Chronique : Crueler than dead T.1

Découvrez les premières impressions de Skeet sur ce diptyque zombie

 

Elle se réveille dans un monde décharné. Elle ne sait ni qui elle est, ni où elle est. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle est en danger, une proie dans un monde envahit par les zombies. Tuer, se cacher, courir encore et encore, trouver des armes, trouver à manger, fuir pour un endroit où survivre autant que possible. Et chercher à comprendre pourquoi. Pourquoi ce monde, pourquoi ces zombies… et pourquoi, elle, saine, vivante, humaine, vient de vomir…. des doigts d’humains !

Titre :  Crueler than dead T.1
Editeur français : Glénat
Date de sortie : 24/06/2015
Dessinateur : Kôzô TAKAHASHI, Tsukasa SAIMURA
Scénariste : Kôzô TAKAHASHI, Tsukasa SAIMURA

Série en 2 tomes

Un nouveau manga de zombies débarque chez Glénat avec cette série en 2 tomes. Le genre a pas mal ete eploité ces temps-ci mais est-ce que Crueler than dead se contentera d'être fidèle au genre ou va-t-il apporter quelque chose ? Tentative de réponse !

Original mais pas trop

Voie quelqu'un se réveiller dans un monde infesté de zombies et qui ne comprend pas comment il est arrivé là...rien de bien original à première vue. Dans le cas présent, il s'agit de Maki, une femme qui se réveille dans un laboratoire délabré dans lequel elle trouve également un jeune garçon. Mais comment croire qu'il y a peu, elle et le jeune garçon étaient eux-aussi des zombies ?? C'est pourtant ce que va lui apprendre un militaire sur le point de mourir !

Crueler Than Dead © 2015 Tsukasa Saimura et Kozo Takahashi / Éditions Glénat


Bien qu'ils soient redevenus humains en apparence, on comprend rapidement qu'ils ont gardé quelques caractéristiques des zombies qu'ils étaient devenus. Ils doivent leur "guérison" à un antidote dont il reste quelques doses... il y a donc de l'espoir !

Malgré ce postulat de départ qui apporte un peu d'originalité au genre (les héros sont d'anciens zombies), le reste s'avère être bien plus classique. En effet, nos héros vont partir pour un voyage périlleux en plein centre de Tôkyô, là où sont à priori réunis les derniers humains non infectés. Paysages post-apocalyptiques, courses poursuites avec des bandes de zombies surgissant de nulle part, rencontre avec des groupes non infectés... tout y passe !

Le second tome peut encore apporter son lot de surprises mais avec ce premier tome, on reste dans un schéma classique qui rend hommage au genre et qui est largement inspiré par les productions américaines telles que Walking Dead.

 

Un dessin flirtant avec le comics

Quand on parle de zombies, difficile de ne pas penser aux comics. Et justement, ce manga présente des dessins plus proches des comics que des mangas qu'on a l'habitude de voir. Mais on peut également faire un rapprochement avec le style graphique de Katsuhiro OTOMO ou encore de Masamune SHIROW.

 

Crueler Than Dead © 2015 Tsukasa Saimura et Kozo Takahashi / Éditions Glénat


Quoiqu'il en soit, les dessins, même si on peut parfois les trouver inégaux, sont de bonne qualité. Un soin tout particulier a été apporté aux scènes de carnage qui sont pour la plupart bien détaillées. De quoi satisfaire les amateurs du genre en tout cas ! Malgré le nombre important de personnages dans certaines cases, les scènes d'action restent assez claires, ce qui est un très bon point dans ce genre manga où tout repose là-dessus.

 

Sans prise de tête !

J'ai envie de dire que Crueler than dead sort au bon moment ! C'est bien le genre de manga qu'on a envie de lire en vacances, tranquille. Vous pourrez laisser gentillement votre cerveau de côté le temps de lire ce premier tome. Mais si vous recherchez un manga de zombie original et qui apporte quelque chose au genre, passez votre tour : ici c'est du classique !

Commentaires (0)