• Critique Les Vacances de Jésus et Bouddha T.6 par

    Alors que le tome précédent ne donnait pas d'impression d'essoufflement, on ne peut pas en dire autant de celui-ci. Il faut dire qu'il est difficile, dans un manga basé sur l'humour et reposant sur un spitch complètement barré, de poursuivre longtemps et trouver l'inspiration devient forcément de plus en plus en plus difficile. Parallèlement, le lecteur finit lui aussi par s'habituer à cet humour, reconnaît certains gags qui ont déjà été faits, et devient donc moins facile à contenter.

    Après un chapitre sur le dentiste et deux sur la musique, on commence à suivre les saisons avec un épisode de plage, un épisode sportif, puis l'automne avec Halloween. À chaque fois, le comique repose uniquement sur le côté "décalé" qui consiste à représenter Jésus et Bouddha dans des situations incongrues, loin de l'image digne et solennelle que l'on a d'eux.

    L'humour est moins subtil qu'à l'ordinaire, repose davantage sur le comique de situation et moins sur les références culturelles ; les notes de Kurokawa sont d'ailleurs absentes de ce tome (même si une note sur Golgotha, entre autres, n'aurait peut-être pas été de trop, pas sûr que tout le monde voie de quoi on parle, ok c'est de la culture générale mais quand même).

    Quoiqu'il en soit, on retient de ce volume une originalité affaiblie et des gags moins efficaces et raffinés. En espérant qu'il ne s'agisse que d'une petite baisse de régime.

    6

    Sherryn - 17 novembre 2013

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les Vacances de Jésus et Bouddha T.6 ?
Ecrire une critique