Compte-rendu de Japan Expo par Equinoxe, Ka-chan et Blackiruah – Jour 2

 

Nous commençons cette journée par un petit retour à la section fanzine pour mettre en avant deux de nos MSiens.

Fans de culture geek et de pixel art, le stand de Pixel’otak (partagé avec leurs amis de Sushi House), nous propose de nombreuses œuvres en perles à repasser et en crochet. Il y en a pour tous les goûts et toutes les formes : porte-photos, Pokemon, dessous de verre, Star Wars, cadres photo, My Little Pony, One Piece, peluches, Disney… Nous vous l’assurons il y a du choix, allez vérifier par vous-même.

Qui dit Japan Expo, dit forcément onigiri ! Et durant notre dégustation/pause midi, nous nous sommes attardés à la scène Sakura sur laquelle nous avons pu assister à la présentation des cosplayeurs finalistes de l’ECG.

Chaque année, ce concours de cosplay européen parcourt l’Europe pour sélectionner les représentants de chaque pays participant.

3 à 4 représentants sont sélectionnés dans chacun des 13 pays suivants : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni et Suisse.

L’ECG permet ainsi aux cosplayers sélectionnés de défiler sur la plus grande scène cosplay d’Europe, qui n’est autre que la scène Ichigô à Japan Expo, devant 15 000 personnes venues les acclamer. Plus qu’un simple défilé cosplay, la finale de l’ECG est un véritable feu d’artifice !

 

C’est un bon avant-goût de la Finale qui a lieu demain, samedi 8 juillet.

 

Une grande partie de notre après-midi a été consacrée aux activités proposées par le stand Cospl & Craft. Ce stand propose à la vente différentes matières premières pour les cosplayeurs, comme la mousse haute densité ou le worbla, et dispose également d’une « infirmerie » pour cosplay abîmés, avec pistolets à colle et autres outils à disposition de tous. Plusieurs fois par jour, des activités sont organisées sur les plans de travail de cet espace, nous avons pu assister à deux d’entre elles :

Mousse et peinture avec la cosplayeuse Ichigo :
Durant laquelle nous avons pu manier mousse à haute densité et décapeur thermique afin de concevoir différents accessoires. A savoir que les cosplayeurs réalisent une grosse partie de leur costume avec cette matière qui a l’avantage de se déformer sous la chaleur et de se figer dans la forme donnée en refroidissant.

Atelier couture et corset avec Nadia, cosplayeuse et grande gagnante de l’émission Cousu main.

 

La journée continue à travers la convention. Nous découvrons une cérémonie du thé en costumes traditionnels, et nous tombons sur de magnifiques danseuses japonaises parées de body painting.

Enfin, nous parcourons les allées des jeunes créateurs toujours plus talentueux ainsi que celles des goodies toujours plus nombreux.

 

Nous vous laissons avec notre 3eme reporter (et le meilleur).

 

Heureusement que Blacki est là pour vous parler un peu de manga… On retrouve évidemment les différents éditeurs toujours aussi nombreux et présents avec pleins de cadeaux lors de vos achats de mangas et des décors pas forcément originaux (restent quelques nouveautés par-ci par-là).

 

Tiens t’es encore là toi…

 

Mais cette année, la JE rend particulièrement hommage aux auteurs français fortement inspirés par le manga. L’exposition “French touch” va dans ce sens en nous présentant différents auteurs / illustrateurs qui ont été fortement inspirés par cette culture.

 

 

Ainsi, on peut voir des biographies de Reno, Tony Valente et d’autres moins connus et des illustrations démontrant tous les talents. D’ailleurs, tout au long du festival, les illustrateurs se relaieront pour réaliser une frise de dessins en rendant hommage aux œuvres qui les ont marqués !

 

 

Parlons justement d’artistes français, nous fêtons dignement les 10ans du global manga “Dreamland” de Reno : Pika lui rend justement honneur avec une exposition autour de l’œuvre avec des dessins originaux, des décors grandeur nature et une fresque murale sublime. Cerise sur le gâteau, l’auteur est présent pour son marathon de dédicace avec la sortie du 15ème tome qui est sacrément épais !

Un excellent shonen à dévorer

 

Euro oblige, vous ne pouvez pas passer à côté de la sortie du nouveau global manga de foot “l’equipe Z” par… messire Edmond Tourriol ! Et ça tombe bien car l’équipe créative est présente sur le salon pour dédicacer ce premier volume prometteur sur le stand de leur éditeur Asian District / Kotoji Editions (présent avec de nombreux auteurs).

 

 

Ce fut une belle rencontre où Edmond nous a fait écouter en avant-première un extrait du générique de sa série sacrément entrainante.

N’hésitez donc pas à participer au Ulule pour mener à bout la mission un peu folle des auteurs. Pour cela, rendez-vous ici !

Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter la page facebook de la série : facebook l’équipe Z.

 

Vous découvrirez bientôt un instant dessin de cette dédicace !

 

Enfin bref, si on ajoute Shonen avec sa nouvelle série, Outlaw players, éditée par Ki-oon, le manga devient jour après jour plus frenchy !

 

A demain pour un compte-rendu de la journée démoniaque… Le samedi !

 

Partagez cette news :

par Equinoxe

Site/blog perso : http://equinoxevampire.canalblog.com/

Contenu associé

L'équipe Z (Global manga), Reno LEMAIRE, Dreamland (Global manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

2 commentaires

Avatar de FrEaK

Merci Equi, Ka et Blacki pour ce compte-rendu !
Chouettes photos par ailleurs ^^
P.S : sur la photo de Wonder Woman, il y a un geek cosplayé en métalleux \m/

Avatar de ichirukia

Merci bcp pour ce compte rendu qui est très intéressant ! J'ai hâte d'être à demain pour lire le prochain compte rendu ??