Chronique : Final Fantasy Type-0 – Le Guerrier à l’épée de glace T.3

Kurasame, tête brûlée et fleur bleue ?

 
Kurasame part à la rescousse d'Aoi et la sauve encore une fois, ce qui ne la laisse pas indifférente et tant mieux, car ceci est réciproque. Un petit peu de romance s'installe dans ce 3ème tome de Final Fantasy et cela continue d'humaniser le personnage de Kurasame qui, rappelons-le, était un garçon plutôt désagréable et imbu de sa personne dans le premier tome. D'ailleurs, ses amis vont même l'aider à revoir Aoi alors que la mission de Kurasame est normalement terminée.
 

© Takatoshi Shiozawa / SQUARE ENIX
© 2011 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.
CHARACTER DESIGN: TETSUYA NOMURA


Le premier quart de ce 3ème tome est carrément romantique. Je n'ai rien contre mais il faut avouer qu'il est assez surprenant, d'autant plus dans ce manga, de voir ces deux jeunes gens se déclarer aussi vite. On a l'impression que l'auteur voulait rajouter cette petite histoire d'amour mais sans y passer trop de temps. Du coup, cela sonne un peu faux. Mais quoi qu'il en soit, cela permet de souffler un peu dans une ambiance bon enfant, bien qu'un peu trop naïve à mon goût.

Mais pas vraiment le temps de batifoler, l'action reprend le dessus assez rapidement puisque la priorité est de trouver les traîtres qui se cachent dans les rangs même de Rubrum. Mais rien ne va se passer comme prévu et Kurasame va agir de son propre chef, sans en référer à ses supérieurs... deux fois ! L'idée du traître et de la surveillance des aspirants (et de toutes les questions que cela soulève), sont plutôt bien vues, mais il est dommage d'assister à cette redondance scénaristique. Au moins, l'auteur est sûr de nous faire comprendre que Kurasame agit instinctivement tout en étant prêt à prendre tous les risques s'il estime que la cause est juste. Mais heureusement, ce qui se met en place dans la dernière partie du tome promet de très bonnes choses avec de gros enjeux à la clé et une nouvelle facette plutôt effrayante de Kurasame !

A noter que l'oubli des personnes disparues est mentionné de nombreuses fois dans ce tome mais il y a des moments où cette particularité montre ses limites et on sent que l'auteur essaie de s'en sortir comme il peut pour éviter d'éventuelles incohérences. Pourtant, il va devoir se traîner tout ceci jusqu'au bout maintenant !

Commentaires (0)