Chronique : La tour fantôme T.9

Alors il vaut quoi ce final ?


Taïchi a remporté la chasse au trésor et tué l’horloge de la mort. Tetsuo quant à lui, s’apprête à renaître dans un corps d’homme via un échange de cerveau avec Marube.

Taïchi a cependant un message important à lui transmettre avant qu’il ne commette l’irréparable. Mais devant sa beauté spectaculaire, il ne peut même plus le regarder dans les yeux. Parviendra-t-il à raisonner Tetsuo ?

Après la révélation des intentions de Marube. Tetsuo décide de le suivre jusqu’à son repère afin d’assouvir sa volonté. Il semblerait qu’il se soit résolu à ne pas riposter.

Le début du tome est marqué par une longue immersion dans la psychologie de Tetsuo. De nombreuses questions qui le taraudent et qui sont au centre de l’intrigue depuis le début de la série. Faut-il qu’il change de sexe ? Qu’est ce qui fait l’identité d’un individu ? Faut-il se soucier du regard des autres ? De longs dialogues seront portés sur ces questions dans ce tome. Assez intéressants et sans être trop lourds dans les propos tenus, le récit nous apporte une certaine réflexion sur le sujet.

De son côté, Taïchi cherche désormais à se rendre au domaine de Marube pour révéler à Tetsuo ces origines. Le tome n’a pas fini de nous surprendre et nous dévoile encore de nombreuses révélations, notamment le véritable projet de Marube. On nous dévoile enfin toute la folie du personnage. 

On apprécie toujours autant le dessin dans ce volume qui se révèle très efficace pendant les scènes d’actions. Un trait saisissant, glacial parfois qui donne du caractère à l’œuvre.

Après de nombreux revirements de situations, la série nous offre un final marquant qui saura répondre à nos attentes. Une fois ces événements passés, nous retrouvons nos protagonistes que nous quittons à présent sur une dernière phrase lourde de sens.

Commentaires (0)