surtout il sera doté d’une détermination sans faille à défendre ses idéaux, ce qui en fait un personnage aussi digne d’intérêt que les autres si pas plus avec tous les secrets qui l’entourent.


On va donc suivre la progression des personnages dans le château, l’idée de la course à la montre et des épreuves vont permettre à chacun de juger si l’un d’eux est fait ou non pour monter sur le trône donnant ainsi une certaine légitimité au côté survival de l’œuvre car c’est bien lorsqu’on est face au danger qu’on déploie toute l’étendue de ses capacités et qu’on révèle son véritable visage.     


« Envie de revêtir le costume de Miss Marple ou d’Hercule Poirot ? »


Déjà très agréablement surprise, je ne m’attendais pas vraiment à ce que l’intrigue prenne un nouvel essor aussi rapidement. En effet, Yuan fera la macabre découverte d’un cadavre et se fera simultanément bousculer par un inconnu. Si l'identité du cadavre est rapidement révélée, les conditions dans lequel ce dernier a trouvé la mort sont plus que suspicieuses, le meurtre et la mort font donc réellement partie du programme pour notre plus grand plaisir. Qui est donc cet inconnu qui vient de bousculer Yuan ? Aurait-il un lien avec le présent meurtre ? Ou alors serait-ce l’un de nos protagonistes qui a mystérieusement disparu durant ce même laps de temps ?


Il se passe énormément d'événements en très peu de temps, l'auteur a bien réussi son coup car même si le lecteur n'a pas vraiment le temps de se retourner, il n'est pas pour autant larguer car la construction du récit se révèle ici particulièrement prenante pour la simple et bonne raison que tout ce que je viens de citer se déroule sur la première moitié du tome nous amenant à penser que quatre tomes seront amplement suffisant à l’auteur pour nous délivrer une intrigue complexe et aboutie. Sans oublier le fait que le lecteur aura tout de même le temps de réfléchir avant d’obtenir les réponses à certaines de ses questions se laissant ainsi prendre encore au jeu du détective bien décidé à débusquer le coupable.


La seconde partie est tout aussi intense continuant de nous offrir la même savoureuse recette, la lumière sera faite sur le nouveau personnage, de nouveaux pièges seront à éviter,  on découvrira le véritable visage de certains protagonistes et la force de conviction d’autres et un second cadavre sera découvert amenant les suspicions sur un autre protagoniste que pour le premier meurtre. Il apparait clairement, après lecture de ce premier tome, qu’on devient rapidement accro à ce genre d’intrigue un brin policière et donc on est par conséquent très impatient de lire la suite !


Concernant les graphismes, le trait est certes assez classique mais il n’en reste pas moins soigné et plaisant à l’œil. La mise en scène se veut réellement dynamique et renforce l’intensité d’un récit diablement rythmé, les scènes d’action qui s’offrent à nous sont lisibles et donnent une belle sensation de mouvement. On appréciera l’effort sur le chara-design où on dénotera une certaine recherche afin de mettre en valeur les personnalités de chacun que ce soit de part leurs gestuelles distinctes, leurs expressivités ou encore leurs costumes. L’ensemble se révèle plus qu’agréable ! Rien à redire sur l’édition, le travail est ici de bonne facture.

8
C’est donc déjà fort d’une belle galerie de personnages digne d'intérêt que l'auteur nous donne en plus l'envie de revêtir le costume du détective en herbe et celui de l’aventurier. Un savoureux mélange des genres à mi-chemin entre survival et intrigue policière pour un premier tome des plus réussis. Ajouté à cela un rythme effréné, un cadre envoûtant et un récit bien ficelé et vous obtenez une partie d'échec qui s’annonce résolument passionnante ! Belle surprise !

Achetez Les 7 princes et le labyrinthe millénaireT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Les 7 princes et le labyrinthe millénaire T.1, Les 7 princes et le labyrinthe millénaire (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire