Interview de Tetsuya Tsutsui, auteur de Prophecy

Et une petite exclu du tome 2 !

 

Manga Sanctuary a pu retrouver Tetsuya TSUTSUI à l'occasion de Japan Expo pour une interview concernant son nouveau polar, Prophecy, aux éditions Ki-oon. Toujours aussi gentil et disponible, l'auteur a répondu sans détour à nos questions et nous livre même une bribe d'information concernant le tome 2 qui paraîtra en fin d'année.

 

 

Monsieur TSUTSUI, bonjour et merci de nous accorder quelques minutes de votre temps. Pouvez-vous vous présenter aux membres de Manga Sanctuary et nous raconter votre parcours jusqu’à maintenant ?

Bonjour à tous, je m’appelle Tetsuya TSUTSUI, et je suis un mangaka japonais. J’ai eu la chance d’être repéré sur internet, grâce à quelques publications personnelles. Ma carrière a vraiment débutée avec le one-shot Duds Hunt. Par la suite, j’ai réalisé Reset, puis Manhole, une série en 3 volumes. Et me revoici face à mon public français pour vous présenter Prophecy, ma nouvelle série aux éditions Ki-oon.

 

 

Pouvez-vous nous expliquer comment est né le projet Prophecy ?

L’idée m’est venue en regardant les informations en 2008. A ce moment là, un criminel a tué sans distinction un grand nombre de personnes dans le quartier électronique, Akihabara. Cette histoire a fait couler beaucoup d’encre et de larmes. Cet événement aussi tragique soit-il, a été le point de départ de la création de Prophecy.

 

 

"Je ne suis pas manichéen, mes personnages ne sont ni purs, ni diaboliques"

 

 

Vos thèmes de prédilection, injustice et vengeance, sont de retour. Pour quelles raisons continuez-vous dans ces registres ?

J’aime beaucoup parler d’injustice sociale car je me sens aussi « déclassé », si j’ose dire, par la société japonaise. Je nourris une forte empathie pour ces gens, j’ai donc plus de facilité à travailler sur ce thème, qui m’inspire énormément. Pour ce qui est du thème de la vengeance, c’est tout simplement par facilité. L’aigreur de la vengeance est une bonne motivation pour un personnage principal, cela contribue aisément à créer une intrigue scénaristique.

 

 

Dans un premier temps Paperboy passe pour un marginal avec de mauvaises intentions. Dans un second temps, vous donnez des informations « justifiant » son attitude. A travers cette controverse, quelles réflexions souhaitez-vous créer dans l’esprit de vos lecteurs ?

Mon but premier est de permettre aux lecteurs d’avoir une vision plus large, plus nuancée de la société. Je ne suis pas manichéen, mes personnages ne sont ni purs, ni diaboliques. A travers Paperboy, je souligne le fait qu’il n’y a pas de méchant ou de gentil personnage. Même s’il commet des crimes ou des délits, il y a une raison derrière, un traumatisme qui n’a pas été soigné. En montrant les deux faces d’une même pièce, j’espère que les lecteurs auront de l’empathie pour Paperboy.

 

 

 

Travaillez-vous vos chapitres au jour le jour ou avez-vous une idée bien précise de la suite des événements, voire de la fin ?

J’ai établi une trame générale, avec les événements importants. Pour ce qui est des petits épisodes, des détails, je m’inspire énormément de l’actualité et des informations que l’on peut trouver sur internet. Il se passe tellement de choses dans le monde que l’inspiration ne manque pas !

Pour ce qui est de la conclusion, j’ai une idée très précise de la conclusion et comment l’amener. Nous n’y sommes pas encore, mais j’espère que cela vous plaira !

 

 

"J’aime beaucoup parler d’injustice sociale car je me sens aussi « déclassé », si j’ose dire, par la société japonaise"

 

 

Paperboy a de nobles intentions, mais agit violemment pour défendre ses valeurs. A titre individuel, humain, que pensez-vous de cet individu ?

Personnellement je suis contre la violence. Même si on a des valeurs a défendre, un message à transmettre, on ne doit pas agir comme le fait Paperboy, il est dans l’erreur. Je ne veux pas trop spoiler mon histoire, mais dans le second tome vous verrez qu’il est question d’une organisation de protection de l’environnement qui n’hésite pas à agir avec violence pour défendre leurs principes. Mais personnellement, cette façon d’agir me dérange.

 

 

Portrait Chinois :

Un genre de musique ? Le jazz

Une couleur ? Orange

Un genre de livre ? Un thriller, un livre avec du suspense !

Une fleur, une plante ? Un cactus

Un genre de film ? J’aime beaucoup la série des Saw !

Une boisson ? Du Green Tea (thé vert)

Une ville ? Aix en Provence !

Un élément ? La terre

Un animal ? Un chien

Un mot, une expression, un proverbe que vous aimez et qui vous correspond ?

« Qui vivra verra »

 

Merci beaucoup monsieur TSUTSUI et bonne continuation pour la suite !

Merci à vous !

 

Remerciements à l'équipe complète des éditions Ki-oon

 

Cliquez sur la couverture pour découvrir la bande-annonce

Cliquez ici pour découvrir l'extrait à lire !

La section de lutte contre la cybercriminalité de Tokyo est sur les dents. Un individu coiffé d’un masque en papier journal poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes : incendies, agressions, viols... Le problème ? Dès le lendemain, ses prophéties se réalisent à la une des journaux télévisés.

Qui est-il, comment procède-t-il, quelles sont ses motivations ? C’est le début d’une course contre la montre qui mène les inspecteurs jusqu’au siège vide d’un cybercafé de la banlieue de Tokyo. Mais tandis que l’enquête piétine, contre toute attente, le soutien populaire grandit autour du mystérieux personnage. Marginaux, employés tyrannisés par leur hiérarchie, internautes qui hantent les forums de discussion : ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver dans son combat...


Sources:

Ki-oon

Partagez cette news :

par Den d Ice

Manga, tarot, astronomie, cinéma asiat, cuisine, astrologie, décoration, moto,

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire