Critique Black Torch 1

 Le nouveau shonen de Ki-oon!

 

Je poste cette critique en complément à celle faite par mon collègue Charlie One (lien) car je le rejoins sur pas mal de points donc je ne ferai pas ici de nouveau un résumé de cette œuvre. Je m’attarderai plutôt à souligner davantage des points qui méritent le détour car oui cette série mérite clairement le détour ! Et croyez-moi, j’en ai déjà lu pas mal des shonens ! Je mettrai également davantage en avant ce qu’on peut attendre de ce nouveau shonen de la collection de Ki-oon.

 

Des dessins qui en jettent

 

Tout d’abord et bien sûr, ce qui mérite surtout le détour dans Black Torch, c’est le dessin ! Génial ! C’est d’ailleurs ce qui avait déjà attiré mon œil en regardant la couverture. Le style graphique est vraiment stylé avec des traits nombreux donnait l'air d'être crayonné. Les corps (ex. musculature) et leurs mouvements rendent aussi très bien avec une bonne lisibilité. Chaque personnage a des traits vraiment uniques et notons aussi que le bestiaire des Mononoke permettra à l’auteur de se donner à cœur joie sur des chara-design originaux. Les vides (blancs) dans les cases sont également réfléchis et pas (pour une fois) une facilité graphique d’auteur. Les dessins sont bien contrastés dans les noirs et blancs avec assez peu de trames grises. Finalement, l'auteur Tsuyoshi Takaki joue avec l'épaisseur de ses traits. Tout ceci permet de donner un vrai caractère graphique à l’œuvre.

 

Des personnages classiques mais attachants

 

En ce qui concerne les personnages principaux, nous avons d'abord Jiro qui est l'archétype du héros de shonen tête brûlée fonçant pour sauver ses amis (ou des inconnus aussi) à cause de son sens du devoir hors-norme. Dès son enfance, Jiro apprend que sa capacité de comprendre ce que disent les animaux est un don qu'il doit partager pour aider les autres. Jiro est donc un personnage assez banal dans sa construction mais toujours aussi efficace car attachant. Vient ensuite le personnage plus original de Black Torch: Rago le Mononoké en forme de chat noir. Ce qui rend ce personnage attrayant c'est d'abord le mystère qui plane autour de son passé et l'aura de puissance qu'il semble avoir. Mais c'est aussi ses remarques sarcastiques qui défient toute concurrence et pis soyons honnête, le décalage entre son apparence de chat adorable et son caractère de cochon est fantastique.

 

Ce qu'on peut attendre de la suite

 

Beaucoup d'événements se passent pour un premier tome. Personnellement, à la fin de ce premier volume, je me suis fait la réflexion “Wouah tout ça en un tome?!”. Tout s'enchaîne très bien, aussi bien les explications de l'univers que la présentation des personnages et les scènes d'actions.

Histoire de prédire la suite, comme c'est un shonen, on peut s'attendre à un power-up de Jiro et Rago qui vont apprendre à se battre plus efficacement ensemble en affrontant des ennemis toujours plus puissants. On ne va pas non plus couper à l'histoire d'amour entre Jiro et Ichika. Mais bon ce sont les motifs d'un shonen alors ce serait bête de cracher dessus. Ce qui promet d'être plus intéressant en revanche, c'est la possibilité que l'ennemi soit de l'intérieur et toute l'enquête interne pour le découvrir.

 

Au final, Black Torch c'est comme un film Marvel, on sait que cela ne va pas révolutionner le genre mais c'est très divertissant avec aussi un gros effort sur la forme.

8
Une histoire de shonen extrêmement classique dans sa construction mais parfaitement maîtrisée et surtout un dessin qui en jette, voilà comment on peut définir le nouveau titre Black Torch.
  • graphismes aux petits oignons (bien sûr <3)
  • notre protagoniste fait équipe avec un chat (rien de plus à expliquer, quand on sait comment le monde de l’internet est dominé par ces petites boules de poils toutes mignonnes et pourtant si insondables pour ne pas dire diaboliques)
  • relation entre Jiro et Rago qui promet d’apporter son lot de sarcasmes
  • scénario de shonen classique mais maîtrisé: premier tome parfaitement équilibré dans son introduction à l’univers, présentation des personnages et ses scènes d’actions
  • un léger manque d’enjeu pour ce premier tome ?
  • le titre aura sûrement droit à son lot inévitable de gimmicks des shonens (power-up du héros et son amourette qui démarre par une haine farouche avec sa future dulcinée)

Achetez Black TorchT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par mimy28

Baignant dans les mangas depuis maintenant plus de 10 ans, j'ai progressivement ouvert mon panel d'intérêt des shonen aux seinens en recherchant des histoires bien ficelées qui proposent d'intéressantes pistes de réflexions et avec plutôt de beaux graphismes.

Contenu associé

Black Torch T.1, Black Torch (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire