Chronique : Re:Monster 1

Bienvenue chez les Gobelins

Kanata Tomokui a été sauvagement assassiné par une amie proche et s’est réincarné en un Gobelin du nom de Gobu-Rô ! Il va donc se retrouver sous la forme d’un nourrisson dans une tribu peuplée de ces étranges créatures vertes. Mais Kanata n’était pas un humain comme les autres et possédait de nombreux pouvoirs paranormaux. Cependant, il les a tous perdus sauf un : le pouvoir d’absorption.


©Kogitsune Kanekiru / Haruyoshi Kobayakawa published by AlphaPolis Co., LTD.


Et par chance, ce pouvoir est celui qui était le plus intéressant puisqu’il lui permet de récupérer les pouvoirs et caractéristiques de tout ce qu’il mange. C’est ainsi qu’il va pouvoir devenir rapidement plus fort et habile que tous les Gobelins de sa tribu. Il va vite se rendre compte que ceux-ci sont faibles et assez stupides. C’est ainsi qu’il va prendre petit à petit la tête de ce groupe et leur apprendre à chasser efficacement.

Voilà un manga peu commun ! Cette adaptation du roman du même nom a de quoi dérouter dès les premières pages. L’introduction est très rapide et des questions restent en suspens immédiatement : qui est vraiment Kanata ? Est-ce juste un humain qui a hérité de pouvoirs surnaturels ou est-ce qu’il était déjà dans un jeu avant de mourir ? Vu ce qu’il dit sur l’arme utilisée par la jeune fille pour le tuer, on pense de suite qu’il était déjà dans un jeu vidéo mais honnêtement, ce n’est pas bien clair...

 

Un guide illustré

Le parti pris narratif de Re:Monster est plutôt osé. On se retrouve avec quelque chose qui se rapproche plus d’un roman graphique que d’un manga classique. En effet, c’est Gobu-Rô le narrateur et il va tout nous expliquer en détails !

La préoccupation principale des Gobelins va être la chasse et c’est d’ailleurs ce qui occupe l’intégralité de ce tome ou presque. Au début, ils ne vont réussir à chasser que des créatures faibles mais petit à petit, ils vont en attaquer des plus imposantes.

Le schéma narratif est très monotone. Chaque chapitre est divisé en “jours” qui vont être détaillés tout au long du manga. Certes, nos amis Gobelins vont évoluer au contact de  Gobu-Rô qui apparaît comme un véritable leader grâce à son pouvoir d’absorption mais chaque jour se ressemble plus ou moins. Nous allons faire la connaissance des créatures qui peuplent ce monde. Orcs, Lapicornes ou encore Tanuki blindés… tout y passe.
 

©Kogitsune Kanekiru / Haruyoshi Kobayakawa published by AlphaPolis Co., LTD.


A vrai dire, le pouvoir d’absorption de Gobu-Rô pose un réel problème dans cette histoire. Pourquoi ? Parce que ce pouvoir est tout simplement trop puissant. Il lui suffit d’aller chasser et de manger tout ce qu’il tue pour acquérir de nouvelles capacités. Il apparaît rapidement comme invincible vu le nombre qu’il en acquiert ! De plus, on nous matraque avec les nouvelles compétences acquises tout au long du manga. Il y en a tellement, qu’on aurait tendance à ne plus les lire à force car de toute façon, on ne les retiendra pas.  C’est seulement quand il va en utiliser une en particulier qu’on se dira “ha oui c’est vrai, il l’avait celle là !”. Les autre personnages sont vraiment faibles comparés à lui et même ceux qui sortent du lot restent très discrets. Il n’y en a vraiment que pour Gobu-Rô pour le moment.

Plutôt que de lire un manga, j’ai eu l’impression de lire un petit guide illustré du parfait Gobelin. Tout est détaillé uniformément et cela manque cruellement de rythme. Le livre est en plus bien épais et il faut du courage pour tout lire d’un coup d’autant plus que la plupart des choses qui sont décrites semblent sans intérêt.

 

Pourquoi ?

En voilà une question simple que l’on se pose par moment. Quel est le but de ce manga et à qui se destine-t-il ? Je cherche encore la réponse… Faut-il déjà avoir lu les romans pour apprécier cette adaptation ? Faut-il d’autres connaissances particulières ? Je ne suis pas un spécialiste mais je connais quand même un minimum de choses sur l’heroic fantasy et même sur les Gobelins. Les Gobelins ont toujours été méprisés et considérés comme de la chair à canon dans beaucoup de jeux de rôles/plateaux. Donc avoir choisi ce peuple comme point de départ de cette histoire est vraiment intéressant. On comprend que Gobu-Rô est en train de métamorphoser les Gobelins et d’en faire un peuple qui pourrait bien devenir redoutable grâce à ses enseignements et à ses innombrables capacités. 

Mais à la lecture de ce premier tome très poussif en terme de narration, on a juste l’impression de lire une succession de scènes sans grand intérêt. Et même si ce tome n’a pour but que de nous présenter les Gobelins et que par la suite, cela va mener à quelque chose de concret, il y a de quoi être découragé après l’avoir refermé.

Au final, dire que cette oeuvre est l’adaptation en manga d’un roman n’est pas totalement juste. Pour moi, l’auteur a conservé le côté “roman” pour la narration et des dessins ont été rajoutés pour illustrer. S’il suffisait de mettre des images sur les textes d’un roman pour en faire une adaptation en manga, cela se saurait non ?

 

Retrouvez également la chronique vidéo : 


4
Voilà un manga atypique pour sûr ! A tel point qu’on ne croirait pas lire un manga mais plutôt un guide très (trop ?) descriptif. Le vie de ces Gobelins n’est pas franchement passionnante et se compose à 95% de chasse. Le parti pris narratif et le peuple choisi par l’auteur donnent cependant une réelle originalité à ce récit. Je suis sûrement passé à côté de quelque chose avec ce manga mais pour ma part, ce fut même un peu pénible à lire… Ne plaira certainement qu'aux fans de ce genre très spécifique.
  • Une idée de départ originale
  • Une immersion dans le monde des Gobelins très détaillée
  • Introduction pas claire
  • Narration très poussive
  • Trop explicatif, on croirait lire un guide
  • Le personnage principal semble déjà invincible

Achetez Re:MonsterT.1 chez nos partenaires

EUR 7,99

Partagez cette news :

par Skeet

Créateur de Manga Sanctuary et avant tout lecteur de manga depuis la fin des années 80.

Site/blog perso : http://www.manga-sanctuary.com

Contenu associé

Kogitsune KANEKIRU, Haruyoshi KOBAYAKAWA, Re:Monster (Manga), Ototo Manga, Re:Monster T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire