SELECT a.id,a.date,a.contenu as avis, u.user_id, u.username, u.user_avatar, u.user_avatar_type,u.user_regdate,a.element_id as planning_id, p.volume FROM ms8.PLANNING as p,ms8.critiques AS a LEFT JOIN ms8.phpbb3_users AS u ON a.user_id=u.user_id LEFT JOIN ms8.notes AS n ON a.element_id=n.id_fiche WHERE p.id=a.element_id AND a.id='32479'
  • Critique Naruto T.55 par

    Le tome 55 marque le début de la Grande guerre, et c'est un tournant plus que décisif pour le monde Shinobi mais aussi pour Kishimoto. Va-t-il répondre aux attentes de son lectorat tout en réussissant à le surprendre encore ? L'acrobatie est risquée mais obligatoire pour garder sa crédibilité.

    L'alliance Shinobi se rassemble sous un nouveau bandeau et est désormais prête à affronter «Tobi» et son armé de Zetsu blanc. Son alliance avec Kabuto lui permet de disposer des âmes des plus grands combattants de l'histoire du monde Shinobi via la technique interdite :Edo-Tensei. 
    Le nombre de personnages devient conséquent et l'auteur prend le parti de nous présenter chaque équipe avec un soin particulier, le lecteur pourra ainsi apprécier ces informations qui faciliteront la compréhension des combats à venir. 

    La façon de fédérer les troupes regroupant divers villages ninjas est habile et ce fameux discours de Gaara conserve cette émotion fidèle à « Naruto ». On notera cependant que le ton devient légèrement plus mièvre et moins torturé. Cela pourrait paraître dommage pour certains lecteurs plus âgés qui ont aussi accroché à cette série pour l'aspect psychologique.

    Globalement, on peut dire que ce tome démarre très fort, on aurait presque un soulagement de voir éclater cette guerre qui couvait depuis trop longtemps. Rapidement, Kishimoto nous fait entrer dans le vif du sujet et il répond à bon nombre de fans en faisant revenir des personnages disparus depuis de nombreux tomes. Ces retrouvailles pourraient avoir un rendu très intéressant dans l'histoire elles y étaient intégrées de manière un peu plus subtile. Or, et c'est là que le bât blesse, les confrontations sont complètement attendues par rapport à la formation des équipes et cela fait retomber la mayonnaise aussitôt. 

    Kishimoto fait un travail remarquable en amont des combats, pour enfin en gâcher chaque chute. Ils ne sont pas assez fouillés, ni assez conséquents en matière de cases pour pouvoir donner toute la puissance du combat. Il s'agit d'un véritable gâchis pour une série qui a un tel potentiel et ses défauts commencent sérieusement à s'accumuler. 

    Un bon point pour l'éditeur qui a eu l'excellente idée de terminer le tome par un petit mot du directeur général de Kana sur « Naruto », ainsi qu'un classement de popularité des personnages et autres fan-arts et mots des lecteurs.

    Parce qu'on arrive à 55 tomes, je ne saurais arrêter une série qui a autant donné, mais il est à espérer que Kishimoto en finisse rapidement avec ces affrontements surannés mais qu'il tenait tant à conclure avant de terminer son œuvre, souhaitons-le, dans des conditions optimales.

    6

    Misya - 15 juillet 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Naruto T.55 ?
Ecrire une critique