Critique Courrier des miracles 3

J’ai mis beaucoup de temps à ouvrir et lire ce dernier tome, j’appréhendais  tout en désirant avoir suffisamment de recul pour être objective. Honnêtement, cet ultime volume confirme mon ressenti, ce titre dans l’ensemble est… moyen. « Bof » pour être concise.

Une très mauvaise note pour Makoto. Une fois de plus, ses réactions exagérées ou tout à l’inverse placides discréditent son caractère. Il passe d’un extrême à l’autre en une page si bien que plusieurs fois je me suis demandée si ce garçon n’était pas bipolaire. C’est très désagréable, limite énervant. Dans le chapitre 1, il se montre totalement indifférent, voire hautain avec Kengo, un collégien tout juste arrivé au royaume blanc. Il n’a que faire de ses états d’âme, considérant que l’énergie qu’il emploie à aider un vivant en proie au suicide est une perte de temps. Kengo, de son côté nous gratifie de sa philosophie de la vie en une fraction de seconde, c’est pompant et pas dans le rythme de l’histoire. L’auteur veut tout nous dire, tout nous partager, presque nous sermonner mais il ne prend pas le temps, alors on n’y croit pas et forcément on s’en fiche.

Le pigeon et l’être planqué sous son drap ne sont pas mieux dans l’entre-deux mondes. Souvent grossiers, désagréables, on a envie de les remettre à leur place.

Le chapitre 2 est pour moi une anomalie. Il n’a aucune logique si on s’arrête deux minutes sur la mécanique de l’histoire. Jusqu’à maintenant, Noboru Asahi disait que lorsqu’une personne se retrouve dans le coma sur terre, son esprit se matérialise dans un monde qui ne représente ni la vie, ni la mort, un monde où il est possible de gagner son droit à retourner dans son vrai corps. Ok, mais dans ce cas, comment l’esprit d’une personne sur terre qui n’est pas dans le coma peut d’un seul coup se retrouver dans le corps –attention, tenez-vous bien- inexistant d’un esprit coincé de l’autre côté. Leurs corps ne sont en fait qu’une illusion palpable, alors comment un autre esprit peut venir s’y planquer juste pour une journée ? J’aime quand un scénario me prend par surprise mais je déteste quand l’auteur se perd et oublie ce qu’il a construit.

Heureusement, ensuite on reprend le fil rouge de l’histoire, Makoto veut rentrer et s’impatiente. On sent la fin approcher et des questions d’ordre « spirituelles » sont posées. Je pense qu’elles auraient mérité d’être écrites avant, là elles arrivent comme un cheveu sur la soupe pour que Makoto réagisse. Et il réagit, très (trop) vite. On a très envie de tourner la dernière page, on sait ce qui va arriver. Le mystère au final reste entier sur le pourquoi du comment. Un bon point toutefois pour le dernier chapitre. L’auteur revient rapidement sur chaque personnage rencontré depuis le début, nous faisant découvrir ce qu’ils deviennent, ce qu’ils ressentent, ce que « le miracle » délivré par Makoto a changé pour eux. Et, Makoto de nouveau bien vivant retrouve une connaissance qu’on découvre pour la toute première fois sous son vrai visage. Au moins, on termine sur une notre très positive qui atténue le goût amer que tout le reste nous laissait en bouche.

Un titre oubliable mais qui ravira probablement certaines personnes. Dans mon cas, je n’ai pas aimé, et je ne relirai pas. Cela manque de fluidité, les personnages ne sont pas attachants, l’histoire manque de liens, de liants. C’est un peu cahotant, mal mené ou précipité je ne saurais dire. Même les dessins sont irréguliers. Après, il n’y a que trois tomes alors si vous hésitez, le mieux sera encore de tester par vous-même.

5
Un tome plus long mais plus ennuyant. Un héros soupe au lait qui n’a pas l’air d’avoir appris quoi que ce soit depuis que son âme est piégée de l’autre côté. Des chapitres qui défilent mais qui n’apportent rien, si ce n’est quelques contradictions. Tout est assez plat, jamais je ne suis parvenue à rentrer vraiment dans l’histoire, ni à m’attacher aux personnages. Pas de Miracle pour moi mais une grosse déception.

Achetez Courrier des miraclesT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par KssioP

Continuellement l'esprit ouvert, je n'exclue aucun genre si ce n'est peut-être le genre guimauve ou Arlequin. J'aime cependant ce qui est différent, ce qui surprend. Rêveuse dans l'âme et aventurière chevronnée avec une manette en main, ma table de chevet se couvre de mangas, de romans, de cd's et d'une feuille de papier. Et bien souvent aussi d'un biscuit accompagné d'un thé car lire c'est certes bien mais avec confort et gourmandise c'est juste parfait.

Contenu associé

Courrier des miracles (Manga), Courrier des miracles T.3

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire