• Critique Hell Blade T.1 par

    Nouveau manhwa chez Ki-oon, Hell Blade est ici du Young Champion de Daiwon, tout comme La Mosca, autre titre publiée par le même éditeur français. Première œuvre de Je-Tae Yoo, Hell Blade a un synopsis de base bien connu puisqu’il est question de Jack l’éventreur. Mais la vision de ce tueur légendaire offerte par l’auteur est bien différente de ce qu’il nous a été donné de voir jusqu’à présent…

    Londres, 1888. Le quartier de Whitechapel est secoué par les meurtres horribles de celui désormais surnommé Jack l’éventreur. La police piétine et l’inspecteur Roy, chargé de l’enquête, n’en mène pas large. Alors que les meurtres continuent de plus belle, la vie privé du policier se complique lorsque Susan, sa bien-aimée, ne supportant plus les sévices de sa belle-mère, sombre dans une folie meurtrière incontrôlable. Roy se voit alors contraint de « passer de l’autre côté », ce qui le fera rencontrer celui qui terrorise la ville et dont la nature semble bien différente de ce que tout le monde suppose…

    Pour une première œuvre, on peut dire que Je-Tae Yoo s’en sort plutôt bien. Graphiquement, l’ensemble est vraiment très convaincant dès les premières pages, malgré un chara-design pas foncièrement original, mais qui demeure fortement efficace. Et au niveau du scénario, l’auteur a l’immense mérite de nous surprendre totalement en prenant toutes les « connaissances » du lecteur sur le sujet à revers et offrant une vision complètement personnelle de Jack l’éventreur. Alors que l’on pense avoir affaire avec Roy au personnage principal du titre qui poursuivrait le tueur tout le long du récit, Yoo le fait progressivement sombrer vers le côté obscur, où il rencontrera celui qu’il traquait… Et alors que l’église prend la tête de l’enquête, Jack l’éventreur devient le héros de la série, tueur de ce qui semble être des créatures démoniaques dont nous ignorons pour l’instant tout. En prenant les lecteurs à revers, Je-Tae Yoo pourrait en désarçonner certains. Mais ce premier volume est en tout cas très prometteur, même si le parti pris pourrait très vite s’avérer casse-gueule…

    Offrant une vision pour le moins originale de l’histoire de Jack l’éventreur, Hell Blade commence plutôt bien, en surprenant le lecteur avec un scénario inattendu et en le charmant avec un graphisme de qualité. Un bon premier tome, qui demande cependant confirmation. A suivre.

    7

    ivan isaak - 18 février 2011

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Hell Blade T.1 ?
Ecrire une critique