Chronique : Les oubliés T.1

Après 6000, Skeet vous donne ses impressions sur ce premier tome de la nouvelle série de Nokuto KOIKE

Yoshiya Nagumo, soldat japonais démobilisé après la Seconde Guerre mondiale, accepte d’accéder à la dernière volonté d’un de ses compagnons d’armes : ramener sur son île natale, Mitsu, sa fille qui vit à Tokyo. Embarqués sur un cargo, Yoshiya et Mitsu naviguent au sud du Japon vers l’île d’Iwazu. Ils font alors la connaissance de Serizawa, un fonctionnaire, qui leur explique que cette île n’est pas censée exister… C’est le premier d’une série de mystères qui vont les conduire au cœur d’une lutte acharnée pour leur survie !

 

L'île qui n'existait pas

Les oubliés nous embarquent dans une aventure d'exploration juste après la seconde guerre mondiale. Nous suivons Nagumo qui, en respectant les dernières volontés d'un de ses compagnons d'armes, doit reconduire la jeune Mitsu dans son village natal sur l'île d'Iwazu. Problème : cette île n'est pas censée exister mais pourtant, les américains l'ont bien répertoriée sur leurs propres cartes. Surpris que quelqu'un se rende également sur cette île, Serizawa, un fonctionnaire, va faire le trajet avec eux tout en cherchant à obtenir des informations sur Iwazu.
 

MITSU NO SHIMA © Nokuto Koike / Kodansha Ltd.


Comme cette île n'est vraisemblablement pas connue des japonais eux-mêmes son accès est difficile et c'est dans une simple barque conduite par un inconnu que s'achève le trajet. Maintenant, il ne reste plus qu'à retrouver la famille de Mitsu et Nagumo pourra rentrer chez lui... à condition qu'une embarcation passe mais personne ne sait quand exactement !

J'avoue que dès le départ, quelques incohérences m'ont un peu refroidi. Quand Nagumo explique pourquoi il souhaite se rendre sur l'île d'Iwazu, il dit que son compagnon mourant lui a demandé d'aller chercher sa femme et sa fille à Tôkyô et de les ramener sur l'île. Mais Nagumo ne ramène que la petite Mitsu... qu'est devenue la mère ? Personne n'en parle, c'est comme si on l'avait oubliée ! Aussi, on ne sait pas comment Serizawa a réussi à s'offrir les services de la personne qui conduit la barque jusqu'à l'île... mais ceci est moins important.

 

Trop de mystère ?

Si vous avez lu 6000, la précédente oeuvre de l'auteur, vous ne serez pas surpris par l'ambiance de ce nouveau manga. Même si le décor est bien différent, la façon d'amener les choses reste relativement similaire. Tout repose sur l'établissement d'une atmosphère mystérieuse. Une île qui n'est pas censée exister, une petite fille originaire de celle-ci mais muette comme une carpe, un fonctionnaire qui a l'air bien trop à l'aise face aux situations qu'il vit... bref, le lecteur se pose tout un tas de questions.
 

MITSU NO SHIMA © Nokuto Koike / Kodansha Ltd. 

 
Le problème, c'est que l'auteur ne nous dit presque rien sur ses personnages (comme dans 6000...) et du coup on a du mal à rentrer dans l'histoire. Nagumo se fait traiter comme un chien par Serizawa sans qu'on sache réellement pourquoi (même si on peut s'en douter). Bref, les relations entre les personnages en pâtissent.

La découverte qu'ils vont faire dans ce qui semble être la maison de la famille Sakita (c'est le nom de famille de la petite Mitsu) va transformer la série en une sorte d'enquête mêlée à un jeu de massacre. Les oubliés, à l'instar de 6000, est une série courte et tout se passe un peu vite à mon goût. On n'a pas vraiment le temps de s'immerger dans l'île qui n'apparaît pour le moment que comme un prétexte pour faire un huis clos horrifique.

Même si on note un léger progrès côté dessins, bon nombre de personnages louchent sur certaines planches ce qui est un peu gênant. Mais globalement, cela reste honnête.

4
Un premier tome qui peine à convaincre à cause de quelques incohérences et d'un manque de développement des personnages. L'auteur se précipite un peu trop et n'arrive pas vraiment à installer une ambiance terrifiante magré quelques bonnes idées.
  • L'idée de l'île qui n'existe pas
  • Le côté aventure du départ
  • Personnages trop peu travaillés
  • Tout va trop vite, pas le temps d'avoir peur
  • Visages des personnages parfois un peu limites

Achetez Les oubliésT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Skeet

Créateur de Manga Sanctuary et avant tout lecteur de manga depuis la fin des années 80.

Site/blog perso : http://www.manga-sanctuary.com

Contenu associé

Les oubliés (Manga), Les oubliés T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire