Chronique : Pourquoi Seiya Tôdôin, 16 ans, n'arrive pas à pécho ? T.1

Découvrez les premières impressions de Skeet sur la série

 

Il a 16 ans, il a faim et les râteaux qu’il se prend ne l’empêchent pas de persévérer !
Voici un shonen atypique, qui raconte l’histoire d’un héros aux hormones en folie.
Découvrez avec "Pourquoi Seiya Todoïn, 16 ans, n’arrive pas à pécho ?" le grand retour des mangas Kodansha dans le catalogue Tonkam !

Élève brillant, athlète complet, beau gosse et fils de milliardaire, Seiya Todoïn n’a qu’un seul problème :
aucune fille ne s’intéresse à lui ! Plus il tente de se rapprocher d’elles et plus elles s’éloignent !
Malchanceux ou véritable loser ?! Peu importe, Seiya Todoïn est prêt à relever le défi pour aller jusqu’au bout de sa quête solitaire !

Titre : Pourquoi Seiya Tôdôin, 16 ans, n'arrive pas à pécho ? T.1
Editeur français : Tonkam 
Date de sortie : 26/08/2015
Dessinateur : Kanta MOGI
Scénariste : Shûya UCHINO

Série terminée en 8 tomes

 

Seiya Tôdoin, ou comment se méprendre sur les intentions des filles

Il a tout pour plaire mais il n'arrive pas à avoir de copine. Mais qu'est-ce qui cloche chez Seiya Tôdoin ? C'est la question que tout le monde se pose ! Il est pourtant beau, riche et intelligent mais impossible pour lui d'afficher clairement ses intentions quand il est avec une fille. A force de voir des couples autour de lui, il commence à se sentir anormal !

 © 2011 SHUYA UCHINO, KANTA MOGI

 

En tout cas, on ne peut pas dire qu'il n'essaie pas. Même si on le voit fuir plutôt que de tenter réellement sa chance au début du tome, il va être un peu plus direct par la suite mais cela ne va pas forcément mieux fonctionner ! L'auteur s'amuse à nous présenter les diverses façon de se prendre un "râteau". Certaines situations vont d'ailleurs sûrement rappeler des souvenirs à certains (mention spéciale à la fille qui est gentille avec tout le monde ;)) ! Mais le gros problème de Seiya, c'est que la plupart du temps, après avoir bien gambergé, il est persuadé qu'il a une touche et que la fille est réceptive mais au final ce n'est pas le cas et il tombe de haut !

 

Publicité mensongère ?

Quand on achète un manga qui parle de "pécho" (adaptation très libre du titre japonais) et qu'on lit dans le résumé que Seiya a "faim", on s'attend à un héro limite pervers et vulgaire mais il n'en est rien dans ce premier tome. Seiya est un peu timide et aborde les filles avec respect sans jamais faire allusion au sexe. On est quand même bien loin du prédateur sexuel qui saute sur tout ce qui bouge auquel on pouvait s'attendre.

 © 2011 SHUYA UCHINO, KANTA MOGI

 

Mais au final ce n'est pas plus mal. Ainsi, l'auteur évite de trop tomber dans la facilité et le fan service. Non pas que tout soit d'une originalité absolue mais au moins on a peut-être évité le pire ! Cependant, ceux qui recherchaient de l'humour qui tape en dessous de la ceinture risquent d'être déçus.

Au final on ne sait pas trop comment situer ce manga. Ce n'est pas franchement hilarant (cela n'a pas l'air d'être le but ultime de l'auteur) et cela ne va pas aussi loin dans la psychologie des personnages qu'un I"s par exemple pour ceux qui connaissent. Mais cela reste un premier tome, attendons de voir la suite pour réellement juger ce point-là.

Commentaires (0)