Interviews des auteurs de Kaguya Princesse au Clair de Lune

Shiitake et Alice Brière-Haquet se prêtent au jeu des questions-réponses

Japan Expo a été l'occasion pour Manga Sanctuary d'interviewer les auteurs du dernier "Soleil Flottant" des éditions nobi nobi! : Kaguya Princesse au Clair de Lune. Leurs auteurs, SHIITAKE (illustratrice) et Alice BRIèRE-HAQUET (scénariste) ont répondu à quelques questions sur leur oeuvre commune bien sur, mais aussi sur leurs carrières respectives.

 

 

 

SHIITAKE - ILLUSTRATRICE DE KAGUYA PRINCESSE AU CLAIR DE LUNE

 

Pouvez-vous vous présenter aux membres de Manga-Sanctuary et nous raconter votre parcours ?

Bonjour à tous, je m'appelle Shiitake, je suis une jeune femme japonaise, et je crée des illustrations originales en dessinant principalement des jeunes filles ou des fleurs.

Je suis aussi l'auteur de quelques artbooks, de posters et de goodies. J'aime les rencontres, c'est pourquoi, dès que je le peux, je me déplace dans des salons, des festivals, afin d'avoir un contact privilégié avec celles et ceux qui aiment mes travaux.

 

 

Ce n'est donc pas votre première venue en France ?

En effet, c'est ma troisième venue à Japan Expo. Je suis heureuse de pouvoir rencontrer les français à cette occasion.

Son interprète ajoute : Shiitake assiste à de plus en plus de salons à travers le monde. Ses travaux sont reconnus en Asie évidemment, mais aussi en Australie, en Allemagne, aux Etats-Unis etc... Elle séduit un public très large grâce à ses dessins qui évoquent la douceur et la fragilité.

 

 

 

Comment s'est déroulée votre collaboration avec les éditions nobi nobi ! ?

Il y a 2 ans, les éditions nobi nobi ! étaient à la recherche d’une dessinatrice pour un projet de livre illustré. Ils m’ont contactée à l'occasion de Japan Expo et m'ont proposé de travailler ensemble. Malheureusement, j'étais déjà très occupée par la création d'artbooks.

L'année suivante, toujours pendant Japan Expo, ils sont revenus vers moi et j'ai accepté le projet, ayant plus de temps devant moi.

 

 

Kaguya, Princesse au Clair de Lune est une collaboration avec Alice Brière-Haquet. Comment est né ce projet ? Vous êtes-vous rencontrées ?

Etant donnée la distance et la barrière de la langue, tout le travail de coordination entre Alice et moi a été géré par nobi nobi ! Ils ont fait un travail formidable pour mettre au diapason mes illustrations et les textes d'Alice.

Et pour tout vous dire, nous ne nous sommes réellement rencontrées qu’hier, pour la première fois ! (rires) (ndlr : vendredi 1er juillet 2011)

 

 

On reconnaît facilement votre style (aussi bien dans le dessin que dans la colorisation), qui possède sa propre identité. Avez-vous déjà songé à créer un manga ?

Oh merci, c'est très gentil ! (rires). Je me sens à l'aise et je prends plaisir à dessiner. Cependant, je pense qu'il faut savoir rester lucide : je ne suis pas une bonne scénariste ! (rires) Je préfère continuer comme cela, sans avoir la pression de devoir rendre un certain nombre de pages pour une date précise. Je me considère simplement comme une illustratrice, et ce statut me va très bien.

 

 

Si l'on vous proposait de créer un autre livre illustré, quel conte aimeriez-vous revisiter ou quel type d'univers aimeriez-vous explorer ?

Il n'y a pas de conte en particulier que j'aimerais revisiter. En revanche je souhaiterais pouvoir dessiner des fées ! Ce sont des créatures que j'adore dessiner, elles expriment la liberté et sont d'une rare élégance !

Sinon j'aime beaucoup les princesses belles et majestueuses. Enfin, dans un registre un peu différent, illustrer une histoire d'amour romantique entre deux adolescents me plairait également.

 

 

 

Avez-vous remarqué des goûts différents entre votre lectorat japonais et français ?

Les japonais sont plus friands de couleurs vives, comme le rouge par exemple. Ils apprécient beaucoup mes dessins avec des personnages portant des habits traditionnels comme les kimono ou les yukata. Les français préfèrent les tons plus clairs, les couleurs pastelles. J'ai l'impression qu'ils sont plus portés vers le fantastique car mes illustrations de fées ou d'anges ont plus de succès ici que dans mon pays. C'est drôle de constater les différences de goûts d'une culture à une autre !

 

 

Quels sont vos futurs projets professionnels ?

Je vais continuer à créer des artbooks et présenter différentes illustrations sur mon site internet. J'ai aussi des projets de livres pour enfants. Ah ! Et j'aimerais beaucoup créer des illustrations de pâtisseries et de confiseries ! L'année dernière, je suis allée à Versailles et j'ai été stupéfaite de voir de simples gâteaux et bonbons, transformés en véritable œuvres d'art. Cela me plairait beaucoup d'en dessiner !

 

 

 

Rapide Portrait Chinois

Si vous étiez une fleur ? Pas une fleur en particulier, mais elle serait blanche, rose ou bleue pâle, avec beaucoup de reflets comme un cristal.

Une chanson ? Pas une chanson en particulier, mais ce serait une chanson douce et légère, comme une ballade.

Un animal ? Ce serait plutôt un animal mythologique comme Pégase. De la force, mais surtout empreint de liberté et de poésie.

 

Merci Shiitake et bonne continuation !

Merci à vous !

 

 

 

ALICE BRIERE-HAQUET - SCENARISTE DE KAGUYA PRINCESSE AU CLAIR DE LUNE

 

 

Pouvez-vous vous présenter auprès des membres de Manga Sanctuary et nous raconter un peu votre parcours ?

Bonjour à tous, je m'appelle Alice Brière-Haquet, je suis actuellement auteur jeunesse. Il y a 3 ans j'étais professeur de français et d'histoire de l'art. Je suis une passionnée d'images, d'illustrations et de peintures. C'est en répondant à des annonces sur des forums que j'ai commencé ma carrière. J'ai travaillé sur un livre, puis un autre, et sans m'en rendre compte, j'ai enchaîné une vingtaine de livres jeunesse, albums, documentaires en histoire de l'art. J'ai arrêté ma carrière dans l'éducation nationale quand j'ai commencé à vivre de ma plume, et actuellement j'habite en Irlande avec ma famille.

 

 

En quoi les livres jeunesse sont-ils attractifs au point de tirer une croix sur votre carrière d'enseignante ?

J'ai 3 grandes passions : les mots, les images et les enfants. Ces 3 univers me passionnent beaucoup. En tant que prof, j’ai pu allier les 3. Malheureusement il y a beaucoup de « parasites » dans le milieu de l'enseignement : des collègues qui se plaignent, des enfants en échec scolaire et qui en souffrent, des parents inquiets, une lourde administration etc... Avec les albums jeunesse, j'ai pu marier ces 3 passions sans subir les aspects négatifs. Pour moi c'est vraiment l'environnement idéal. Cela peut vous surprendre, mais ma passion pour l'écriture est relativement récente. J'ai commencé à écrire il y a seulement 3 ans. Comme quoi, il n'y a pas d'âge pour débuter une nouvelle carrière.

 

 

 

Quel a été le déclic qui vous a poussé à écrire ?

Mon fils avait une maladie qui l'a obligé à être alité pendant un an. J'ai donc arrêté de travailler pour l'aider au quotidien. Naturellement j'ai eu plus de temps pour moi. J'ai alors commencé à fréquenter des forums sur l'écriture, et ma passion est née des échanges avec des écrivains, des illustrateurs etc... J’ai rapidement pris goût à rester chez moi pendant cette année, alors vous imaginez bien que le retour au lycée fut assez difficile ! (rires). Il fallait prendre une décision importante : j'ai préféré gagner moins d'argent, mais avoir la chance de travailler de chez moi, à mon rythme, en faisant ce que j’aimais : écrire.

 

 

Parmi les œuvres que vous avez écrites auparavant, vous étiez-vous déjà essayée aux contes pour enfants, ou Kaguya est-elle votre première expérience en la matière ?

Bien que j’ai écrit pas mal d'histoires, je ne m'étais jamais essayée aux contes traditionnels pour enfants, que des histoires jeunesse pour tous petits jusqu’à présent. Kaguya est le premier conte traditionnel que je réadapte et je n’en suis pas mécontente !

 

 

Connaissiez-vous le conte Kaguya avant que l'on vous propose le projet ? Comment s'est déroulée la rencontre avec nobi nobi ! ?

Non je ne connaissais pas ce conte auparavant. Les fondateurs de nobi nobi ! ont lu certains de mes livres et m'ont contactée, tout simplement, afin de savoir s'il était possible de travailler ensemble. J'ai donc entrepris des recherches sur des contes japonais et je leur ai soumis quelques idées. Malheureusement nous n'avons eu aucun coup de cœur réciproque. Un jour, ils m'ont contacté en me précisant qu'ils avaient rencontré une jeune illustratrice talentueuse qu'ils appréciaient beaucoup et que l'idée de proposer une réadaptation de Kaguya (qui est l’un des plus anciens contes japonais) leur semblait une évidence. J'ai donc fait des recherches sur ce conte, et lu de nombreuses versions. Par la suite, j'ai commencé l'écriture en la modernisant, en l'adaptant aux goûts d'une petite fille de 8 ans. C'était un peu le challenge à relever (rires).

Ils ont montré ma version à Shiitake, qui de son côté, y a apporté quelques modifications en tant que japonaise et garante de la version originale. C'était vraiment un travail de coopération, Shiitake a arrondi les angles de ma création, en apportant l'essence même du conte, moi travaillant sur le côté moderne et pouvant séduire un public français. Ce fut vraiment très sympa et enrichissant cette façon de faire, avec nobi nobi ! au centre pour véhiculer les informations.

 

 

Que pensez-vous de votre collaboratrice Shiitake ?

Elle est unique (rires). Elle est gracieuse et possède un talent certain, un style très léché qui est empli de douceur et de volupté. On ne peut qu'être admiratif de son travail. Ce n'est pas un genre vers lequel je suis habituée à travailler, mais l'expérience fut d'autant plus belle.

 

 

 

Vous seriez donc prête à réitérer l'expérience avec un auteur possédant un style graphique similaire ?

Tout à fait, cela m'a permis de mieux comprendre le style manga, de m'ouvrir à ce genre qui m'était encore flou. C'est quelque chose d'assez magique. Cette expérience m'a donné envie de mieux connaître cet univers. Vous savez, mon fils lit des mangas, je vais davantage m'intéresser à ce qu'il lit, à m'ouvrir au genre! (rires)

 

 

Si l'on vous proposait de scénariser un autre conte, lequel aimeriez-vous faire? Y en a-t-il un qui vous tient particulièrement à cœur ?

C'est difficile pour moi de répondre à cette question car je suis actuellement en pleine réflexion sur le sujet. J'ai quelques idées bien sûr, mais il me semble important de faire la part des choses entre les contes que j’aime et les contes qui sont susceptibles de plaire au public. Mes projets sont embryonnaires, il est encore trop tôt pour en parler. (rires)

 

 

Portrait Chinois :

Si vous étiez une couleur? Noire, car elle met en valeur les autres couleurs

un animal? Un chat car c'est indépendant et que l'on peut sauter de toit en toit !

une chanson? Les Pêcheurs de perles, de Bizet (Opéra)

une boisson? Un café

un livre? Océan Mer, d'Alessandro Baricco

un personnage célèbre? Voltaire, sans hésiter !

un élément? L'air, sans hésitation

une fleur? Un coquelicot

un pays? l'Italie

un film? Les Demoiselles de Rochefort

 

Remerciements à Shiitake, Alice Brière-Haquet et l'équipe de nobi nobi !

 

 

Si vous êtes curieux d'en savoir plus sur leurs univers, vous pouvez vous rendre sur leurs sites (cliquez sur les images) :

 

 

 

Allez, un dernier cadeau! Admirez ci-dessous, quelques illustrations de Shiitake, provenant directement du site gensodo.com

 

© Shiitake All rights reserved.

 

© Shiitake All rights reserved.

 

© Shiitake All rights reserved.

 

© Shiitake All rights reserved.

 

© Shiitake All rights reserved.

 

 

Partagez cette news :

par Den d Ice

Manga, tarot, astronomie, cinéma asiat, cuisine, astrologie, décoration, moto,

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire