Retour vers le passé : Le Chat Botté (1969)

 

REALISATEUR

Kimio Yabuki

SCENARISTES

Morihisa Yamamoto et Isahi Inoue, d’après Charles Perrault

INFOS

Long métrage japonais
Genre : animation/aventures/comédie
Titre original : Nagagutsu o haita neko
Année de production : 1969

Deuxième long métrage d’animation réalisé par Kimio Yabuki pour la branche animation de la Toei(entre Andersen Monogatari en 1968 et 30.000 lieues sous les mers en 1970), Le Chat Bottéadapte le conte de Charles Perrault, en y ajoutant des éléments d’aventure à la Alexandre Dumas et de l’humour slapstick animé par les animaux anthropomorphiques. Comme dans la version classique du conte par Perrault, le félin doué de parole utilise sa ruse (le chat représente la figure du trickster) pour faire que son maître sans le sou épouse une princesse en le faisant passer pour un noble, le Marquis de Carabas.

Je n’ai jamais lu Perrault, mais d’après le résumé que l’on trouve sur le net, le long métrage de Kimio Yabuki reprend les grandes lignes du Chat Botté (certaines péripéties sont identiques), tout en opérant plusieurs changements. Par exemple, l’ogre changeur de forme est remplacé par un personnage de sorcier appelé le Roi Lucifer. La personnalité du Chat est également plus sympathique.

 

 

Pero (en hommage à Charles Perrault) est présenté comme un Mousquetaire aventureux, chassé de son village et condamné à mort pour avoir sauvé une souris. Pendant tout le film, il sera poursuivi par trois chats ninjas bien décidé à se débarrasser de lui (ce qui sera source de nombreux gags savoureux). Pendant son voyage, Pero fait une pause dans une maison où il rencontre le jeune Pierre, le cadet d’une fratrie rejeté par ses frères qui veulent garder pour eux l’héritage de leur père récemment décédé. Pero persuade Pierre de partir sur les routes avec lui et dans la ville voisine, les deux compagnons découvrent que le roi offrira la main de sa fille à l’homme le plus riche et le plus valeureux. C’est là que Pero invente la mascarade du Marquis de Carabas…mais le Roi Lucifer est aussi prêt à tout épouser la princesse…

Les personnages humains ne sont pas les plus intéressants du scénario, Pierre et la Princesse Rose sont même très (trop) gentillets. Par sa caractérisation et son enthousiasme, Pero le Chat Botté leur vole aisément la vedette, tout comme l’excellent bestiaire composé notamment des trois chats ninjas et de la compagnie de souris qui aura son importance dans la dynamique des grandes scènes d’action.

 

 

L’animation est virtuose. Partagées entre différentes équipes, les séquences s’enchaînent avec fluidité jusqu’à un ébouriffant dernier acte bourré de merveilleuses idées (comme la délirante poursuite sur les parapets du château). Cette partie a été animée par Yasuo Ôtsuka (qui venait de travailler sur Horus, Prince du Soleil de Isao Takahata) et Hayao Miyazaki, à qui l’on doit aussi le manga sorti pour faire la promotion du long métrage.

Joyeuse aventure à l’énergie communicative, Le Chat Botté a connu un grand succès et fait de Pero la mascotte de Toei Animation. Deux suites ont été produites : Nagagutsu Sanjūshi en 1972 et Nagagutsu o Haita Neko: Hachijū Nichi-kan Sekaiisshū en 1976.

Partagez cette news :

par Le Doc

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

1 commentaire

Avatar de Tori

Précisons aussi que le succès du film a poussé la Toei à adopter Pero comme mascotte, et que son visage est toujours présent, cinquante ans plus tard, sur les produits de la firme.