Critique Riku-do 4

Le premier tour du East Japan Cookie King a enfin débuté, et Riku se voit déjà confronter au tendre Tsuwabuki. Cet ancien kick-boxer professionnel bien déterminé à gagner son affrontement afin d’offrir à lui comme à sa compagne une porte de sortie vers autre chose que la misère. Terriblement passionnant, le match qui occupe les premières pages est une mise en évidence de deux personnages aux vies similaires. Des quotidiens dirigés par une seule passion qui est celle du combat, et ceci malgré les nombreuses blessures irréversibles possibles au-delà des remarques virulentes de leur bien-aimée. 

Nous nous trouvons donc rapidement tiraillés entre le désir de voir Riku triompher et ainsi évoluer avec vitesse au plus haut-niveau, ou alors celui d’admirer la victoire éclatante de son adversaire étant donné son âge et l'impossibilité de revenir en cas de défaite. Violent, éprouvant, épuisant ou encore marquant sont les adjectifs pouvant au mieux décrire cette confrontation, où le style de Matsubara démontre son plein potentiel. 

Le reste du récit est aussi très agréable mais surtout important. Celui-ci révélant au grand jour l’amour de Naeshiro envers son ami d’enfance, ou encore les faiblesses de notre héros qui finalement ouvre un peu plus son coeur. Le charismatique Hyôdô aura également droit à quelques moments sympathiques mettant encore une fois sur le devant de la scène son immense talent pour la boxe, et sans oublier d’intéressantes révélations sur son passé permettant en conséquence d’en apprendre davantage sur Tokorozawa.

Seulement, le véritable point fort de ce tome est l’apparition d’un nouveau personnage, le champion du Japon, ce dernier étant présenté comme un véritable monstre du genre. Laissant plusieurs fois penser à un savant mélange entre Sawamura Ryuuhei et Mashiba Ryou, deux personnages du manga Hajime No Ippo. Montrant directement un certain dédain pour Riku tout autant qu’un charisme évident, il s’annonce d’ores et déjà comme le futur grand adversaire à abattre.

9
Depuis ses débuts la série Riku-do semble prendre un certain plaisir à collectionner les coups de coeur, et c’est plutôt logique. Ce tome est encore une fois une véritable bombe dans tous les sens du terme ! Ceci grâce à une intrigue réussie, des personnages charismatiques, un combat passionnant, ou encore des révélations inattendues… Bref, ce volume est une pure réussite de A à Z !
  • Le combat entre Riku et Tsuwabuki.
  • Le Champion du Japon.
  • Les échanges entre nos personnages.
  • Le style de Matsubara.
  • Les révélations.
  • Trop court !

Achetez Riku-doT.4 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Asagari

Vraisemblablement passionné par le manga mais aussi la culture japonaise depuis mon enfance, je demeure ainsi un féru de la lecture papier au-delà d'un consommateur invétéré de ce genre. Sans réel style favori prédéfini, j'apprécie la majorité des titres car ils sont la recette d'une évasion réussie pour les lecteurs. Une opportunité alors agréable surtout durant des périodes bien sombres comme aujourd'hui.

Contenu associé

Riku-do T.4, Riku-do (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

6 commentaires

Avatar de Asagari

Et pourtant c'est la vérité^^ !

Avatar de FrEaK

Outch, tu m'as mis KO @Asagari :-p

Avatar de Asagari

Pour ma part, Riku-do est un peu le fils illégitime d'Hajime No Ippo et Coq de Combat, soit un savant mélange qui baigne dans l'excellence depuis ses débuts. Bref, une pépite ;) !

Avatar de FrEaK

Chaque chronique me donne envie de me lancer, mais trop de séries en court...
Ce serait le digne successeur de quel manga connu ? Ce qui pourrait peut-être me faire sauter le pas... ;o)

Avatar de Asagari

Effectivement la série est juste excellente depuis ses débuts, personnellement c'est juste mon coup de coeur de l'année, et la suite s'annonce déjà passionnante ! Heureusement que le rythme de parution est plutôt rapide, ouf^^.

Avatar de Derelict

Super chronique !
" trop court" -_- hélas oui, les tomes se dévorent à vitesse folle mais bon ça ne fait que souligner la qualité de ce titre qui confirme ( y en avait il encore besoin ? ) tout le bien qu'on pensait déjà de lui après 3 bons premiers tomes. Vu comme c'est parti, je doute que des mauvaises surprises nous attendent sur cette série quant à la qualité du contenu à l'avenir...