Critique Je pense à toi 1

En début d'année, les éditions Taifu nous ont invité à découvrir une toute nouvelle artiste, Komatsu, à travers sa première œuvre répondant au doux nom de Je pense à toi. Composé d'histoires courtes, ce recueil est une très belle surprise qui nous séduit instantanément grâce au talent d'écriture et de la mise en scène dont fait preuve la mangaka à chaque instant. Publié en 2016 aux éditions Printemps Shuppan, Sorekara Kimi wo Kangeru de son titre d'origine s'est plusieurs fois retrouvé dans les classements des titres les plus populaires ou encore des meilleures ventes. Un joli sucés qui a propulsé l'artiste au rang de révélations des célèbres Chil Chil BL Award et lui a permis d'entrer dans le top 3 des meilleures nouvelles plumes. Un succès que l'on comprend tout à fait après lecture, joli titre!

D'ordinaire, les recueil d'histoires ne sont franchement pas ma tasse de thé. Ceux qui ont l'habitude de lire mes chroniques le savent déjà.  Au risque de me répéter donc, il est déjà difficile de nous émouvoir, de nous interpeller, de nous livrer un récit fort et de développer les personnages en profondeur en l'espace d'un one-shot alors cela devient à mes yeux carrément impossible lorsqu'il s'agit de plusieurs d'histoires. Très rares sont les mangaka qui peuvent se vanter d'avoir relevé le défi de rendre une pareille lecture véritablement agréable, "je pense à toi" fait partie des chanceux.

Composé de quatre petites histoires, ce recueil nous transporte tout au long de sa lecture. La première et la deuxième expriment des sentiments et situations bien particulières tandis que la troisième nous fera sourire grâce à son aura absolument adorable et que la dernière est tout simplement la plus belle réussissant l'exploit de nous émouvoir et de nous interpeller en l'espace d'une trentaine de pages. Je vais essayer de vous faire un petit topo en quelques lignes afin de vous faire comprendre ce qui m'a séduite dans chacune d'entre elles. C'est parti!

"Je pense à toi" nous offre une belle ouverture de bal et laisse déjà transparaitre un certain talent que ce soit à l'écriture ou à la mise en scène . On est en présence d'une mini tranche de vie axée sur les quelques mois qui précédent un énorme changement de cap dans la vie du personnage principal. Grâce à son récit porté sur l'introspection, on est plongé au cœur des pensées de notre héros d'un instant pour un rendu qui se veut sensible et parlant.  L'auteur maîtrise, nous fait ressentir et comprendre beaucoup de choses en l'espace de peu de page. Elle aborde ici avec beaucoup de sensibilité de nombreux thèmes tels que le désir de vivre une autre vie, de s'échapper d'un quotidien morne, la tristesse de ne pas être soutenu par sa famille, la chaleur et le réconfort d'un ami précieux qui croit en nous ou encore le fait de trouver un monde merveilleux uniquement grâce à une personne. Une certaine poésie se dégage des pages, la présence de nombreux décors de nature sauvage n'y est pas étranger. Je ne peux pas dire que je sois resté sur ma faim puisque l'auteur exprime une situation bien particulière à savoir le tournant dans la vie d'une personne et qu'elle y est arrivée avec talent à mes yeux. Une première réussite!

Concernant "Le dernier ordre",  on est sur un format beaucoup plus court d'à peine une dizaine de pages pour cette seconde histoire. Je ne devrais même pas employer ce terme puisqu'on est sur l'expression d'un sentiment bien particulier à savoir la nostalgie d'une personne qui repense aux instants passés avec une autre qui a bouleversé sa vie d'étudiant. Comme la première, on retrouve de la mélancolie, les quelques brèves bribes de moments passés ensemble nous permettent de comprendre malgré tout où l'auteur veux en venir et on finit sur une dernière page où le personnage exprime ses regrets. Je pense que très peu sont capables d'exprimer quelque chose en si peu de temps, c'est pourquoi je trouve cet auteur réellement talentueuse lorsqu'il s'agit d'exprimer un sentiment particulier. On est donc à nouveau conquis puisque le but n'était pas de nous conter une histoire à proprement parler mais plutôt de mettre en scène les pensées d'un personnage.

"Young ho ho" On revient sur un récit beaucoup plus long d'une quarantaine de pages cette fois où l'auteur réussi à nous narrer une intrigue amoureuse en y abordant les différentes phases en commençant par une rencontre puis en continuant sur quelques inquiétudes/réflexions et en terminant sur un début de relation. Elle allie parfaitement humour et adorable, on aura donc le sourire aux lèvres tout au long de la lecture. L'auteur s'amuse avec quelques clichés et parvient à créer un duo de personnages ultra craquant pour l'occasion avec dans les premiers rôles un Bad Boy gros nounours et un Otaku qui ne s'assume pas. On apprécie les petites remises en question, la sincérité des personnages et les messages positifs sur l'acceptation de soi et des autres. L'expression des sentiments signe une jolie conclusion, on aurait aimé passer plus de temps avec eux mais on ne reste pas pour autant sur notre faim. Cute!

"C'est avant l'aube qu'il fait le plus sombre" Si l'ouverture de bal fut agréable, le récit juste avant le tombé de rideau est absolument sublime. Cette dernière histoire est tout simplement la plus belle, on est dans l'émotion du début à la fin. L'auteur aborde une nouvelle fois des thèmes forts et nous interpelle à travers la détresse et la souffrance de ses personnages. On ressent la tristesse du personnage principal de plein fouet, il a tout essayé pour renouer les liens de sa famille qui se sont dégradés sans qu'il ne puisse rien faire pour l'en empêcher. Komatsu s'y est pris d'une belle manière pour nous faire comprendre que son personnage souffre de cette situation depuis très longtemps et qu'il est à bout de nerfs mais aussi à quel point la présence de son ami de toujours fut salvateur et source de bonheur pour lui. Des liens très spéciaux les unissent tous les deux, il va souvent y avoir un parallèle entre les sentiments de Daisuke et ceux de Kaname et c'est ce qui rend le récit aussi beau que parlant. L'amitié qui prend peu à peu le chemin de l'amour vient adoucir l'ensemble et nous offre une conclusion positive et lumineuse. On est complément sous le charme des personnages et de leur histoire, Komatsu nous offre là un petit bijou de lecture! Nice!

Si la mangaka maîtrise l'écriture de ses récits, son coup de crayon parvient à sublimer les émotions et les ambiances de chacune des pages qui compose ce recueil. Elle parvient à faire ressortir énormément de chose à travers une mise en scène soignée et pensée de manière à poser une atmosphère particulière , des chara-design fins et bien réalisés afin qu'on ne confonde pas les personnages, un joli panel d'expressions qui vient accompagner le récit avec force et un bel effet de lumière et d'ombre qu'on retrouve très souvent tout au long de la lecture et qui vient ajouter encore un peu plus d'impact à l'ensemble.  Sachant qu'il s'agit là de la première œuvre de Komatsu, il y a de quoi être véritablement bluffé!  Taifu signe une nouvelle fois un beau travail d'édition.  

8
Ce recueil d'histoires courtes est un vrai petit bijou et est absolument à découvrir parmi les titres des éditions Taifu de 2018. Komatsu se révèle être une artiste véritablement talentueuse, capable de s'essayer à plusieurs genre et de mettre en lumière des sentiments particuliers en très peu de pages. De la mélancolie en passant par l'humour et l'émotion, elle aborde de très nombreuses thématiques fortes portées par des personnages intéressants et des ambiances particulièrement réussies. On ressort très agréablement surpris de la lecture et on espère sincèrement pouvoir lire ses prochaines œuvres. Petit coup de cœur!

Achetez Je pense à toiT.1 chez nos partenaires

pub

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Je pense à toi (Manga), Je pense à toi T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire