Critique Starving Anonymous 1

Si vous cherchez un manga bien gore pour Halloween, Starving Anonymous est fait pour vous. Signé par le duo Kuraishi Yuu & Inabe Kazu (Fortress of Apocalypse), cette série terminée en sept volumes nous plonge dans un futur proche où l'humanité est au pire de sa forme. On suit Iye qui, du jour au landemin, se retrouve piégé dans un élevage d'humains...!

Une réalisation presque irréprochable...

Tout d'abord, si comme moi, vous avez lu l'extrait mis à disposition par Pika, alors vous savez à quoi vous attendre. C'est gore, très gore, à peine censuré et ça va loin. Les scènes choc et l'atmosphère lourde se balancent très bien pour une lecture des plus angoissantes, terrifiantes, voire vomitives. Le trait du dessinateur Inabe Kazu est tout à fait maîtrisé et sied parfaitement au récit. Bref, je pense que sur la forme, on peut difficilement faire mieux.

Le surnaturel au service de l'horreur...

Au-delà du récit d'horreur qui se crée à l'intérieur de cette ferme à humains, les auteurs développent tout un aspect presque apocalyptique, noirci par un surnaturel bien trouvé. On peut s'en rendre compte dès le début, avec la démonstration subtile mais claire de ce que causera le réchauffement climatique d'ici quelques années. Mais c'est plus tard que cet aspect prendra toute son ampleur, entre autres lorsque l'on apprendra que cet élevage est plus ou moins régi par des créatures mystérieuses... De quoi créer un mélange aussi excitant que dérangeant...


Des personnages spéciaux...

A l'intérieur de l'élevage, Iye va rencontrer deux survivants : Yamabiki et Natsune. S'ils semblent avoir le même âge que le lycéen, ils sont de toute évidence bien plus débrouillards. Ils ont tout de suite accepté leur situation et compris comment s'en sortir. Mais malgré ce que l'on pourrait croire, ils ne vont pas former un trio de choc avec Iye et braver tous les dangers main dans la main. En fait, Yamabiki et Natsune s'en foutent pas mal d'Iye. Tout ce qu'il veulent, c'est servir leurs intérêts... On découvrira au fur à a mesure des chapitres leurs caractères à moitié cinglés et téméraires. Des genres d'anti-héros inattendus et intéressants ; suprenant pour des protagonistes d'apparence très classique. Encore un bon point !

La critique indirecte de notre société de consommation...

Si les auteurs se concentrent clairement sur le ressenti, certains comme moi verront en Starving Anonymous un parallèle avec l'élevage animal et la société de consommation qui règne au XXIe siècle. En effet, l'aspect surnaturel et technologique mis à part, les horreurs explicitement montrés dans ce tome sont encore loin des traitements infligés aux animaux d'élevage. Certes, c'est gore et dérangeant ; mais probablement pas autant que la réalité de l'élevage dans notre monde... A méditer.

8
En conclusion, Starving Anonymous commence très fort, avec un récit des plus gores et dérangeants. Les auteurs ajoutent une touche de surnaturel appréciable, dans leur histoire déjà très prometteuse... Ca ne semble pas être le but de cette série, mais certains lecteurs tel que moi y verront une critique de notre société de consommation et de l'horreur de l'élevage animal... Quoi qu'ils en soit, c'est une parfaite lecture pour les amateurs de soirées angoissantes et terrifiantes. Lumières éteintes ou allumées, gardez une bassine à portée en toutes circonstances !

Achetez Starving AnonymousT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron. Je poste souvent sur Twitter, alors n'hésitez pas à m'y rejoindre !! ;)

Site/blog perso : https://twitter.com/Ptit_Citron

Contenu associé

Starving Anonymous (Manga), Starving Anonymous T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire