Chronique : Telle que tu es ! T.1

Cette année, les éditions Kana fêtent avec nous leurs 20 ans et offrent une réduction sur toutes les séries dont le premier tome sort cette année. Une action généreuse et bien vue de la part de l’éditeur puisqu’elle nous permettra ainsi de les découvrir à petits prix. C’est d’ailleurs l’autocollant l’annonçant qui a attiré mon regard sur ce titre. Il faut dire que réussir à se faire plaisir pour seulement 5,45 €, c’est pratiquement devenu mission impossible à l’heure actuelle. Alors raison de plus pour se laisser tenter !

 

Chaufferette Mugi !

Avec son physique de ronde, Motohashi a déjà subi de nombreuses brimades au lycée mais au lieu de baisser les bras, elle a préféré positiver et garder le sourire.  Elle est aujourd’hui appréciée de ses camarades, seulement aucun garçon ne s’intéresse à elle et ne pourrait la considérer comme petite amie potentielle malgré sa gentillesse.

Un avis bien superficiel que fort heureusement Tagami, un beau jeune homme de sa classe, ne partage absolument pas. Ce qui va attirer son regard sur Motohashi, c’est le succès qu’elle va rencontrer auprès de ses amies qui la prennent pour une chaufferette géante et aiment se coller à elle pour se réchauffer. Et apparemment essayer, c’est l’adopter. Tagami ne va plus lâcher la jeune fille et va lui faire une proposition qu’elle n’aurait jamais cru possible jusqu’ici à cause son apparence.

© Kaname Hirama 2012


Ce qui frappe au début de la lecture, c’est la rapidité avec laquelle tous ces évènements s’enchainent. En temps normal, l’auteur prend le temps de planter le décor et de présenter ses personnages. Ici, Tagami demande à la jeune fille de sortir avec lui dès la première page. Quand on lit la post face de l’auteur, on comprend que le titre était à la base un one-shot mais le succès étant au rendez-vous, l’auteur a pu en faire une série. Une entrée en matière un peu brusque mais qu’on aura vite oublié, l’auteur s’attardant sur le ressenti l’héroïne suite à cette déclaration inopinée.

C’est un monde nouveau qui s’ouvre alors à elle et c’est ce qui rend dès le départ ce début de relation touchant. Elle va partager toutes ses premières expériences avec le lecteur, qu’elles soient joyeuses ou tristes, le tout avec beaucoup de sincérité. Ce qui est d’autant plus agréable c’est le fait que l’auteur n’oublie pas les petits soucis qu’on peut rencontrer lorsqu’on est un peu plus ronde. Du coup, c’est assez facile de s’attacher et de s’identifier à elle puisqu’on a toutes un peu galéré à un moment ou à un autre, la période d’adolescence n’étant pas la plus facile à vivre.

 

Je veux changer les mentalités

Tagami se définit lui-même comme un amateur de ronde et est considéré par les jolies filles de son lycée comme un gâchis de beau gosse. Certains pensent que c’est tout à fait logique qu’un bel homme se mette en couple avec une jolie fille.

C’est un parti pris par l’auteur qu’il y ait une telle différence physique entre les deux jeunes gens. On aurait pu imaginer que si Tagami était juste mignon sans pour autant attirer tous les regards de la gente féminine, leur relation aurait été beaucoup plus facile à accepter pour tout le monde.

Du coup elle expose encore plus son héroïne aux regards des autres car même si Motohashi a un joli sourire, elle est plutôt ordinaire. Il est facile de deviner ce que de nombreuses personnes pourraient penser en les voyant se balader main dans la main, à savoir un couple mal assorti.

© Kaname Hirama 2012


Tagami a bien du mal à supporter ce genre de réaction superficielle et aspire à faire changer les mentalités. Et c’est justement un des points qui rend cette série intéressante et qui va rendre le jeune homme immédiatement sympathique aux yeux des lectrices.

