• Critique Thermae Romae par

    Un des rares mangas que j'ai refusé de finir. A moins retournement fantastique dans le dernier tome, c'est pas la peine. Ce qui est chouette chez les mangakas japonais, c'est leur capacité à parler de choses qui intéressent très peu de monde (Les Gouttes De Dieu… Mon ce Dernier… Quelle plaie). Ici on parle de bains et de thermes. Ca peut être une passion comme une autre, mais Mari Yamazaki aurait pu la garder pour elle. On a le droit de cacher ses petits secrets intimes, hein. Moins de les exposer à travers le monde (énigme que ça traverse les frontières).
    Un scénario fou. Pour que le personnage traverse une époque, il doit être évanoui. Hum… Et à l'époque contemporaine au lieu de découvrir le dernier iPhone ou, heu une voiture, il s'extasie sur les dernières salles de bains. N'espérez pas découvrir la Rome antique, juste ses bains bon sang !
    Non non, c'est une étoile. Scénario et humour d'enfant, dessin d'ado légèrement capable. Allez ciaoae

    1

    hanayama - 04 mars 2019

    Vous n'avez pas aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Thermae Romae ?
Ecrire une critique