Interview Hitori RENDA

Découvrez notre interview du dessinateur de King's Game et Awaken réalisée lors de Japan Expo

 

Manga Sanctuary : Bonjour, pourriez-vous vous présenter et résumer votre parcours ?
Hitori RENDA : Bonjour, je m'appelle Renda Hitori, je suis le dessinateur de la première saison de King's game. Au Japon, j'ai également dessiné une série intitulée Watashi wa Rikyû. En ce moment, j'écris et dessine la série Awaken !

MS : Comment vous est venue l'idée d'Awaken ?
HR : J'étais en pleine phase de réflexion pour ma nouvelle série, et j'avais du mal à trouver un concept ou une nouvelle idée. Dans ce cas, ce que je fais, c'est que je dors et que j'utilise les phases où l'on est à demi éveillé pour trouver des idées... C'est durant l'une de ces phases où j'étais à moitié endormi que j'ai eu ces images d'homme-girafe, ce qui m'a donné l'inspiration pour Awaken !

MS : C'est le premier titre pour lequel vous êtes également scénariste. Est-ce plus compliqué ou vous sentez-vous, au contraire, plus libre ?
HR : C'est effectivement plus difficile, mais c'est un défi que je voulais relever, et c'est toujours plus intéressant !

MS : Avez-vous consulté beaucoup de documentation scientifique pour Awaken ?
HR : Plutôt que d'essayer d'étudier en profondeur la biologie, j'avais envie de trouver des idées diverses et variées ! C'est dans cette optique que j'ai, en premier lieu, rassemblé de la documentation. C'est une fois que j'avais les idées pour mon histoire que j'ai cherché à donner un sens plus scientifique à ce qui sortait dans mon histoire…

MS : Avez-vous des assistants ?
HR : Oui, j'ai quatre assistants qui m’aident sur ma série !

MS : Vos illustrations de couvertures sont très travaillées. Combien de temps vous faut-il pour en dessiner une ?
HR : Il me faut environ trois jours pour réaliser une couverture.


© Renda Hitori 2014 / Futabasha Publishers Ltd.


MS : 
Pourquoi avoir choisi d'écrire le titre en katakana ?

HR : En fait, utiliser l'écriture en katakana plutôt qu'avec des kanji permet d'insister sur le fait qu'on ne sait pas très bien de quoi l'on parle. Avec des kanji, on a le sens : d'un côté on a une phrase, mais on a l'impression d'en comprendre le sens profond des mots... Alors que le mettre en katakana, c'est souvent utilisé comme artifice par les mangaka pour désigner des choses qu'on ne comprend pas bien.

MS : Quels mangas lisiez-vous plus jeune, et quels mangakas vous ont influencé ?
HR : En ce qui concerne les auteurs, Takehiko Inoue et Naoki Urasawa.
Pour ce qui est des mangas, j'adorais Hokuto no Ken et Saint Seiya !

MS : Comment avez-vous réagi en apprenant que vous alliez être publié en France ?
HR : J'étais évidemment heureux, mais aussi inquiet, car il y a beaucoup d'éléments très japonais à l'intérieur des séries et je me demandais si les lecteurs français allaient les comprendre et s'y intéresser... Mais j'étais, de toute façon, très heureux !! J'avais également très envie de venir à Japan Expo depuis un certain temps, j'en parlais autour de moi et ça s'est enfin réalisé !


MS : Est-ce la première fois que vous venez en France ?
HR : Oui, tout à fait et c'est également la première fois que je me rends en Europe !!

MS : Comment avez-vous trouvé vos fans français ?
HR : Ça fait très plaisir de voir mes fans en France aimer mon travail. Je pensais que les Français étaient plus expansifs que les Japonais mais, finalement, mes fans français aussi sont timides… Je me dis qu'on est pareil d'un bout à l'autre de la planète !

MS : Auriez-vous un message pour vos fans ?
HR : J'espère que vous continuerez à soutenir mes mangas et, surtout, à étendre la passion du manga autour de vous, car pour moi les mangas sont une vraie richesse qui mérite d'être découverte !!

MS : Merci beaucoup !
 

Nous tenons à remercier Renda Hitori et les personnes ayant rendu cette interview possible : Ki-oon (Ahmed et Victoire) et les traductrices Mai Ono et Kim Bedenne.

© Renda Hitori 2014 / Futabasha Publishers Ltd.

Partagez cette news :

par Tori

La lune se lève Vers la mer qui jaunit Se traîne un crapaud.

Contenu associé

Awaken (Manga), King's Game (Manga), Hitori RENDA

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

4 commentaires

Avatar de Tori

Ah, un truc, au fait : sur la photo, la personne qui tient le dessin, ce n'est pas moi, mais bien l'auteur ! ~___^

Tori.

Avatar de Eurobeat

Un élément japonais que j'ai compris : la borne d'arcade Wangan Midnight Maximum Tune :)
(Enfin je crois, c'est la plus ressemblante, c'est pas une Initial D Arcade Stage, c'est sûr)

Avatar de Tori

[quote="ivan isaak":2xyhbj9e]Ces couvertures, je les trouve pas spécialement attirantes personnellement. Je les trouve même personnellement ratées pour ma part. :)[/quote:2xyhbj9e]
Ça, c'est une question de goûts... Tu ne peux pas nier qu'on sent qu'il y a du travail derrière... Et elle sont, quand même, en contraste avec le style graphique de l'intérieur. Au passage, ça ne se sent peut-être pas dans ma question (et, du coup, je ne sais pas comment il a compris ma question), mais je ne parlais pas que des couvertures d'[i:2xyhbj9e]Awaken[/i:2xyhbj9e] (même si celles de [i:2xyhbj9e]Watashi wa Rikyû[/i:2xyhbj9e] sont plus sobres).

[quote:2xyhbj9e]Etonnant tout de même de voir ce que l'auteur fait comme titres et ses influences et lectures passées...[/quote:2xyhbj9e]
Oui. Au moins, ses références sont connues des lecteurs français (j'ai souri quand il a répondu, que j'ai compris sa réponse, mais que la traductrice a donné la version française des titres... J'ai préféré remettre les titres en VO (d'autant que c'est sous ces titres que sont sorties les dernières versions françaises disponibles)).

[quote:2xyhbj9e]J'espère que la suite du titre permettra de confirmer cet ancrage scientifique qui est très intéressant vu le sujet.[/quote:2xyhbj9e]
J'espère aussi : c'est ce qui le démarque du reste de la production des titres de ce style.

Tori.
PS : cette interview paraît, forcément, plus courte que celle de Shonen, mais il ne faut pas oublier qu'il y avait traduction de chacune de mes questions, puis traduction de ses réponses. Ça fait un peu plus que doubler le temps (et c'est moins fluide : il faut, forcément, un petit temps pour être sûr que la question ou la réponse est terminée avant d'en entamer la traduction... )

Avatar de ivan isaak

Ces couvertures, je les trouve pas spécialement attirantes personnellement. Je les trouve même personnellement ratées pour ma part. :)

J'espère que la suite du titre permettra de confirmer cet ancrage scientifique qui est très intéressant vu le sujet. Etonnant tout de même de voir ce que l'auteur fait comme titres et ses influences et lectures passées...