Chronique : Final Fantasy Type-0 – Le Guerrier à l’épée de glace T.1

Découvrez les premières impressions de Skeet sur ce shônen en 5 tomes

 

Le continent d’Orience est divisé en quatre nations, chacune détentrice d’un cristal qui lui confère des pouvoirs uniques. Milites, nation du Tigre Blanc, Concordia, pays du Dragon Azur, Lorica, gardienne de la Tortue Noire et Rubrum, patrie de l’Oiseau Vermillon, sont depuis longtemps engagés dans une guerre sanglante aux conséquences désastreuses… Neuf ans avant l’éclatement de ce conflit, le jeune Kurasame Susaya n’est encore qu’un simple élève de la prestigieuse académie de magie de Rubrum. Froid, distant et méprisant vis-à-vis des autres étudiants, le redoutable combattant va pourtant marquer l’histoire de Rubrum avant de devenir l’instructeur de la légendaire Classe Zéro…

Titre : Final Fantasy Type-0 – Le Guerrier à l’épée de glace T.1
Editeur français : Ki-oon
Date de sortie : 11/06/2015
Dessinateur : Takatoshi SHIOZAWA
Scénariste : Takatoshi SHIOZAWA

Série terminée en 5 tomes

 

Avant de commencer, je tiens à préciser que je ne connais absolument pas l'univers de Final Fantasy et que je n'y ferai donc pas référence. Ma chronique pourra donc paraître incomplète pour certains et je m'en excuse par avance. Cependant, cela permettra de voir si ce manga peut intéresser les gens qui ne connaissent pas le jeu.

 

La crise d'ado de Kurasame

Comme vous l'aurez compris, ce manga nous raconte la jeunesse de Kurasame avant qu'il ne devienne le guerrier émérite que certains doivent connaître ! Une chose est sûre, ce personnage n'est pas séduisant à premier abord : imbu de lui-même et hautain, Kurasame snobe littéralement ses camarades de classe et se croit plus fort que tout le monde...on a envie de lui donner des claques quoi !

 

© Takatoshi Shiozawa / SQUARE ENIX
© 2011 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.
CHARACTER DESIGN: TETSUYA NOMURA

 

Certes, il fait partie des très bons éléments mais ce n'est pas pour autant que ses camarades sont impressionnés. Ils vont même se jouer de lui et lui permettre de réaliser qu'il est en train de s'isoler du reste de la classe. La première partie de ce manga nous dresse donc le portrait de Kurasame mais nous permet également de découvrir ses camarades qui ont l'air d'élèves ordinaires au quotidien alors qu'ils vont peut-être devenir l'élite guerrière de leur nation. Cette naïveté apparente contraste avec le sérieux de Kurasame et leur confrontation donne lieu à des situations plutôt amusantes.

 

Monstres et compagnie

Mais cette ambiance bon enfant va vite laisser place à l'action dans ce premier tome. En effet, un simple "test de courage" s'annonçant ennuyeux pour Kurasame, va vite tourner au drame dans la grotte qui sert de décor. Pendant près de 50 pages d'action, nous allons découvrir les premières créatures maléfiques au design plutôt réussi.

 

© Takatoshi Shiozawa / SQUARE ENIX
© 2011 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.
CHARACTER DESIGN: TETSUYA NOMURA

 

Cependant, la présence de ces ennemis n'est pas fortuite car ceux-ci avaient un but bien précis en se réfugiant dans cette grotte. On en apprend plus en fin de tome et une chose est sûre : le combat ne fait que commencer ! Mais tout n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît et le maintient de la paix doit passer par des concessions. J'espère que cet aspect "politique" entre les différentes nations du continent d'Orience va continuer à être exploité car cela donne clairement un sens à cette histoire qui aurait pu se contenter de nous présenter des combats contre des monstres de plus en plus féroces.

 

Le devoir de mémoire

Un aspect intéressant du monde dans lequel évoluent les personnages de cette histoire est sans aucun doute le pouvoir du cristal. Chaque nation du continent d'Orience détient un cristal qui lui confère un pouvoir unique. Celui de la patrie de Rubrum, à laquelle appartiennent Kurasame et ses camarades, a le pouvoir d'effacer les souvenirs des personnes mortes.

 

© Takatoshi Shiozawa / SQUARE ENIX
© 2011 SQUARE ENIX CO., LTD. All Rights Reserved.
CHARACTER DESIGN: TETSUYA NOMURA

 

Ainsi, dès que quelqu'un se fait tuer, on oublie tout à son sujet, jusqu'à son nom ! D'un côté, cela permet d'aller de l'avant et de ne pas s'apitoyer sur son sort... mais d'un autre, on ressent un vide inexplicable et surtout, on oublie les éventuels actes héroïques de ces hommes et femmes.

Le pouvoir des cristaux joue un rôle très intéressant dans le scénario et on a hâte de découvrir les autres.

Commentaires (0)