Chronique : Yukito T.1 chez Panini

Focus sur le premier tome de cette nouvelle série.

 

Tokyo. Arrondissement de Shinjuku. Dans le quartier mouvementé de Kabukicho, un jeune homme semble chercher son chemin. Inutile d’être un expert pour voir qu’il n’est pas du coin. Il est à la recherche d’un clan de yakuzas : le clan Tashiro. Mais il ignore que ce clan a été démantelé dix ans plus tôt. Son prénom est Yukito. Les caractères qui le composent signifient : “l’homme des neiges”. Et, tel un blizzard, il sème rapidement le trouble sur son passage, attirant sur lui les regards de la pègre et l’attention d’un inspecteur de police..


LE MONDE IMPITOYABLE DES YAKUZAS

Dès les premières pages, nous sommes familiarisés avec l'une des nombreuses méthodes dont usent les Yakuzas pour extorquer de l'argent à leurs victimes. En l'occurence, la victime est le personnage principal de cette histoire : Yukito.
Deux jeunes filles attirent le jeune homme dans une pseudo-soirée dont elles vont vite s'échapper. C'est ensuite le gérant du "bar" qui va lui présenter une addition plus que salée... Cette petite introduction nous plonge directement dans cet univers fait d'arnaques en tous genres. Et c'est dans cet univers que Yukito plonge volontairement à la recherche du clan Tashiro...

 

YUKITO © 2012 Arimasa OSAWA & Akiko MONDEN / SHOGAKUKAN

 

On voit également la relation qu'entretient la police avec cette mafia. Tout marche à l'intimidation et on est toujours à la limite du légal. En tout cas dans ce premier tome, pas de violence inutile, juste des personnages charismatiques à qui on éviterait de se frotter...mais Yukito garde son objectif en tête : retrouver l'assassin de son père et pour cela il est prêt à prendre tous les risques.

 

YUKITO © 2012 Arimasa OSAWA & Akiko MONDEN / SHOGAKUKAN

 

Cette plongée dans le monde des Yakuzas, bien que sommaire, est plutôt intéressante. Par contre, du point de vue du scénario, la rencontre avec les deux jeunes filles "rabatteuses" est vraiment une coïncidence moyennement crédible puisque celui-ci va être le point de départ de son enquête. Sans cela, Yukito en serait au point mort. Mais bon, c'est en errant dans Shinjuku qu'il avait le plus de chance de faire ce genre de rencontres.


VENGEANCE OU RECHERCHE DE LA VERITE ?

La thématique principale de cette série semble être la vengeance. En effet, quelques années plus tôt, deux inspecteurs de police ont rapatrié un homme qui était recherché pour avoir grièvement blessé un Russe lors d'une bagarre. Mais les trois hommes ont disparu sans laisser de traces. Quelques jours plus tard, l'un des policiers est retrouvé mort. C'est le père de Yukito. L'autre est toujours porté disparu mais considéré comme mort car un tissu tâché de son sang a été retrouvé...

Yukito veut découvrir la vérité sur la mort de son père. Mais que va-t-il faire quand il aura retrouvé le coupable ? Là est la question. On peut facilement supposer qu'il va se venger mais est-ce vraiment son but ? Yukito est lui-même policier et semble être quelqu'un de posé et de réfléchi. Il serait étonnant qu'il fasse tout cela pour finir les mains tâchées de sang.
On peut penser qu'il veut seulement faire son deuil et sans connaître la vérité, il n'y arrivera pas.

Quoiqu'il en soit, le personnage de Yukito est très intéressant. son calme en toute situation inspire le respect. On ne peut pas savoir ce qu'il pense réellement tant il est impassible. Le charme évident qu'il dégage ne va pas laisser indifférente une des jeunes rabatteuses qui, semblerait-il, va jouer un rôle dans cette histoire.

 

MACHINATION

Tout semble incriminer Koji Karibe, la personne escortée par les deux policiers, juste avant de perdre la trace des trois personnes. Mais ceci ne serait-il pas trop simple ? C'est ce que vous découvrirez en lisant ce premier tome de Yukito.
En tout cas, l'enquête va visiblement s'avérer complexe et il semblerait que certaines personnes ne soient pas ravies de voir que Yukito essaie de découvrir la vérité.

 

YUKITO © 2012 Arimasa OSAWA & Akiko MONDEN / SHOGAKUKAN


L'ambiance de Yukito est donc assez pesante car on ne sait pas à qui se fier. Même les policiers sont suspects vu qu'ils traînent dans le milieu de Yakuzas pour garder un oeil sur eux. Dans un certains sens, cette série fait penser à Montage, série sortie chez Kana en septembre dernier. On retrouve un peu la même atmosphère. Mais ici, le réalisme est renforcé par les dessins. Les personnages n'ont pas la bonhommie de ceux de Montage.

 

EN BREF

Pour tous les amateurs de polar, l'arrivée d'un manga de ce genre est une bonne nouvelle. En effet, Yukito est l'adapation de Kita no karyudo de Oosawa ARIMASA, spécialiste du roman noir. On sait donc qu'on aura droit à un vrai scénario bien pensé et qu'au bout du 5ème tome on aura une vraie fin.

Ce premier tome pose de bonnes bases sans chercher à en mettre plein la vue. Mais les personnages principaux comme secondaires n'en demeurent pas moins charismatiques. La première partie du tome est bien amenée car au départ on ne sait pas qui est vraiment Yukito. L'auteur arrive même à nous berner. L'immersion dans le monde des Yakuzas se fait au rythme de l'enquête que mène notre héro.

Les dessins sont plutôt réussis mais on ne pourra pas s'empêcher de voir le professeur Eiji d'Akiko MONDEN en Yukito avec ses yeux translucides, semblables à de la glace. Certains trouveront peut-être que la féminité de certains traits n'est pas la bienvenue dans cette histoire. Mais dans l'ensemble, il faut bien avouer qu'Akiko MONDEN a fait du bon travail, notamment dans le design des personnages.

Une très bonne entame qui laisse entrevoir un scénario noir et alambiqué mais on sait que cela ne va pas traîner en longueur inutilement car cette série ne comporte que 5 tomes. D'autant plus que ce premier tome en révèle assez pour être emballé mais il reste le mystère du passé du héro et de son grand-père chasseur Matagi...


 

LES + LES -

- Ambiance noire, bien retranscrite
- Narration sobre et efficace
- Personnages charismatiques

- Entrée en matière un peu facile pour le héro
- Design du héro faisant trop penser au professeur Eiji (à vous de voir si c'est un défaut ou non !)

 

 

 

Note :
8/10

 

 

 

Plus d'infos sur la série : VOIR LA FICHE DE YUKITO



Commentaires (0)