• Critique 2 expressos par

    Quatrième œuvre de Kan Takahama publiée en France, 2 expressos est une « création française » puisque le titre a été demandée par Casterman à l’auteure japonaise. Prévu pour être réalisée en une année, l’œuvre aura finalement pris 5 ans à paraitre, suite aux nombreuses dépressions de la mangaka.

    Benjamin est un auteur de BD français en manque d’inspiration. Étant devenu dessinateur grâce à sa rencontre avec une japonaise 17 ans plus tôt, il décide de tenter de la retrouver à partir des minces indices qu’elle lui a laissés. Arrivé sur les lieux, il échoue dans un café où le breuvage servi est infect. Fils d’un gérant de café parisien, Benjamin va se lier d’amitié avec Michihiko, le patron, dont les relations avec sa femme sont tendues…

    En s’appuyant sur son style graphique particulier, tout en contraste, Kan Takahama nous narre ce chassé-croisé amoureux, où notre héros traverse la planète afin de retrouver un amour de jeunesse. Tantôt drôle, tantôt émouvant, le récit coule tranquillement et de manière remarquablement fluide jusqu’à la conclusion étonnante et très bien trouvée. L’amitié liant ces 2 hommes que rien ne disposait à se rencontrer, la réflexion sur la vie qui s’écoule de notre héros, les réflexions sur le temps qui passe et les choix que l’on a fait ou que l’on aurait aimé faire… sont autant de sujets qu’abordent de manière plus ou moins profonde Kan Takahama dans ce one-shot très sympathique.

    One-shot écrit pour la France à la demande de l’éditeur, 2 expressos est une œuvre sensible, drôle et introspective qui mérite que l’on y jette un œil. Intéressant.

    7

    ivan isaak - 25 juillet 2010

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu 2 expressos ?
Ecrire une critique
Ce qu'en pense le staff MS
La série dans sa globalité
berwilkinberwilkin le 14/12/201010/10