Pour y arriver, il n’hésitera pas à afficher les sentiments qu’il éprouve pour la jeune fille en public au risque d’attirer jalousie et moqueries sur cette dernière. Même si c’est une battante, on se demande si tout ceci n’aura pas raison de leur couple.

Le fait que Tagami soit un fétichiste des formes généreuses amène le lecteur à d’autres questionnements. Ressent-il réellement quelque chose pour la jeune fille ? Sans ses rondeurs l’aimerait-il tout de même ? On a vraiment hâte que l’auteur répond à toutes ses questions.

 

Surprenant et original

C’est surprenant et assez rare d’avoir un sujet aussi sérieux pour ce qui semblait être à première vue une comédie romantique classique. Ce fût donc une très bonne surprise de découvrir un titre plus profond qui aborde avec beaucoup de douceur et de sensibilité des sujets délicats tels que le regard des autres et l’apparence. Une amie m’a tout de même dit que ce titre lui faisait penser à la série Mon histoire en cours chez Kana par rapport à l’apparence non conventionnelle du personnage principal.

C’est malgré tout une thématique peu exploitée dans le monde du shojo ou alors il faut se tourner vers des titres beaucoup plus matures. Ici, l’œuvre reste accessible aux plus jeunes qui y trouveront leur compte, l’humour étant suffisamment présent.

En effet, cette idée de chaufferette et cette manie que Tagami a de malaxer Motohashi est aussi bizarre que drôle et amène une touche comique et légère au récit. C’est une bonne idée de l’auteur puisque cela permet de dédramatiser certains propos superficiels et durs que peuvent tenir bon nombre de gens à cet âge-là.

En plus, si on apprécie d’emblée Tagami pour sa mentalité, Motohashi l’est également mais pour une toute autre raison. Elle a fait beaucoup d’effort pour s’accepter et rester ouverte aux autres. Elle se montre assez positive, profondément gentille et a gardé un caractère un peu enfantin sans pour autant tomber dans la niaiserie. Je l’ai trouvée très touchante dans ses moments de doutes.

Bref, c’est un tandem auquel on s’attache facilement et on a hâte de voir la façon dont va évoluer leur relation. On peut également espérer que l’auteur ira plus loin dans la relation des deux jeunes gens en abordant pourquoi pas la question de la relation physique dans un couple puisque son éditeur lui a demandé de donner à sa série un petit côté coquin.

Le trait de l’auteur est agréable et soigné mais les yeux sont trop grands et disproportionnés par rapport au reste du visage. L’auteur parvient à donner une dimension humoristique et expressive aux réactions excessives de Tagami. L’effet luisant des rondeurs de Motohashi est plutôt drôle mais certaines scènes me donnent l’impression qu’elle est moins ronde que dans d’autres. Certaines expressions de Tagami sont plus affinées et mieux réussies, il est encore plus canon et en met plein la vue à Motohashi.

Mise à part l’excellente initiative évoquée en début de chronique, le travail de base a été fait par l’éditeur mais j’aurai préféré que celui-ci conserve les couvertures originales. Elles sont plus représentatives de l’esprit de la série. 

8
Dans une société où on juge en permanence sur l’apparence, un fétichiste des rondeurs est plus que le bienvenu ! Telle que tu es ! démarre fort et aborde des sujets difficiles de façon positive et encourageante. Après tout les filles pulpeuses ont tout pour plaire ! En plus, c’est toujours très agréable de découvrir de nouveaux auteurs surtout quand ceux-ci nous proposent un titre original et frais. Très bonne surprise !
  • La mentalité de nos deux héros
  • Les sujets délicats abordés
  • Un titre plus profond mais qui reste accessible aux plus jeunes
  • Les petites touches d’humour qui contrebalancent certains propos assez durs
  • Le trait agréable de l’auteur
  • Les rondeurs à l’honneur
  • Les graphismes sont un peu inégaux et les visages un peu disproportionnés
  • Certaines phrases d’introduction qui se répètent

Achetez Telle que tu esT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Kana doublon, Kaname HIRAMA, Telle que tu es (Manga), Telle que tu es T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire