Chronique : A silent voice T.4

Découvrez la critique de Colibrille


Dans ce quatrième tome, on voit se former progressivement un cercle autour de Shoya. Un cercle d'amis ? Peut-être bien, mais il ne s'agit là que de prémices d'amitié. Ils vont devoir se pardonner mutuellement, s'ouvrir les uns aux autres, puis se faire confiance afin d'être prêt à échanger plus que quelques phrases par-ci par-là.

L'auteure s'intéresse de plus près au personnage de Yuzuru. Nous voyons combien elle aussi a souffert du handicap de Shoko, même si elle a toujours fait en sorte de le cacher. Il semblerait que la transformation de Shoya opère également sur Shoko et sa soeur. On a le sentiment que leur vie connaît un tournant.

Le drame familial survenant dans la famille de Shoko et Yuzuru apporte de la densité à l'intrigue. De même, le flashback où nous découvrons les circonstances de la séparation entre les parents de Shoko et Yuzuru est très émouvant, tout en étant chargé de colère et d'un sentiment d'injustice.

Partagez cette news :

par

Contenu associé

A Silent Voice (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire