• Critique Spicy Pink T.1 par

    Après un long moment d'attente, Wataru Yoshizumi nous revient enfin avec trois nouvelles séries. En deux tomes seulement, Spicy Pink met en scène une mangaka célibataire en manque d'inspiration. Poussée par l'une de ses amies, mangaka elle-aussi, à assister à une dating party, elle y rencontre Iku Koreeda, un chirurgien plastique qui lui laisse une très mauvaise impression. Cependant, l'homme la recontacte afin de lui proposer un rendez-vous...

    C'est en fanfare que l'une des auteurs de shôjo les plus aimées du public français refait son apparition. Ayant surtout pour habitude de mettre en scène des personnages adolescent, la mangaka prend une nouvelle tournure et propose un shôjo plein d'humour.

    Mettant en scène un couple très particulier, l'auteure offre à ses lecteurs une histoire originale et réaliste d'une société de plus en plus solitaire. Avec une vision toujours fraîche et pleine de dérision de la vie, on ne peut qu'aimer la lecture de ce titre.

    Le style de la mangaka ne se démode pas et son graphisme est toujours aussi sympathique à voir. Fin, léger, avec du sd juste ce qu'il faut, Wataru Yoshizumi satisfait amplement des lecteurs toujours friands de ses œuvres. Voilà une lecture qui détend. L'attente valait la peine!

    8

    Miawka - 05 septembre 2010

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Spicy Pink T.1 ?
Ecrire une critique