• Critique Yona, Princesse de l'aube T.29 par

    Comme prévu, l'histoire reprend du poil de la bête dans ce tome et même plus car comme le dit l'adage trop de calme annonce une tempête et quand celle-ci éclate, elle fait mal !

    Nous avions laissé Yona et deux de ses dragons en mauvaise posture. Forcément ça tourne mal pour eux. L'autrice réutilise une formule déjà éculée avec leur enlèvement et la menace pesant sur eux pour pouvoir les manipuler et les retourner contre Koka. Car c'est une guerre qui est en ligne de mire celle entre Koka et son pays voisin qui rêve d’expansionnisme. Yona n'est qu'un pion au milieu de tout ça mais un pion très utile, ce que ses ennemis ont bien compris.

    J'ai beaucoup aimé le noir cynisme qui se dégage de ce tome. Les deux camps sont capables d'utiliser toute "aide" leur tombant sous la main et sont prêts à tout pour cela. Que ce soit ceux qui ont enlevé Yona, qui l'utilisent pour manipuler les dragons et qui usent même des faiblesses de leurs propres alliés. Ou que ce soit le pays de Koka où les différents hommes aux pouvoirs n'hésitent pas à utiliser Hak et les dragons restant ainsi que leur désir de sauver leurs amis pour les pousser à combattre pour eux. C'est la froide réalité.

    Les scènes de combat que cela occasionne sont parfaitement mises en scène. C'est très fluide et parfaitement lisible. J'ai aimé la montée à puissance de ce tome. Voir Hak se battre déchaîné comme ça est fascinant. C'est aussi superbe de suivre une Yona qui ne se laisse pas faire et n'a plus rien à voir avec la naïve princesse des débuts. Elle sait désormais utiliser la moindre faille à son avantage. Ce tome fait mal mais quelle belle évolution dramatique des personnages !

    8

    Tampopo24 - 24 novembre 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Yona, Princesse de l'aube T.29 ?
Ecrire une critique