Critique Burning hell 1

Burning Hell est un recueil de deux histoires scénarisé par In-wan YOUN et dessiné par le talentueux Yang kyung-il. Les deux mangakas avaient notamment collaborés ensemble pour Le Nouvel Angyo Onshi et Defense Devil. Que vaut alors ce nouveau manga ? Nous allons le voir tout de suite !

Nous allons tout d’abord nous intéresser à la première histoire : Burning Hell. À l’époque d’Edo, une île déserte est le théâtre d’un affrontement sans merci entre un Japonais nommé Jû et un Coréen du nom de Han, deux criminels de la pire espèce. Dès les premières pages, le ton est donné et il y a énormément d’action. Les scènes sont très violentes et le sang ne cesse de couler. On comprend bien que ce n’est pas un manga tout public. En revanche, si les décapitations ne vous gênent pas, c’est un véritable régal ! La mise en scène est sublime et d’un dynamisme à couper le souffle. Yang kyung-il est bien à la hauteur de sa réputation et nous sert un dessin exceptionnel qui rend le récit saisissant. Il y a un tel niveau de détail dans les planches que ça en devient parfait ! Du côté des personnages, on se retrouve avec un duo assez improbable. Les deux protagonistes ont un caractère bien distinct. L’un est très colérique, laissant souvent place à des accès de violence, l’autre est de nature plutôt calme et sait analyser la situation. C’est une opposition intéressante qui ne manquera pas d’être explosive entre les deux hommes. Sans cesse sous tension, leur relation n’est vraiment pas simple. Néanmoins, ils cherchent tous deux à quitter l’île et vont devoir, malgré eux, collaborer s’ils veulent sans sortir. Vous l’aurez compris, le récit ne va pas s’attarder sur la découverte de l’île mais va plutôt poursuivre sur son rythme effréné. A ce stade, autant être honnête, l’intrigue ressemble plus à un gros défouloir avec des attaques surpuissantes et des combats expéditifs qui s’achèvent en deux coups de sabres. Cependant, l’histoire va prendre une tout autre tournure et va nous proposer une nouvelle intrigue qui réserve bien des surprises. Pirates et magie s’invitent à la trame principale et viennent apporter un peu plus de richesse à l’œuvre. Le mélange des cultures fonctionne plutôt bien et va permettre de proposer une confrontation bien plus complexe que prévue. D’autant plus que le récit aborde des notions qui touchent au surnaturel et notamment à l’immortalité. Un pouvoir qui va donner du fil à retordre à nos protagonistes. Le lecteur est tenu en haleine pages après pages et la pression monte jusqu’au final éblouissant.

Burning Hell est une histoire qui se savoure de bout en bout, il n’y a pas à dire, c’est un divertissement de très bonne qualité. Une narration tout simplement explosive qui ne laisse pas un temps de répit au lecteur. Néanmoins, le dénouement laisse à désirer et on aurait voulu en savoir plus. La fin est trop ouverte et laisse le lecteur frustré. On nous annonce même une suite qui ne verra probablement jamais le jour puisque le manga a été publié en 2008 au Japon. Un point assez décevant.

Intéressons-nous dès à présent à la seconde histoire : Kingdom of gods. Imun est le prince d’un royaume ravagé par de longues années de guerre et de famine. Seul et sans défense depuis qu’un groupe d’assassins a décimé sa garde rapprochée, le jeune garçon loue les services d’un brigand afin que celui-ci l’accompagne dans sa fuite. A priori, un début qui promet des aventures assez périlleuses. Qu’en est-il réellement ? Nous allons le voir tout de suite !

Ce qui va d’abord plaire au lecteur, c’est la relation entre nos deux protagonistes qui repose en partie sur l’humour. Cela laissera place à de nombreuses scènes cocasses. Par ailleurs, cela nous montre l’opposition entre un prince et un brigand. Ils n’ont clairement pas la même manière de vivre et de penser. Une réalité qui critique certainement les différences sociales et qui en fait avant tout un récit profondément humain. Une des forces du récit, est son ambiance malsaine et oppressante. Entre la visite d’un village sordide et une contamination de zombies, ce n’est clairement pas l’euphorie. D’autant plus que nos protagonistes vont devoir faire face à des assassins qui veulent à tout prix retrouver le prince. Les combats sont encore une fois très animés et ce ne sera pas chose facile de s’extirper d’une telle situation. Le développement des personnages est plutôt réussi malgré l’histoire courte. La dernière partie du tome va elle se concentrer sur l’origine du virus, d’où proviennent les zombies ? Cela reste un schéma classique mais qui n’est pas déplaisant à suivre pour autant. Le rythme s’accélère et nous offre de plus en plus d’action jusqu’au un final plutôt touchant.

7
Burning Hell a donc été un bon divertissement dans l’ensemble. Le recueil propose une première histoire explosive au rythme endiablé pour ensuite laisser place à un autre récit bien plus posé où on prend le temps de développer l’histoire. Vous l’aurez compris, le manga vaut clairement le coup pour son dessin exceptionnel et son ambiance efficace. Côté scénario, les deux fins trop ouvertes laissent le lecteur sur sa faim. Ce qui est dommage, c’est qu’il n’y aura probablement jamais de suites et le lecteur ne pourra compter que sur son imagination. Le manga est-il alors indispensable ? Pas vraiment. Mais après tout, avec un prix si avantageux pour un tel pavé, autant ne pas se priver des planches de Yang kynug-il qui sont de véritables chefs- d’œuvres. Les plus: -Dessin exceptionnel -Ambiance réussie -Personnages charismatiques -Prix du tome Les moins: -Les deux fins ouvertes qui laissent le lecteur frustré

Achetez Burning hellT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Végéta69

Journaliste/assistant de production. Passionné de mangas depuis l'âge de 10 ans, j'apprécie autant du shonen que du seinen. Avec mes chroniques, je partage avec vous ma passion en vous proposant mon humble ressenti, tout en essayant de garder un esprit critique et objectif pour vous satisfaire. mail: vegeta69mj@yahoo.fr

Contenu associé

Burning hell T.1, Burning hell (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire