• Critique Ghost Face T.2 par

    Naomi, assistante de Kuriger Ryan vice président de Kuriger Haim, est envoyée sur Shodo avec un groupe d'intervention pour récupérer un produit pharmaceutique dérobé.  Alors que l'opération subit un échec cuisant, Naomi se retrouve au coeur même des convoitises de l'île. Ces conflits semblent avoir ébranlé l'île de Shodo et son équilibre précaire. Cependant seule Naomi et le Roi sauvage, qui la garde en sa demeure, semblent, pour l'instant, en ignorer les raisons. 

    Le dessin reste fidèle au premier tome, le trait est toujours aussi anguleux et aiguisé. Les couleurs très sombres, maintiennent l'ambiance étouffante déjà mise en place précédemment. On notera un bonus intéressant à la fin de la bande dessinée, un ensemble de pages montrant la manière dont l'auteur construit chacune de ses planches jusqu'au résultat final. Cependant l'intrigue du scénario change de réceptacle, alors qu'elle semblait tournée sur le voleur dans le tome 1, elle se concentre maintenant complètement sur le personnage de Naomi. Si le schéma est assez classique, un personnage qui arrive presque par hasard dans une situation difficile et qui se retrouve au centre de tous les enjeux, le mystère est assez habile pour nous emporter. 

    En conclusion, ce deuxième tome reste graphiquement dans la lignée du premier, tenant sur ce point toutes ses promesses. L'intrigue et les enjeux sont alors libres de s'installer et de cibler plus précisément les personnages concernés. La quête d'explications des personnages principaux devient alors celle du lecteur, qui ne pourra qu'attendre la suite pour combler sa curiosité. 

    7

    Equinoxe - 07 juillet 2011

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ghost Face T.2 ?
Ecrire une critique