Interview de Park Jin-Hwan par Daewon

Un avant goût avant sa venue en France!

Les éditions Booken Manga vous proposent de découvrir une interview de Jin hwan PARK, le dessinateurs de The Breaker Réalisée par le département éditorial du Young Champ de Daewon, cette dernière vous permettra de patienter jusqu'à l'arrivée des auteurs dans l'hexagone, à l'occasion de Japan Expo. Restez connectés, de bonnes nouvelles arrivent ;)

 

 

 

Vous êtes devenu un auteur très demandé par les lecteurs, déjà familiarisés avec vos dessins mais sous un nom bien nouveau cette fois-ci. Pourquoi avoir commencé « The Breaker » avec un nom de plume ?

Mmh.. Je publiais déjà « Archlord » pendant la préparation de « The Breaker ». Je voulais personnellement donner un sens particulier, un un nouveau départ après la fin de « Archlord ». C’est en en discutant avec l’équipe de « Sabre et dragon » que j’ai créé un nom de plume.

 

Il arrive que « The Breaker » soit pris pour une oeuvre étrangère. Y a-t’il une raison particulière pour avoir changé le sens de la lecture ?

J’ai tenu compte des lecteurs étrangers... Mais la plus grande raison était d'avoir un renouveau, du changement, comme expliqué plus haut.

 

Comment a été créé « The Breaker » ?

D’abord, c'est l’histoire qui est écrite, puis on en discute avec le responsable de publication pour échanger les opinions, les nouvelles idées ou à compléter, que l'on regroupe et que l'on retourne au scénariste. Le nouvel exemplaire corrigé me revient, et lorsque les idées correspondent, je commence le script. Lorsqu’il est terminé, le scénariste et le responsable viennent à leur tour ajouter leurs opinions et je retravaille les modifications à y apporter (c’est un travail qui peut être répétitif). C’est ensuite que j’entame le travail définitif... Et voilà, c’est ainsi que nait un épisode de « The Breaker ».

 

C’est la première fois que vous travaillez avec un scénariste, quels en sont les avantages et les difficultés ?

Le plus gros avantage est qu’on peut créer une oeuvre très intéressante à l'histoire bien structurée. Et je peux apprendre beaucoup de choses sur la construction d’une histoire de qualité et la mise en scène avec le scénariste Jeon. Et sans le stress supplémentaire à devoir aussi écrire l’histoire, je peux me concentrer sur d’autres choses. Les difficultés... Je ne sais pas... ? « Jeon ! Passe-moi vite le scénario ! Il faut respecter les délais ! ».

 

Keuk-jin JEON est aussi scénariste pour « Sabre et dragon » publié dans le même magazine... Ne vous sentez-vous pas parfois en concurrence ?

De la concurrence ? Vous alors! C’est impossible, lorsqu’on pense à l’expérience de M. Jeon et de M. Yang Jae-hyun, le dessinateur de Sabre et dragon. C’est plutôt un désir de vouloir apprendre d’eux ce que je n’ai pas. Et je leur suis surtout reconnaissant car ils m’ont aidé à créer « The Breaker ». Pour l’instant, je suis encore loin d’être parfait, je pense que le plus important est d’apprendre et d’avancer.

 

En tant qu’auteur, vous devez vous sentir responsable des manhwas en général. Avez-vous une devise en particulier ?


Je pense que la première chose pour un auteur est de créer un manhwa répondant aux attentes des lecteurs. Personnellement, je pense qu'il est important que s’installe une synergie entre le travail de l'auteur et la satisfaction des lecteurs à travers un manhwa. Cela devient une motivation et une force qui nous fait faire plus d'efforts. Actuellement, le monde du manhwa rencontre des difficultés, mais c’est dans ces moments là que l’auteur doit encore plus s’investir. Le plus important est d’avancer non... ?

 

Vous avez dû rencontrer des hauts et des bas en travaillant...


Je me considère comme quelqu'un de vivant et optimiste. C’est toujours une joie que de dessiner et je n’ai jamais pensé que c’était « ennuyant ». Seulement, c’est toujours très dur lorsque je n’obtiens pas le résultat escompté à force de me conformer aux dates limites pour rendre le manuscrit.

 

En tant qu’auteur de l'œuvre, quel est le point intéressant de « The Breaker » ?

En un mot, c’est « passionnant ». Au fur et à mesure de l’histoire, les évènements et les complots cachés se démêlent les uns après les autres. On voit les personnages évoluer de manière très vivace. Comme j’essaye d’avoir une mise en scène toujours nouvelle, il est aussi intéressant pour moi de voir l’évolution de mes dessins au cours des épisodes.

 

Sur quelle partie accordez-vous le plus d’importance dans chaque chapitre ?

Je me concentre le plus sur la mise en scène qui pourra montrer au maximum la personnalité des personnages, pour transmettre une histoire claire aux lecteurs.

 

Y-a-t’il un auteur ou une œuvre qui vous a influencé ?

Il y en a tellement... Ce n’est pas juste par politesse, mais sincèrement, toutes les oeuvres et leurs auteurs m’ont influencé. A l’avenir aussi, j’aurai beaucoup à apprendre des nouvelles oeuvres et de leurs auteurs sur ce que je n’ai pas. Désolé si j’ai été trop vague... Si je dois quand même choisir, c'est « BE FREE ! » de Egawa Tatsuya, qui m’a décidé à devenir dessinateur de manhwa.

 

Avec « Archlord » qui a connu un gros succès à l’étranger, vous avez aussi visité la France et tenu une séance de dédicace...

On ne peut pas dire... que c’est un « gros » succès... Cela dit, le titre est publié dans neuf pays je crois, dont la France, les Etats-Unis et l’Espagne. Peut-être que les lecteurs internationaux ont apprécié le genre de la fantaisie médiévale de « Archlord ». Maintenant que j’y pense, il y a beaucoup de défauts dans cette oeuvre... Mais il a même été exporté à l’étranger... et bref, c’était vraiment une très bonne expérience que d’avoir rencontrer des lecteurs étrangers pendant cette séance de dédicaces.

 

Un message à l’adresse des lecteurs ?


Je suis sans cesse en pleine évolution. N’hésitez pas à me faire part de mes défauts... Et merci de vous intéresser à « The Breaker ». Tout cela est une force motrice pour moi dans mon travail de dessinateur de manhwas.

Sources:

Booken Manga

Partagez cette news :

par Den d Ice

Manga, tarot, astronomie, cinéma asiat, cuisine, astrologie, décoration, moto,

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire