Critique Une nouvelle chance 1

Après avoir lu ce premier tome de « Une nouvelle chance » j'étais comme : Ah, déjà fini ? Pourtant, au début, j'étais assez perplexe quant à l'intérêt de l’œuvre... On suit deux amis qui finissent par être sexfriends sans réelles raisons et qui vont former un couple sans qu'on ait eu de réelles explications.. Pas trop de réalité en gros.

Un début assez tendu

Comme je viens de le dire, le problème de ce titre était surtout le début. On voit nos deux personnages, Tarô et Takahiro se rapprocher, ou du moins, on comprend dès le départ que Tarô a des sentiments pour son ami. Au départ, Takahiro ne le voit pas du tout de la même façon, mais au final, il craque car il le trouve bien trop mignon. Mais en fait, leur rapprochement s'est fait tellement rapidement (en quelques pages seulement) que c'était assez difficile de comprendre comment ils en sont venus à coucher ensemble. Ça fait un petit peu un schéma comme : tiens, devenons sexfriends ; fellation ; on couche ensemble ; on s'aime et tout ça, en à peine une vingtaine de pages.

Mais c'est seulement après qu'on comprend ce choix de l'auteure et je dois avouer que finalement, c'était nécessaire. Pour rendre l'explication assez claire, je me dois d'en parler : Takahiro a eu un accident qui a causé une perte de mémoire, qui reprend toute sa relation avec Tarô.

Retour à la case départ

Et forcément, à cause de ça, on va devoir suivre à nouveau tout leur parcours, surtout que Tarô n'a pas l'air décidé à dire à son compagnon qu'ils sont ensemble depuis deux ans. Donc forcément ce redémarrage est beaucoup plus lent que l'histoire à l'origine et ça permet d'amener une certaine logique aux événements. Sauf que si, déjà dès le départ leur histoire s'était mise en place lentement, ça aurait été assez lassant de « revenir en arrière » et devoir revoir tout leur rapprochement. En faisant l'impasse sur cette période dans un premier temps, l'auteur a pu s'assurer du confort des lecteurs et c'est très important pour faire accrocher à un titre.

Mais ce titre a tout de même un gros problème : Tarô est assez grossier par moment et leur histoire, l'accident, c'est un peu gros. Bien évidemment, ce genre d'accident peut arriver, mais on n'a aucune explication, juste « bon, il a oublié JUSTE les deux ans et puis c'est tout, on passe à la suite ». Par moment, j'ai juste eu l'impression que les actions étaient juste là pour faire joli et combler le manque d'intrigue. C'est dommage.

Et au final, j'ai quand même apprécié ma lecture. Les personnages sont attachants et j'avoue avoir très envie de savoir comment ça va se terminer pour eux. Sauf que, bien évidemment, je saurai ça dans le second tome, qui paraîtra en Octobre... C'est vrai que la deuxième partie était tellement rapide à lire (du fait qu'elle soit bien meilleure que la première) qu'au final, je ne m'attendais pas à ce que ce soit la fin. En plus, au début, je pensais que c'était un One-shot donc forcément, je croyais qu'on aurait le fin mot de l'histoire, mais non.

5
Un titre plus ou moins bien, loin d'être barbant malgré un début qui peut être surprenant au premier abord. Ça se laisse lire, qu'on adhère ou pas au principe de base. Même si ce titre n'a rien de transcendant et qu'il ne peut pas être apprécié de tous (notamment pour le côté assez grossier et peu crédible du titre), j'ai trouvé qu'il était assez bien fait sur plusieurs points. J'attends d'avoir lu le second tome pour me fixer.

