Chronique : Fullmetal knights Chevalion 1

Red is dead

Retto (ou Red) faisait partie des Fullmetal Knights Chevalion, un groupe de super-héros qui a sauvé la Terre de l’invasion des Death Universe, des extraterrestres venus d’une planète lointaine. Alors que la paix est de retour, il aurait pu retrouver une vie normale… mais à la place, il continue à jouer au super-héros mais ses interventions sont beaucoup moins palpitantes qu’avant !


 © 2012 Sawako ARASHIDA


Il essaie tant bien que mal d’aider la police à faire régner l’ordre mais il crée plus de problèmes qu’autre chose avec sa force titanesque ! Mais le plus étrange, c’est qu’il a gardé son armure de combat et ne souhaite visiblement pas la quitter ! Un beau jour, il tombe sur Sakura, une ancienne Fullmetal Knights Chevalion qui vient de se faire voler son sac. C’est alors que celle-ci va se mettre en tête de l’aider à retirer cette armure qui semble être la source de tous ses problèmes. Est-ce qu'il la garde sciemment ? Est-ce qu'il veut cacher quelque chose ? Est-ce qu'il a peur ? Nous devrions avoir des réponses à ces questions dans les prochains tomes !


Comique, mais pas que

Collection WTF de l’éditeur Akata oblige, on s’attend à du grand n’importe quoi mais ce manga n’est pas aussi comique qu’il n’y paraît. En effet, même si les premières pages sont clairement burlesques, un côté dramatique se met en place rapidement. Sakura va essayer de comprendre pourquoi il est le seul membre des Fullmetal Knights Chevalion à ne pas avoir repris une vie normale. Ce premier tome est donc finalement très axé sur la psychologie de Retto, qui a beaucoup de choses à nous révéler sur son passé semble-t-il.

 

© 2012 Sawako ARASHIDA

 

Mais attention, cet aspect dramatique n’est pas non plus prédominant. Même si tout tourne autour de l’attitude étrange de Retto et que cela lui donne de la profondeur, ce manga reste néanmoins très léger dans son ensemble. Il y a pas mal d’action et un certain nombre de gags dont certains vraiment drôles (mention spéciale à la scène qui montre Retto en train de jouer avec une pièce de monnaie et qui l’envoie tellement fort en l’air qu’elle réduit en miettes un vaisseau extraterrestre qui comptait nous attaquer !).

Alors oui ce manga traite de super-héros mais avec un angle assez intéressant même si dans un sens, Retto fait un peu penser à Hancock (en plus sympa et moins ivrogne quand même !). Retto est un vrai gentil et il ne pense jamais à mal mais sa force est trop énorme pour résoudre les problèmes de base ! En extrapôlant, on pourrait même dire que Fullmetal knights Chevalion aborde le sujet de la "réinsertion sociale" en quelque sorte. Retto pourrait faire penser à un sportif professionnel qui a pris sa retraite mais qui est en manque d'adrénaline. Bref, ce côté-là est plutôt bien vu !

Au final ce premier tome n’est pas une pure comédie comme on pouvait s’y attendre avec des gags à chaque page. Ici, le récit est assez équilibré et navigue entre action, comédie et drame, avec un énorme clin d’oeil au Sentaï...


Nostalgie du sentaï

Ce qui frappe le lecteur d’emblée, c’est l’ambiance qui se dégage de ce manga assez atypique, surtout de nos jours. L’auteure rend clairement hommage aux Sentai et bon nombre de lecteurs pourront être désorientés. Si les Sentai vous parlent, vous lirez sûrement ce manga avec un oeil amusé et vous ferez fi du côté manichéen du scénario et de l’aspect très kitsch de nos super-héros. Sans parler des dessins un peu à l'ancienne certes, mais qui vont parfaitement avec le ton du manga.

Pour le moment, on ne sait pas vraiment vers quoi va se diriger l’auteure et on se contente de faire connaissance avec une partie des Fullmetal knights Chevalion.

6
Les habitués de la collection WTF des éditions Akata étaient en mesure de s'attendre à un manga beaucoup plus comique/barré et seront peut-être un peu déçus au premier abord. Mais malgré tout, on ne peut nier l'originalité de ce premier tome avec son héros un poil dépressif en quête d'une raison de vivre après avoir sauvé le monde. Mêlant comédie, action et drame, Fullmetal knights Chevalion semble être un véritable hommage au genre sentai même s'il est encore trop tôt pour comprendre où l'auteure veut nous emmener. A suivre tout de même.
  • L'angle scénaristique choisi par l'auteure
  • La psychologie du héros
  • Certains gags bien drôles
  • Pas de véritable scénario pour le moment
  • On s'attendait à plus de gags
  • Scènes d'action peu convaincantes

Achetez Fullmetal knights ChevalionT.1 chez nos partenaires

EUR 7,95

Partagez cette news :

par Skeet

Créateur de Manga Sanctuary et avant tout lecteur de manga depuis la fin des années 80.

Site/blog perso : http://www.manga-sanctuary.com

Contenu associé

Fullmetal knights Chevalion T.1, Fullmetal knights Chevalion (Manga), Akata, Sawako ARASHIDA

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire