Critique Amon - The dark side of the Devilman 1

Pour tenter d'éradiquer les démons, Akira avait emprisonné l'âme de l'un d'eux pour devenir «Devilman». Mais c'est finalement ce démon, Amon, qui prend le dessus, pour donner naissance à l'être maléfique le plus puissant que le monde ait jamais connu.

Devilman est une œuvre incontournable de Gô Nagai mais qu’en est-il de sa suite ? Yu KINUTANI pourra t’il maintenir le niveau d’excellence de la série originale ? Nous allons le voir tout de suite !

Dès le départ, on assiste à une invasion de démons mettant en péril le monde entier. Les humains ne vont pas tarder à réagir et vont employer les grands moyens pour se défendre. Mais la tâche est rude car ces démons peuvent se dissimuler parmi la population. A priori, c’est un conflit très manichéen que l’auteur nous propose mais on se rend rapidement compte que cela va bien plus loin. Qui est véritablement le monstre ? Difficile de répondre car les humains ne sont pas tous blancs, bien au contraire ! Autant vous le dire tout de suite, cette série ne fait clairement pas dans le détail. En effet, c’est une véritable boucherie où les décapitations sont légion. Vous vous en doutez, l’auteur de ces massacres n’est autre qu’Amon. Et que dire de ce protagoniste qui est juste incroyable. Son caractère nerveux, son allure, son regard foudroyant … tous ces éléments rendent ce personnage diablement efficace.

Ce qui va bien évidemment plaire au lecteur, c’est toujours cet aspect fantastique et cette lutte captivante entre démons et humains. Tout au long du tome, l’équipe Devilmen va tout mettre en œuvre pour arrêter Amon occasionnant des combats qui tiennent toutes leurs promesses. L’objectif étant de sortir Akira, encore vivant, de cette situation délicate. La fin de tome va être très mouvementée avec de gros affrontements. Le mangaka parvient à nous surprendre agréablement par sa mise en scène efficace et les techniques utilisées par les démons. D’autant plus que Satan tient parfaitement sa réputation.

Côté dessin, ce n’est pas du Gô Nagai mais force est de constater que Yu KINUTANI se défend très bien aussi. Le trait est agréable, immersif et s’acclimate parfaitement au thème de l’histoire. Les scènes d’action sont impressionnantes avec des démons très bien réalisés.

8
Pari réussi pour Yu KINUTANI qui nous sert un premier tome de haute volée. Avec son protagoniste dévastateur, le mangaka met en place un conflit d’une intensité sans égale. Il y a de l’enjeu, la mise en scène est époustouflante et les affrontements sont passionnants à suivre. Ce premier volume est très nerveux avec un rythme effréné mais le scénario risque bien de se peaufiner par la suite. Effectivement, avec un dénouement riche en rebondissements et en émotions, on ne peut qu’attendre du très bon pour la suite ! Les plus: -Le personnage d'Amon -La mise en scène et les scènes d'actions époustouflantes -vivacité du récit Les moins: -léger manque de développement au niveau du scénario

Achetez Amon - The dark side of the DevilmanT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Végéta69

Journaliste/assistant de production. Passionné de mangas depuis l'âge de 10 ans, j'apprécie autant du shonen que du seinen. Avec mes chroniques, je partage avec vous ma passion en vous proposant mon humble ressenti, tout en essayant de garder un esprit critique et objectif pour vous satisfaire. mail: vegeta69mj@yahoo.fr

Contenu associé

Amon - The dark side of the Devilman (Manga), Amon - The dark side of the Devilman T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire