Goodbye Dragon Life chez Ototo Manga

Passer de dragon à humain : un parcours de vie atypique !

Ototo Manga a dévoilé un nouveau seinen d'héroic-fantasy prochainement publié dans son catalogue, Goodbye Dragon Life du dessinateur Kurono et du scénariste Hiroaki Nagashima.

Adaptation du light novel d'Hiroaki Nagashima, totalement inédit en France, ce manga va nous raconter la nouvelle vie de Dran. Dran était un dragon légendaire dans un monde de fantasy qui s'est retrouvé trahi par les humains, et au moment de mourir... il se retrouve réincarné dans le corps d'un humain. En gardant une partie de ses pouvoirs draconiques, il va entamer un voyage pour découvrir le monde sous un nouvel oeil, et aussi les sombres secrets qui s'y cachent...

Un seinen avec beaucoup d'action, qui inverse le rôle classique (en général, c'est plus un humain incarné dans un corps de créature en tous genres) du réincarné et qui veut embarquer ses lecteurs dans une aventure pleine de mystères, de rencontres et de rythme aux côtés d'un personnage qui redécouvre tout ce qui l'entourait, alors qu'il était un titanesque dragon. 

Le premier tome de Goodbye Dragon Life sort le 18 octobre prochain.

Goodbye Dragon Life Affiche  Goodbye Dragon Life Planche 2

Sources:

Ototo Manga

Partagez cette news :

par Supmad

Contenu associé

Goodbye Dragon Life (Manga), Hiroaki NAGASHIMA, KURONO

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

10 commentaires

Avatar de eenangel

En même temps pour trouver un style de manga qui ne soit pas surexploité faut se lever de bonne heure...
Sinon effectivement ce n'est pas de l'isekaï simplement un LN/manga de fantaisie.
Quand a la sortie du LN source un jour en France je doute un peu vu la renommée du titre.
Je suis généralement plus en faveur de l'œuvre source plutôt que de ses adaptations mais pour le LN c'est un peu l'inverse même si j'en lis quelques uns mais principalement ceux dont le manga n'est pas adapté en France. Ou alors le manga ne couvre qu'une petite partie de l'histoire.
Je trouve que le style des LN fait trop ado, trop simpliste alors que l'adaptation en manga passe souvent mieux.

Avatar de Blacksheep

C'est vrai on n'est pas sur de l'isekai mais sur de la fantasy (surexploité par le Japon depuis ces dernières années) qui reprend des principes déjà vu comme dans "mqjmr en slime" (la flemme) et d'autre dont je n'ai pas retenu le nom. On revient à ce que je disait plus bas : il y a des petites variations. Et là c'est justement le fait d'avoir un monstre qui devient un humain.

Avatar de Caerura

Mais la ce n'est pas un isekai... C'est simplement de la fantasy. Au contraire je trouve le scénario original au contraire. :p

Avatar de Willos

En lisant le synopsis et la couverture, j'allais dire que ça partait un peu comme Miss Kobayashi, mais je réalise ensuite que sa réincarnation d'humain reste dans son monde de fantaisie. Donc vous avez raison, on reste sur du isekai, la binarité n'est que partiellement inversée, sur le rôle humain/monstre mais pas sur l'univers réalité/fiction. En même temps vis-à-vis du lecteur, il faut qu'il reste une forme d'identification pour qu'il accroche plus fort, soit en sachant qu'il y a un humain qui lui ressemble à l'intérieur du monstre, avec sa pensée et ses références, soit que le monstre prenne un visage humain. Là ça peut paraître moins banal, mais c'est aussi la construction de bon nombre de méchants ou de personnages secondaires typés humanoïdes mais qui sont partiellement déshumanisés par un comportement stéréotypé caricatural, voire parce que peu travaillés sur leurs histoire et personnalité.
Le dragon est connu de l'univers et de ses lecteurs pour son avarice, son orgueil, mais aussi son courage et son intelligence. C'est ainsi plus aisé de l'anthropomorphiser, et l'identification reste flatteuse.

L’innovation vient plutôt du contexte, où cette fois Ototo prend le risque de sortir une série plus secondaire que ses grosses licence à public déjà acquis.

Avatar de Blacksheep

gjiorkvak : justement non. Tu prends un manga de sport que ce soit Captain Tsubasa, Rookies, Major, Touch, Haikyu le traitement est très différent. Même quand il s'agit du même sport : Ippo et Riku Do n'ont rien à voir.

Les isekai c'est clairement plus redondant et scénaristiquement pauvre. Le chef Otaku a fait une vidéo sur le sujet, je partage son avis.

Avatar de gjiorkvak

"ça manque clairement d'imagination" C'est un genre a part entière l'isekai donc forcement y'a des redondance dans l'approche scénaristique c'est comme les mangas de sport: "c'est nul ça parle toujours de sport" ou bien le manga de combat " c'est répétitif ils font toujours une compétition d'art martiaux".

Avatar de rom7

Je viens de lire que le LN a 14tomes depuis 2013 alors que le manga lui date de 2015 pour 3tomes ... Pas chaud du coup xD

Avatar de Blacksheep

@gjiorkvak : personne ne t'oblige à acheter les deux, perso le light novel je m'en balance.
Selon moi le problème de toutes ces sorties de light novel et adaptation des dits, c'est la qualité. Ca se ressemble beaucoup, ça tourne toujours autour des mêmes thèmes avec plus ou moins de variations (isekai nous voilà), ça manque clairement d'imagination. Le "light" novel porte bien son nom au final : un roman allégé.

Avatar de Omnomnom
Avatar de gjiorkvak

Le problème de toutes ces sorties d'adaptation de LN c'est que maintenant le LN a une chance de sortir un jour en France. Je ne peux pas acheter toujours tout en double et je préfère souvent les œuvres originales :(