Chronique : Arbos Anima 1

L’homme qui murmurait aux racines des plantes

Noah Lescott est un jeune garçon de 16 ans pas comme les autres puisqu’il a un pouvoir rare : il arrive à lire les souvenirs des plantes. Ce don lui a valu de rester enfermé dans une serre jusqu'à ses 15 ans, n’ayant de contacts qu’avec les végétaux ! En effet, par le passé, ceux qui avaient le même don ont attiré le malheur sur la famille Lescott.

 

© Kachou HASHIMOTO 2015 


Il agit à présent en tant que botaniste collecteur pour la maison Diva qui vend des plantes dans le monde entier. Il voyage donc avec son garde du corps, accessoirement ex-pirate, Rudyard afin de mener à bien les missions confiées à la maison Diva. Au début du tome, il va devoir trouver une espèce de Lys rare qu’un comte anglais souhaite s’approprier suite à la perte de l’unique exemplaire présent en Europe. Problème : la personne qui savait où ce Lys poussait n’est plus de ce monde. La mission paraît donc ardue mais avec le don de Noah, tout devient possible !

 

Tragique et léger à la fois

L’auteure, Kachou Hashimo, nous propose un scénario pour le moins original et à la fois tragique puisque n’oublions pas que le personnage principal s’est vu voler son enfance en restant enfermé comme un pestiféré pendant les quinze premières années de sa vie ! Le personnage de Noah semble d’ailleurs complètement déconnecté de la réalité. Il est vraiment dans son monde. Il arbore d’ailleurs un air blasé la plupart du temps avec les yeux à moitié ouverts… on sent que son passé a laissé des marques.

© Kachou HASHIMOTO 2015 


Mais ne vous méprenez pas : l’auteure ne va pas insister plus que cela sur cet aspect. Ce premier tome fait preuve de légèreté avec un humour relativement présent et des personnages sympathiques. Et puis même les méchants ne font pas vraiment peur. Ils sont plus tournés en dérision qu’autre chose avec leur attitude et la façon dont ils sont dessinés. On est vraiment dans un shônen tout public bon enfant. Ce manga m'a d'ailleurs fait directement penser au Berceau des mers. L'ambiance est assez similaire et le ton également.


L’appât du gain

Certaines plantes valant très cher de par leur rareté et donc de par la difficulté à les trouver, les voleurs pullulent. C’est pourquoi Noah est accompagné de son garde du corps Rudyard. C’est donc la cupidité des hommes qui va surtout être mise en avant tout au long de ce tome de manière plus ou moins caricaturale avouons-le, mais l’idée est là.

 

© Kachou HASHIMOTO 2015 


Toutes les intrigues mises en place vont tourner autour des tentatives de vol, du non respect des plantes et des méthodes peu scrupuleuses de certains mais aussi de vengeance. Ces thématiques n’ont rien de bien original mais on sent que l’auteure essaie de faire passer des messages de manière simple et sincère. Par contre, au niveau du déroulement de l’histoire, on notera quelques longueurs en deuxième partie de tome avec l’impression qu’on tourne un peu en rond et que tout aurait pu être expédié un peu plus vite. Mais heureusement, l’auteure fait en sorte de nous donner envie de lire la suite avec un rebondissement en fin de tome.

Ce mange dégage également une certaine poésie avec son personnage principal un peu perché et l’omniprésence des plantes et de la nature en général. Le style graphique de l’auteure y participe d’ailleurs fortement. Son trait est très agréable même si parfois le côté artistique prend le pas sur la lisibilité.

Commentaires (0)