Achetez Une nouvelle chanceT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Une nouvelle chance (Manga), Une nouvelle chance T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

3 commentaires

Avatar de Charlie One

Allia > tu n'as pas du lire toutes les critiques du site... :) pour les yaoi à la "une nouvelle chance" qui vendent des histoires "d'amour" et non d'érotisme, hein, c'est pas un mal d'avoir un minimum d'exigences en matière d'écriture... et oui c'est un critère qui fait défaut à beaucoup de titres. Et quand c'est mal écrit/traduit/adapté, qu'il y a un manque flagrant d'imagination ou que l'histoire est tout bonnement tirée par les cheveux, effectivement ça pèse dans la balance. Quand on voit d'excellentes oeuvres qui finissent par sortir qui s'emparent des thématiques pour faire avancer les mentalité, cela contraste aussi forcément avec toutes les histoires à moitié réfléchies. Tout est une question de perspective. Un vrai titre érotique qui s'assume en tant que tel aura une bonne review. Tout comme on attendra pas du "réalisme" à tout bout de champ si l'histoire se passe dans un monde fantaisiste/surnaturel ou que l'auteur cherche à raconter une histoire avec humour. Une nouvelle chance, puisqu'on est sur cette critique, ce n'est ni romantique, ni érotique, ni drôle, ni fantastique et personnellement je le trouve bête à tomber par terre avec sa rengaine éternelle de l'hétéro pris de panique dès qu'un mec s'approche trop près de lui mais qui finit en couple avec. Le BL qui romance le viol, c'est également un non catégorique (merci à ton avatar de me faire penser à Harada). C'est bien beau la variété, de vouloir faire du glauque, du sensationnel de mauvais gout sous prétexte d'érotisme mais un peu de conscience sur les images et messages qu'on véhicule, c'est mieux.

Avatar de Niwo

Réalité et réalisme sont deux choses distinctes, c'est bien pour cela qu'il existe deux mots différents. Ensuite, tu parles de quoi, deux lignes de ma critique, qui ne reprennent pas l'entièreté de la chose. Après, si pour toi le fait que ce soit BL justifie une histoire d'amour peu crédible voire carrément insignifiante, ça te regarde. Personnellement, je le spécifie dans ma critique mais, quand une histoire d'amour n'a AUCUN fondement, que l'auteure nous fait un F*ck en mode "cherche pas c'est comme ça c'est tout" ça me révolte. Elle peut très bien assumer un manque de réalisme si c'est justifié. (pour revenir à ce dont tu parlais toi) Mais là, ce n'est pas le cas. C'est comme si tu voyais un film saccadé avec plein d'éléments manquants sans aucune explication: Quel est l'intérêt ? En gros, je ne critiquais pas le réalisme de l'oeuvre mais bien le manque de réel (sentiments/fondements de l'histoire) ce qui n'a rien à voir. Une oeuvre peut être réaliste sans aucun fondement et inversement. Donc je ne pense pas que ça ait un rapport avec ce que tu croyais.

Avatar de allia

Je n'ai pas encore lu ce titre donc je n'en pense pas grand chose pour le moment (quoi que j'aime beaucoup tout ce que j'ai pu lire de Aniya Yuiji donc j'ai plutôt un a priori positif) mais ça fait plusieurs chroniques que je lis (et pas seulement les tiennes d'ailleurs) et à chaque fois j'ai la même question qui me taraude (donc cette fois je me lance^^ ) : le *réalisme* est-il systématiquement le 1er critère d'appréciation des BL et le plus pertinent ? Parce que depuis un moment j'ai un peu l'impression que c'est le principal angle d'approche et de jugement des titres et... allo c'est du BL!! lol Déjà je ne vois pas bien pourquoi ça devrait être plus réaliste que n'importe quel autre type de manga (c'est une exigence qu'on ne retrouve pas autant ailleurs et qui jusque-là venait plus des "détracteurs" du genre que de ses lecteurs) et ensuite c'est de la littérature érotique (a fortiori écrite majoritairement par des femmes pour des femmes) Il existe des tas de titres réalistes et de très très bons en plus mais envisager le BL à travers ce seul critère d'appréciation, c'est tellement.. triste (et illusoire aussi un peu) ça recouvre un telle variété de genres et d'histoires, des plus softs, légers au plus érotiques, hard voire même super glauques, des plus réalistes, crédibles au plus poétiques ou WTF... et cette diversité, c'est tout l'intérêt du BL je crois. Enfin voilà, c'est juste une remarque en passant et totalement subjective de surcroit mais à chaque fois ça me fait un peu l'effet d'enfermer un peu plus le BL dans quelque chose qu'il n'est pas forcément ou pas uniquement (je sais pas si je suis bien claire en vrai) en tout cas fallait que ça sorte^^