Critique A beautiful sunny day 1

Les éditions Taifu ont le chic pour nous faire découvrir de talentueuses mangakas officiant dans le boy's love, cet été aura été riche en jolies découvertes et Aki Ueda en fait bien sûr partie avec son sublime A beautiful sunny day. D'ordinaire nous découvrons les nouveaux talents à travers leurs séries les plus récentes mais ici il s'agit du premier né de la mangaka, on se met alors à espérer voir toutes ses autres œuvres débarquer en France vu la beauté de son premier récit. Pré-publié dans le magazine  Canna (Hidamari ga Kikoeru, happy birthday,...) des éditions Printemps Shuppan,  ce one-shot nous plonge dans le doux quotidien de deux belles âmes qui mettent une belle énergie à réparer les vieux objets cassés et parfois même les cœurs. De très beaux messages, de la poésie et de l'émotion, on aime!

"Il existe pourtant des choses que je ne sais pas réparer. De quoi tu parles? Tu sais, ton cœur par exemple."

Le métier de Harehito et Ôjirô consiste à récupérer des objets cassés. Si les mains de Harehito peuvent retaper la plupart des choses, il en est certaines qu'il est incapable de réparer... comme le cœur brisé d’Ôjirô. Depuis le jour où Harehito a « ramassé » Ôjirô, les deux hommes ne se sont plus jamais quittés, arpentant les routes à la recherche d’objets à restaurer afin de leur accorder une nouvelle vie. Si les jours se ressemblent, les deux récupérateurs ne sont pas à l’abri de quelques surprises susceptibles de leur rappeler certains souvenirs passés...

"cent quatre-vingt- six pages de bonheur et d'émotion ou presque"

Sans doute avez-vous déjà entendu résonner dans vos rues les annonces émanant d'une vielle camionnette? Aki Ueda nous conte l'histoire de deux jeunes hommes gagnant leur pain en rafistolant les objets cassés ou simplement abandonnés par les autres. Ils en prennent soin comme si chacun d'entre eux était un trésor et prennent à cœur de leur offrir une seconde vie dans leur entrepôt. En plus de ce magnifique et très actuel message, les personnages nous ramènent à l'envie de mener une existence simple, désintéressée et paisible. Des valeurs qui font un bien fou, une lecture feel good comme on les aime tant. Ainsi la sensibilité d'Harehito nous touche à travers sa façon de voir ces vieux objets et cette passion qu'il met à les réparer, un beau personnage comme on en voit rarement et qui dégage énormément de douceur. A ses côtés, il y a Ôjirô qui s'occupe de la gestion administrative de l'entreprise et qui semble cacher de profondes blessures si on en croit les paroles d'Harehito. Au fil des pages, leur tendre complicité nous saute aux yeux et nous touche dans leur manière de prendre soin de l'autre sans pour autant se montrer trop envahissant un peu comme si chacun attendait un signe de l'autre pour passer à l'étape suivante. On sent que les sentiments sont présents dès le départ, il y a quelques tentatives de rapprochement mais tous les deux hésitent encore d'avouer leurs sentiments. On est envoûté par l'ambiance très solaire qui émane des pages et par une intrigue amoureuse qui sait nous captiver.

A la fin du premier chapitre, il se passe un évènement très étrange qui nous interpelle mais avant d'y venir le second chapitre s'ouvre lui sur un long flash-back mettant en scène la rencontre entre Harehito et Ôjirô. Le genre de rencontre qui ne laisse aucune lectrice indifférente. On a envie de découvrir la raison pour laquelle Ôjirô éprouve une telle solitude et tristesse mais on sera surtout très ému de voir Harehito le prendre sous son aile en lui offrant un foyer chaleureux et une raison d'être afin d'espérer le voir se reconstruire. C'est un sublime spectacle de le voir reprendre goût à la vie tout comme le voir prendre conscience de son attirance pour Harehito. Une attirance qui l'on comprend tout à fait puisqu'il est normal de ressentir des sentiments spéciaux pour une personne qui nous offre chaleur et tendresse. On est plongé dans la douceur d'un quotidien où chacun tente de peu à peu trouver ses marques auprès de l'autre et de se rapprocher doucement. On apprend également d'où vient cette volonté de réparer les objets et la raison pour laquelle Harehito fait une fixette sur l'un d'entre eux mais aussi les circonstances étranges qui l'ont amené à rencontrer Ôjirô et qui fait la connexion avec la fin du premier chapitre. On est en présence d'un récit bien ficelé sauf peut être durant les quelques pages qui vont suivre.

Si l'idée passait pour Ôjirô, l'auteur prend la mauvaise décision d'aller plus loin dans son délire et j'avoue qu'elle m'a perdue l'espace de cinq-six pages. Il y avait d'autre moyen de confronter Ôjirô à son passé, ce passage est aussi maladroit que glauque et inutile. En somme, un reading faux pas. Je ne suis pas convaincue par la façon dont la confrontation s'est déroulée ni même par l'idée trop théâtrale pour stopper la chose dans son élan et encore moins l'espèce d'happy end. J'ai malgré tout apprécié la réaction d'Harehito, il est capable de se mettre en colère pour protéger Ôjirô et c'est très agréable de lui voir d'autres expressions.  

Une fois ce passage mal amené terminé, on est heureux de retrouver la beauté du titre. Soulagé de ses démons du passé, Ôjirô peut désormais regarder vers l'avenir et ce sont de très beaux jours qui l'attendent aux côté d'Harehito. Leur relation prendra un nouvel essor en plusieurs temps nous livrant de très belles scènes magnifiquement mises en scène par la mangaka. On apprécie le fait que tout ne se termine pas sur la concrétisation de leur amour, on prend plaisir à assister à l'éveil de leur désir et aux nombreuses scènes où chacun déclare ses sentiments à l'autre. C'est beau et digne d'une histoire d'amour avec un grand A.    

Un petit mot sur les graphisme, le travail de l'artiste à ce niveau là est assez remarquable puisqu'il met très nettement en valeur le récit. Son joli coup de crayon et son don pour la mise en scène embellissent  et amplifient l'émotion de chaque passage, certaines expressions attirent notre regard  tant la mangaka réussit à les rendre uniques. On apprécie l'esthétisme avec lequel sont pensées les scènes, certaines d'entre elles dégagent une certaine poésie tandis que d'autres nous sont livrées de façon plus brute. Les scènes plus intimes sont superbement orchestrées, on ressent toute la passion et le désir des deux protagonistes. C'est un coup de cœur!  L'édition est toujours au top comme Taifu sait si bien le faire.

8
Les éditions Taifu semblent avoir pris conscience que nous nous sommes lassés de la banalité autrement dit des romances lycéennes qui nous racontent toujours la même chose et que nous sommes à la recherche de titres plus travaillés qu'ils soient sensibles, doux, complexes ou sombres et évoluant dans des univers peu commun ou réussissant à nous transporter question émotion. On a besoin de rêver, de sourire, d'être bouleversé, d'être ému par nos lectures boy's love. Aussi je tiens à les remercier encore une fois pour leurs récents choix éditoriaux qui répondent de plus en plus à nos attentes. C'est le cas de A Beautiful sunny day qui nous envoûte instantanément de son bel univers et de ses personnages à la fois doux et authentiques. Malgré une petite maladresse, c'est une belle histoire d'amour porté par de sublimes graphismes comme on aimerait en lire plus souvent. Petit coup de cœur!

Achetez A beautiful sunny dayT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

A beautiful sunny day (Manga), A beautiful sunny day T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire