Critique A mon tour de pleurer 2

Après un premier one shot, Kusabi Keri revient sur sa série A mon tour de pleurer ! Le premier volume de cette suite nommée A mon tour de pleurer ß, paru en juillet dernier chez Boy's Love IDP, semble enfin se démarquer et corriger quelques lacunes de son prédécesseur...

[Synopsis de l'éditeur]
Alors que Karasuma et Takaba sont finalement ensemble, et heureux de l'être, Utô, de son côté, renonce à son rôle de protecteur et accepte la promotion offerte par ses supérieurs : une promotion qui fait de lui le chef d'un service rival à celui de Karasuma. Un jour, dans un bar, il fait la rencontre d'un oméga, Sumito Sasabe, qui n'éprouve que du dégoût pour son statut de bêta : mais les choses se compliquent lorsque Sasabe se retrouve engagé dans la compagnie, sous les ordres d'Utô ! Entre celui-ci, qui ne peut s'empêcher de se montrer protecteur envers un oméga en difficulté, et Sasabe qui le rejette obstinément parce que c'est un bêta, le futur s'annonce houleux...

Si on aimera retrouver les héros du premier opus maintenant qu'ils sont en couple, on s'intéressera davantage à le relation naissante entre Ûto et son nouveau protégé. Celui-ci, comme de nombreux omégas, a vécu de traumatisantes expériences et une enfance difficile. On sent que c'est une personne torturée, qui va se perdre facilement lorsqu'un bêta comme Ûto s'occupera de lui. Au-delà d'être un personnage assez profond et intéressant à suivre, il va apporter avec lui beaucoup de noirceur. L'ambiance va réellement devenir lourde et le récit va traiter ouvertement de sujets durs. En ça, je pense que l'autrice a enfin su choisir une direction pour son histoire ; une direction difficile mais prometteuse.

Malgré cela, je ne suis toujours pas convaincu. Les mauvais côtés de l'Omegaverse persistent, et certaines scènes restent trop simples et/ou confuses... On sent que l'autrice s'améliore, gagne en expérience et commence à trouver sa voie ; mais ce n'est pas encore ça. Il reste du chemin à parcourir, ce n'est pas si étonnant. J'attends donc la suite pour me faire un avis plus concret ; pour l'instant, c'est un bon divertissement, avec des bons et des mauvais côtés, mais qui tend vers la bonne direction, en corrigeant petit à petit certains points aléatoires.

6
Kusabi Keri a acquis de l'expérience depuis son premier one shot « A mon tour de pleurer », et nous propose une suite plus prometteuse. Certains aspects critiquables du titre sont corrigés, tandis que l'ambiance générale s'assombrit. On suit maintenant la relation naissante entre Ûto et son nouveau subordonné : Sumito Sasabe, oméga de prime abord confiant, mais torturé et traumatisé. Encore une fois, les personnages sont intéressants, tout en gardant une personnalité douteuse en certains points... En bref, on retrouve « A mon tour de pleurer » en mieux. La direction est bonne, mais il reste pour l'instant trop de points négatifs pour être convaincu. J'attends donc la suite.

Achetez A mon tour de pleurerT.2 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron. Je poste souvent sur Twitter, alors n'hésitez pas à m'y rejoindre !! ;)

Site/blog perso : https://twitter.com/Ptit_Citron

Contenu associé

A mon tour de pleurer (Manga), A mon tour de pleurer T.2

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire