Critique 4LIFE 1

Un manga made in France!

4Life est un manga français dessiné par Vinhyu, scénarisé par Antoine Dole et publié par Glénat. Il est sympathique de voir des mangas réalisés par des auteurs non Japonais mais il est d’autant plus difficile d’en faire une critique objective. Effectivement, les dessins, codes scénaristiques, personnages seront forcément légèrement différents. Doit-on pour autant juger qu’ils sont moins bons s’ils sont différents ? Évidemment que non, commençons donc par résumer l’histoire !

Plot de base: des amies fondues de manga vivent un tragique accident mais ne sont pas au bout de leurs peines...

Sara, Mina, Tam et Cali sont quatre amies adolescentes réunies par leur passion des mangas et des cosplays. Alors qu’elles ont revêtu leur plus beau cosplay pour se rendre à la plus grande convention du genre (Nippon Expo, tiens ça me dit quelque chose...), leur bus subit un très grave accident dont elles-seules ressortent vivantes et changées. Elles s’aperçoivent alors qu’elles ont développé des pouvoirs liés à leur costume. Avec son costume de cow-boy, Cali peut faire apparaître des armes à feu à volonté, Sara peut manipuler avec la pensée les rubans de son costume, Mina habillée en garçon magicien peut contrôler dans une certaine mesure les autres avec son œil magique et enfin Tam, en costume de chat peut changer de taille les éléments autour d’elle ou carrément elle-même. Mais elles ont à peine le temps de réaliser tout ça qu’elles sont prisent dans une apocalypse avec l’arrivée d’une brume noire qui engloutit la ville et transforme l’ensemble de la population en zombies sanguinaires. Elles n’ont alors plus d’autres choix que de se battre pour survivre et en viennent à tuer leurs proches déjà transformés en zombies. Fortement bouleversées, des dissensions naissent dans leur groupe pourtant soudé à la base et Sara semble fortement liée à cette brume mystérieuse qui tente de communiquer avec elle de grès ou de force…

A propos des dessins

Tout d’abord les dessins. Ils sont réussis avec un design unique pour chaque personnage principal, certains plans sont stylés avec des poses des personnages dynamiques et finalement la qualité est bonne et maintenue tout au long du tome. La scène dans le métro est franchement pas mal avec un jeu de contraste franc entre les ombres et les lumières qui rend bien. En revanche, le dessin souffre de temps en temps d’un découpage des planches bizarre et de maladresses. Je pense particulièrement à la page où Sara rentre de force dans la pièce où elle découvre avec effroi sa famille zombifiée. La page fait 6 cases avec un décor identique (plan fixe) où on voit Sara entrer, tomber et ouvrir la porte comme dans une photo-séquence… ce n’est pas franchement utile et pas dynamique du tout … mais le dessinateur a le mérite de tester des choses!

Des magical girls aux zombies massacrés au shotgun

En ce qui concerne l’histoire, j’ai de la peine à décrire le genre de ce titre car le début fait vraiment « magical girl » avec des fillettes qui développent des super-pouvoirs mais graduellement, le manga se transforme en histoire horrifique où les jeunes filles voient leurs proches se transformer en monstre qu’elles sont forcées de tuer pour survivre. Elles-mêmes se transforment progressivement en leur personnage de manière presque monstrueuse avec notamment Tam qui se transforme en mascotte de chat difforme qui ne peut plus parler, Cali qui devient une tueuse de sang-froid et Mina en homme (bon sur ce coup-ci, elle a presque un ticket gagnant car honnêtement pour une apocalypse, mieux vaut être un jeune homme d’une vingtaine d’années au sommet de sa force physique qu’une adolescente à peine développée non ?).

Mais où l'histoire nous emmène? Mystère!

Pour ce qui est du final, j’ai vraiment beaucoup de peine à savoir clairement où l’histoire va nous emmener car à ce stade de l’intrigue, une des quatre filles est déjà morte et le scénario a viré au cauchemar intégral sans issue de secours apparent. Ma théorie est que les filles sont dans une sorte de rêve et qu’elles vont bientôt passer à un rêve suivant. Ici c’était l’apocalypse zombie et la suite, on verra. Parce qu’imaginer une histoire qui a débuté de façon si enfantine et se terminerait de manière si sombre et tragique serait vraiment très surprenant! En même temps, je crois que la série ne va compter que deux tomes donc ce serait un peu court pour ma théorie et ce manga appartient à la collection des seinen donc une fin tragique est tout de même envisageable.

Ces facettes très différentes du manga lui donne un genre très contrasté avec une sensation de malaise qui nous fait perdre nos repères. Est-ce que l’histoire va se finir en happy end vu comment elle a commencé ou bien va-t-elle réellement se terminer tragiquement pour surprendre le lecteur ? On a donc de la peine à voir où l’histoire veut nous emmener. Est-ce une bonne ou au mauvaise chose ? Je dirais que ça dépend des lecteurs ! Si vous aimez être bouleversé de cette manière, alors vous allez probablement apprécier ce titre.

7
Ce nouveau manga made in France nous raconte l’histoire de quatre amies mordues de cosplay qui vivent un terrible accident de bus et se retrouvent avec des pouvoirs magiques liés à leur costume. Elles sont alors témoin d’une brume obscure qui engloutit la ville et transforme tout le monde en zombie. Leur vie devient alors une lutte de survie au cœur de laquelle une d’entre elles est étroitement liée sans encore savoir pourquoi. Alors que le dessin est réussi dans l’ensemble, la particularité de ce nouveau titre est le changement de ton qui fait passer d’histoire gentillette à une tragédie sombre et remplie de morts. Pour le moment, il est difficile de savoir comment va progresser le manga donc j’attendrais le deuxième tome avant de le recommander et de me faire un réel avis dessus...
  • suite de l’histoire imprévisible
  • dessins
  • changement de ton dans l’intrigue - déstabilisant
  • quelques découpages de planches inhabituels
  • les points positifs peuvent être autant négatifs selon le lecteur que vous êtes. Par exemple, pour le côté déstabilisant, on pourrait se dire que le manga ne sait pas sur quel pied danser…
  • un des personnages principaux ne sert pas à grand-chose (alors qu’il n’y a que 5 personnages dans la série...)

Achetez 4LIFET.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par mimy28

Baignant dans les mangas depuis maintenant plus de 10 ans, j'ai progressivement ouvert mon panel d'intérêt des shonen aux seinens en recherchant des histoires bien ficelées qui proposent d'intéressantes pistes de réflexions et avec plutôt de beaux graphismes.

Contenu associé

4LIFE (Global manga), 4LIFE T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire